Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

louis françois CAGNON

[1199]. CAGNON, Louis-François, originaire de Serrières-en-Chantagne (Savoie), où il naquit le 22 (m) ou le 23 (é) décembre 1850, élève du petit séminaire de Rumilly, entra au Séminaire des M.-E. le 14 octobre 1871. Il reçut le sacerdoce le 30 mai 1874, et partit le 1er juillet suivant pour la Cochinchine occidentale. Il débuta à Giong-rum, passa en 1875 à Ba-giong, paroisse pauvre où il resta quatre ans, et, en 1879, se fixa à Tan-an, partie plus centrale du même district. Il y construisit chapelle et presbytère et installa une école.
Add this
    [1199]. CAGNON, Louis-François, originaire de Serrières-en-Chantagne (Savoie), où il naquit le 22 (m) ou le 23 (é) décembre 1850, élève du petit séminaire de Rumilly, entra au Séminaire des M.-E. le 14 octobre 1871. Il reçut le sacerdoce le 30 mai 1874, et partit le 1er juillet suivant pour la Cochinchine occidentale. Il débuta à Giong-rum, passa en 1875 à Ba-giong, paroisse pauvre où il resta quatre ans, et, en 1879, se fixa à Tan-an, partie plus centrale du même district. Il y construisit chapelle et presbytère et installa une école. En 1887, Mgr Colombert le chargea d'administrer la chrétienté de Ba-ria ; là se développa la maladie cérébrale dont il souffrait depuis quelques années.
    Il rentra en France en 1891, et devint curé de Curdin (Saône-et-Loire), où sa piété fit l'édification de ses paroissiens. Il mourut le 19 mars 1908, à l'hospice des Forges Campionnet, à Gueugnon (Saône-et-Loire).
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1885, p. 169. - A. M.-E., 1912, p. 252.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1908, p. 344.


    • Numéro : 1199
    • Année : None