Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre Marie CADRO

[ 1022 ] CADRO Pierre, Marie Missionnaire Tonkin Occidental (Hanoï) -------------
Add this

    [ 1022 ] CADRO Pierre, Marie

    Missionnaire

    Tonkin Occidental (Hanoï)

    -------------

    Pierre, Marie CADRO naquit le 12 octobre 1845, à Plouguenast, département des Côtes d'Armor, (ex Côtes du Nord), diocèse de Saint Brieuc. Le 26 septembre 1866, il entra laïque au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 15 juin 1867, minoré le 21 décembre 1867, sous-diacre le 6 juin 1868, diacre le 19 décembre 1868, il fut ordonné prêtre dans la chapelle du séminaire des Missions Etrangères, le 22 mai 1869, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental qu'il partit rejoindre le 6 juillet 1869, en compagnie de M. Bonfils.

    Arrivé dans sa mission, il s'initia à la langue viêtnamienne à la communauté de Ke-So, puis fut envoyé dans la province de Son-Tây se former au ministère pastoral sous la direction de M. Joseph Landais. En 1872, Mgr. Puginier le nomma chef du district de Vinh-Tri; M.Cadro s'installa à Ke-Vinh, au sud ouest de la ville de Nam-Dinh, dans la province de même nom. Cette chrétienté avait abrité pendant plus de cent ans, la communauté centrale du vicariat. Détruite en 1860 par les persécuteurs, elle se releva de ses ruines; elle comptait 5.500 chrétiens en 1892, M.Cadro, malgré une santé délicate, donna une impulsion nouvelle à son district. Il demeura toujours à son poste malgré les troubles politiques de 1873 et de 1885, et l'hostilité contre les chrétiens. Avec tact, il travailla à la pacification du pays, fonda une douzaine de chrétientés nouvelles, conduisit de nombreux catéchumènes au baptême.

    A partir de 1906, et jusqu'en 1927, M.Cadro résida à-Ke-Dai, paroisse voisine de Ke-Vinh; il vécut dans le sud de la province de Nam-Dinh, pendant 55 années interrompues seulement, de 1881 à 1884, par un séjour au sanatorium de Hong-Kong, et vers 1911, par un traitement de quelques mois à l'infirmerie de la mission à Hanoï. A Ke-Dai, il développa la dévotion au Sacré-Coeur, et fit de cette paroisse l'une des plus ferventes de la mission.

    En raison de son expérience et de sa connaissance approfondie de la langue et des us et coutumes viêtnamiennes, ses supérieurs lui confièrent le soin de former les jeunes missionnaires au ministère pastoral. Evoquant son stage chez M.Cadro, M.Girod écrivait: \ Alors, j'avais faim et soif.... de la justice, de la connaissance de la langue viêtnamienne, de l'esprit apostolique que je trouvais surabondamment... et d'autres choses encore moins spirituelles, que je ne trouvais pas du tout.." Car on travaillait beaucoup à Ke-Vinh, le cuisinier excepté.

    Outre une connaissance plus qu'ordinaire des caractères chinois, M.Cadro possédait à fond la vieille langue viêtnamienne expressive, populaire et comprise de tous. Il traduisit, composa et publia en viêtnamien de nombreux ouvrages de piété, de doctrine, et d'hagiographie. En 1908, il préparait une "Vie du Bienheureux Curé d'Ars" en viêtnamien.

    Il participait rarement à des rencontres ou à des réunions. C'est à sa résidence qu'il fallait se rendre pour s'entretenir avec lui. Vers 1925, M.Girod racontait: "Je l'ai revu dernièrement dans son ermitage de Ke-Vinh, habitant encore sa pauvre paillotte, qui a cependant changé de place, mais qui abrite toujours la finesse du Jésuite, le travail du Chartreux, et la science du Bénédictin."

    Homme de prière, M.Cadro vivait en intimité avec les martyrs du Tonkin, avec le curé d'Ars. Uu cercueil offert par un prêtre viêtnamien de ses amis et qu'il conservait près de lui, le ramenait à la salutaire pensée de l'éternité. En 1927, son organisme usé l'obligea à suivre un traitement à l'hôpital de Nam-Dinh où il resta plusieurs semaines. Mgr. Gendreau estima nécessaire de le faire venir à Ke-So.

    Le 22 mai 1929, M.Cadro fêta ses noces de diamant dans la cathédrale de Ke-So. Assisté de MM.Chevènement et Villebonnet, et en présence de NN.SS Gendreau et Marcou, il pût célébrer la messe. Mgr.Gendreau rappela les étapes de la vie missionnaire de M.Cadro. Une lettre du Saint Père accordait à ce dernier la décoration "bene merenti", la bénédiction apostolique et plusieurs faveurs spirituelles.

    Sept mois plus tard, le jour de Noël 1929, vers huit heures et demie du soir, entouré de tous les membres de la communauté de Ke-So M.Cadro rendit son âme à Dieu. Ses funérailles présidées par Mgr.Gendreau, eurent lieu à Keso le 27 décembre 1929.

    =============

    Ouvrages publiés:

    Sach Dan Dang (Guide Sacerdotal) Keso 1886 473 p.
    Thiên Chua Thanh Mau Keso 1890 467 p.
    Bai Giang 2 Volumes
    Visites au St.Sacrement 1902 1 vol.
    Notre.Seigneur dans l'Eucharistie 1906 1 vol.
    Le miroir du prêtre 1907 1 vol.
    Le mois de Marie 1898 1 vol;
    Le mois du Rosaire 1899 1 vol.
    Le mois du Sacré-Coeur 1900 1 vol.
    Notre Dame de Lourdes 1 vol.
    etc...

    ======================

    Références bibliographiques

    AME 1830 p. 48. 1908 p. 237 (art). CR 1876 p. 23. 1887 p. 250. 1892 p. 161. 1904 p. 389. 1908 p. 150. 1917 p. 81. 1919 p. 67. 221. 1923 p. 206. 1924 p. 206. 1928 p. 99. 1929 p. 129. 130. 337. 1930 p. 148. 293. BME 1923 p. 662. 1925 p. 412. 413. 1928 p. 118. 1929 p. 495. 1930 p. 209. 604. MC 1830 p. 84. EC1 N° 189.



    Mars 1995
    Mémorial CADRO Pierre, Marie page 2


    "
    • Numéro : 1022
    • Année : None