Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph BURGUIÈRE (1877-1934)

BURGUIERE Joseph (1877- 1934) [2541] BURGUIERE Joseph, Albert, Amans, est né le 8 avril 1877 à Lunel, dans la commune de Sénergues (Aveyron), au diocèse de Rodez. Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire d'Espalion de 1888 à 1895. Il entre laïc au Séminaire des Missions Etrangères le 14 septembre 1895. Ordonné prêtre le 22 septembre 1900, il part le 14 novembre suivant pour la Mission du Laos.
Add this

    [2541] BURGUIÈRE Joseph, Albert, Amans, est né le 8 avril 1877 à Lunel, dans la commune de Sénergues (Aveyron), au diocèse de Rodez. Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire d'Espalion de 1888 à 1895. Il entre laïc au Séminaire des Missions Etrangères le 14 septembre 1895. Ordonné prêtre le 22 septembre 1900, il part le 14 novembre suivant pour la Mission du Laos.

     

    Il arrive à Ubon, le 1er janvier 1901 et se met à l'étude de la langue : siamois et laotien. Il est à Ubon et y travaille comme vicaire jusqu'en 1905 ; il s'occupe aussi des dessertes de Sithan, Ban Bua Tha et Vang Kang Rung. A Sithan, il va bâtir une belle église et s'occuper de la formation des fidèles. Plus tard, il pourra ouvrir un autre poste à Nong Tham. De 1905 à 1908, il assure la direction du Petit Séminaire qui deviendra peu après une école de catéchistes. En 1908, quand le Père Prodhomme supprime l'école des catéchistes, le Père Burguière est à nouveau vicaire à Ubon, puis curé en 1913-1914 : il est nommé en même temps Provicaire de Mgr. Prodhomme. Il est mobilisé en France de 1914 à 1919 ; il est d'abord affecté à un hôpital de Perpignan puis, en 1917, versé dans un régiment d'infanterie. De retour en mission, il est curé de Ban Bua Tha de 1919 à 1931 et y bâtit un petit presbytère. Il visite aussi Ban Uet. Après cela, il est aumônier des Amantes de la Croix d'Ubon de 1931 à 1934, car il avait absolument besoin de repos : un rhume mal soigné s'était transformé en bronchite chronique.

     

    En janvier 1934, une épidémie de grippe se déclare à Ubon et dans les environs : en visitant les malades, le Père contracte lui-même la maladie qui se transforme rapidement en pneumonie. Soigné à l'hôpital de Paksé, il se rétablira un peu mais dans la nuit du 9 au 10 janvier, une forte crise d'asthme résulte en un arrêt cardiaque, malgré tous les soins prodigués. Les funérailles eurent lieu à Paksé en présence de toute la population européenne de la ville et de plusieurs chrétiens venus d'Ubon.

     

     

     

     

     

    Références biographique

    AME 1901 p. 73. 1914 p. 204. 1925 p. 87. 1934 p. 94.

    CR 1900 p. 264. 1904 p. 239. 1905 p. 240. 1906 p. 224. 1912 p. 276. 1914 p. 118. 1915 p. 278. 1922 p. 139. 1924 p. 119. 120. 1925 p. 128. 1926 p. 146. 225. 1928 p. 147. 1929 p. 194. 1931 p. 237. 1932 p. 264. 1934 p. 202. 234. 253.

    BME 1925 p. 58. 1927 p. 389. 646. 1928 p. 121. photo p. 257. 571. 1930 p. 122. 505. 1931 p. 80. 234. 309. 385. 1933 p. 75. photo p. 193. 1934 p. 70. 217. 357. 1956 p. 1094. 1957 p. 420.

    EC RBac N° 282.

    Miss. Cath 1914 p. 387. 1926 p. 88.

     

    Bibliographie

    "Une Lumière s'est levée", p. 100. 133. 135. par Mgr. Cl. Bayet.

     

    • Numéro : 2541
    • Pays : Laos Thailande
    • Année : 1900