Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Zacharie BURGUERIEU (1704-1789)

[172]. BURGUERIEU, Zacharie, naquit vers 1704 à Montaut (Landes). Il fut reçu directeur du Séminaire des M.-E. le 10 novembre 1738. Il signa, le 11 novembre 1740, la lettre par laquelle le Séminaire des M.-E. réclamait les droits que Mgr Laneau lui avait cédés en 1684 sur le Collège général au Siam. Il fut nommé économe le 16 août 1743. Elu supérieur le 7 avril 1750, il remplit cette fonction jusqu'au 7 mai 1753.
Add this

    [172]. BURGUERIEU, Zacharie, naquit vers 1704 à Montaut (Landes). Il fut reçu directeur du Séminaire des M.-E. le 10 novembre 1738. Il signa, le 11 novembre 1740, la lettre par laquelle le Séminaire des M.-E. réclamait les droits que Mgr Laneau lui avait cédés en 1684 sur le Collège général au Siam. Il fut nommé économe le 16 août 1743. Elu supérieur le 7 avril 1750, il remplit cette fonction jusqu’au 7 mai 1753.

    En 1756, à l’époque où s’élevaient des dissidences entre les vicaires apostoliques et les directeurs du Séminaire touchant l’interprétation des Lettres patentes et le Règlement général de la Société, Burguerieu présenta un projet, qui semble témoigner plus de bonne volonté que de connaissance des besoins et des traditions de la Société.

    Il fut de nouveau nommé supérieur le 17 mai 1775­ ; mais l’archevêque de Paris, Christophe de Beaumont, fit opposition à cette élection qui ne lui avait pas été notifiée­ ; il interdit même l’élu. Un arrêt du Parlement débouta l’archevêque de son opposition­ ; Burguerieu fut réélu en mai 1776 et le 28 juillet 1779­ ; son administration cessa le 13 janvier 1783. Pendant son premier supériorat, 1750-1753, le Séminaire n’envoya aucun missionnaire en Extrême-Orient­ ; pendant le second, il en envoya 19.

    En 1779, il soutint un procès contre l’archevêque de Paris, à propos de la collation de la cure de Châtres-en-Brie (Seine-et-Marne), qui appartenait au Séminaire et que l’archevêque réclamait pour lui.

    Il prit une part active aux négociations qui amenèrent la cession de la mission Malabare à la Société des M.-E., et la nomination de Mgr Brigot comme supérieur de cette mission en 1776. Il voulut, inutilement d’ailleurs, faire compter au nombre des directeurs du Séminaire le P. Vernet, ancien jésuite, ancien missionnaire du Carnate. Il mourut âgé de 85 ans au Séminaire des M.-E. le 16 février 1789, et fut enterré le 18 du même mois, dans la crypte de l’église, à côté de M. Dufau.

     

    Bibliographie

    — Mémoire pour les Supérieur et directeurs du Séminaire des M.-E. contre Monseigneur l’Archevêque de Paris. — De l’imprimerie de d’Houry, imprimeur-libraire de Mgr le Duc d’Orléans et de Mgr le Duc de Chartres, rue de la Vieille-Bouclerie, Paris, 1779, in-8, pp. 27.

     

    Notes bio-bibliographiques

    — Docum. hist., Tab. alph. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Hist. miss. Inde, Tab. alph. — La Franc. pont., ii, p. 736.

    • Numéro : 172
    • Pays : France
    • Année : None