Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean BURCK (1921-1990)

BURK (Père Jean-Paul) 1921-1990 Missionnaire de Mandalay
Add this

    Jean Burck, né le 23 juin 1921 à Jarville (Meurthe et Moselle), diocèse de Nancy y fit ses études primaires, entra au Petit séminaire de Bosserville et en 1936 fut admis au Petit séminaire Théophane Vénard de Beaupréau (Maine et Loire) qu’il quitta en 1939 pour faire son service militaire. Démobilisé en août 1940, il résida, après le décès de sa mère, au Teune, près de Bondigoux. Sur les conseils du curé de la paroisse, en septembre 1941, il sollicita son admission aux Missions Etrangères.

     

    Rue du Bac, il fut maître de choeur, sous sa direction le chant grégorien était parfaitement chanté par les séminaristes ; ordonné prêtre le 7 octobre 1947, il ne reçut sa destination que le 5 février 1948 pour la Mission de Mandalay en Birmanie et s’embarqua le 27 juillet.

     

    À son arrivée, il se mit aussitôt à l’étude de la langue birmane et en novebre 1949, fut nommé professeur au Petit séminaire de Maymyo, puis supérieur jusqu’en septembre 1966, date de son expulsion de Birmanie.

     

    En 1959, enseignant à une cinquantaine d’élèves, il doit s’entourer en 1961 de la collaboration de plusieurs professeurs birmans et indiens ; en 1966, il compta près d’une centaine d’élèves, année de son expulsion de Birmanie. Nommé au Petit séminaire de Pnompenh, il s’inséra dans le corps professoral avec facilité en étudiant le kmère et le vietnamien.

     

    En raison de la guerre qui sévissait au Cambodge, il dut quitter ce pays et fut nommé professeur au Petit séminaire de Kontum à Dalat, Vietnam ; comme tous les missionnaires étrangers, il fut expulsé du Vietnam par les communistes.

     

    De retour à Paris, nommé membre de l’Administration centrale de la Société et au Secrétariat de la Formation permanente, responsable du Centre de Documentation, il travaille pendant plusieurs années aux côtés du Père Massiot et lui succéde comme documentaliste et correcteur des  épreuves des Echos de la rue du Bac. Cette fonction lui laissant quelques loisirs, il put s’adonner à sa passion : l’étude des langues ; un confrère nous donne les précisions suivantes : passionné de grammaire et du fonctionnement des divers éléments du langage, il a étudié les principales langues maternelles de tous les continents (Asie, Océanie, Amérique, Afrique)  exception des langues du Pôle Nord. Chaque année, il s’inscrivait à l’Institut des Langues Orientales et se constituait une bibliothèque axée sur les langues et les problèmes de linguistique, dénichant des ouvrages rares chez les libraires du Quartier Latin.

     

    Début 1985, Jean Burk eut quelques ennuis de santé et subit une très grave intervention chirurgicale qui le laissa handicapé ; il se retira à Montbeton le 3 janvier 1986. Début 1989, les médecins décelèrent la maladie de Parkinson, hospitalisé au CHU de Toulouse, il reçut des soins qui lui permirent de redevenir autonome. Hospitalisé de nouveau en octobre 1990, pour une éventration importante, il expira le 31 octobre.

     

    Références bibliographiques

    CR 48P149/60P78/62P93/63P97/64P65/65P125/66P170-171/67P80/75-76P238-239/AG80-2P31.36/AG80-3P7/82P179 à 191

     

    BME 48P375/49P59-60-599/50P131/51P367/53P56/54P547/55P917/56P372/57P375/58P560-988/59P363/60P637-638-837/61P389

    Ep. 54P233-548-65P403

    R.MEP 67 n° 150 p.26

     

    Ec.RBac. 429.460.464.466.639.647.773.776

    NS 1P5/2P34/10P309/32P187/33C2/34P243/35P267/44C2/45P265/50P74.81/51P119/75C2/78C2/85C2/P130/P131/133/90P304/117P116.254/C2+

     

    Hir. n°174.260+

     

     

    • Numéro : 3810
    • Pays : Birmanie Cambodge
    • Année : 1948