Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Benjamin BROTTE (1862-1935)

BROTTE Benjamin (1862-1935) [1856] BROTTE Benjamin, Jean-Baptiste, est né le 29 octobre 1862 à St Didier-la-Séauve, diocèse du Puy (Hte. Loire). Il entra tonsuré aux Missions Étrangères le 18 septembre 1886. Il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1889. Il s'embarqua le 13 novembre suivant pour le Setchuen méridional. Il arriva à Suifu, le 10 mars 1900.
Add this

    [1856]  BROTTE Benjamin, Jean-Baptiste, est né le 29 octobre 1862 à St Didier-la-Séauve, diocèse du Puy (Hte. Loire). Il entra tonsuré aux Missions Étrangères le 18 septembre 1886. Il fut ordonné prêtre le 21 septembre 1889. Il s'embarqua le 13 novembre suivant pour le Setchuen méridional. Il arriva à Suifu, le 10 mars 1900.

     

    Après avoir appris le chinois, il fut envoyé dans la région montagneuse du Kiengchang. Dans ce beau pays et ce merveilleux climat, il apprit le chinois et se mit au travail apostolique. Par la bonté, la patience et la douceur, il gagna le coeur des gens. Pendant deux ans, il visita les districts de Loukou et Hongpouso. Puis, il fut envoyé au Lac du Grand Ciel, et au Lac du Dragon. Il s'adonna là pendant 5 ans à un fructueux apostolat.

     

    Puis, il fut nommé professeur au Petit Séminaire de Ho-ti-keou, où il enseigna pendant vingt ans. Il était non seulement professeur, mais aussi économe. Toutefois, âgé et infirme, il dut se retirer à l'évêché de Suifu. Ses lectures favorites étaient la vie des Pères du désert, St Antoine, St Pacôme, St Hilarion. Il priait beaucoup, et avait une grande dévotion à l'eucharistie.

     

    En janvier 1935, l'armée bolchevique du Kiangsi arriva à la frontière du Setchuen, non loin de Suifu. Le Père Brotte, avec ses confrères, furent envoyés par leur évêque, à Chungking, ville bien défendue.

     

    Leur exil à Chungking, comme hôtes de Mgr. Jantzen, ne fut pas trop long, car les bolcheviques furent repoussés loin de Suifu, et nos missionnaires purent revenir dans leur mission fin février. M. Brotte arriva à l'évêché avec la fièvre, que le docteur de l'endroit se mit à soigner. Toutefois, la respiration devint de plus en plus difficile, et le 6 mars, il reçut l'Extrême onction. Pendant la nuit, il expira. Le samedi 9 mars 1935, le service funèbre fut célébré par M. Champion à la cathédrale de Suifu, et Mgr. Renault, évêque du lieu, donna l'absoute.

     

    Les prêtres européens et chinois, au nombre de 38, ainsi que de nombreux chrétiens accompagnèrent notre regretté confrère à sa dernière demeure, le cimetière du Petit Séminaire de Ho-ti-keou, poste dans lequel il travailla si longtemps.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1890 p. 163. 1909 p. 39. 1912 p. 137. 1935 p. 137.

    CR 1889 p. 255. 1893 p. 115. 1896 p. 114. 1906 p. 86. 399. 1908 p. 362. 1917 p. 49. 1922 p. 48. 1923 p 56. 84. 1935 p. 51. 54. 242. 306.

    BME 1924 photo p. 798. 1931 p. 220. 221. 1935 p. 265. 343. 1936 p. 23.

    EC1 N°  310.

     

    • Numéro : 1856
    • Pays : Chine
    • Année : 1889