Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

René BRISSON (1922-2014)

[3835]. BRISSON René (1922-...) né le 26 avril 1922 à Machecoul (L.-A.), ordonné prêtre le 29 juin 1948, part le 15 octobre 1948 pour la mission de Bangkok. Après létude de la langue à Chaochet et à Ban Na Khok, il est nommé, en 1950, vicaire à St-François Xavier de Bangkok, puis, de 1951 à 1954, vicaire à Non Kéo, dans le vicariat de Khorat. Il est ensuite curé intérimaire de la paroisse de l'I.-C.
Add this

    René Henri Auguste Jean Brisson naquit le 26 avril 1922 à Machecoul, commune de Loire- Atlantique située entre Nantes et Challans qui compte aujourd’hui 6 000 habitants. Ses parents, Jean Marie Brisson et Marie Malard, s’étaient mariés le 9 juin 1914 à Machecoul, lui était âgé de 30 ans, et elle de 25. Mais la guerre éclate deux mois plus tard, M. Brisson est mobilisé. Grièvement blessé sur le champ de bataille, il sera amputé d’une jambe sur place et reprendra la vie civile comme journalier. Onze enfants naîtront dans leur foyer entre 1915 et 1933, 5 garçons et 6 filles. Les vocations seront nombreuses dans cette famille profondément chrétienne : 4 des 5 garçons deviendront prêtres, dont deux MEP, Maurice (1925-2005) et René, tandis que 2 des 6 filles se feront religieuses.

    Le lendemain même de sa naissance, le 27 avril 1922, le jeune René fut baptisé en l’église de la Trinité à Machecoul, et il y sera confirmé douze ans plus tard, le 15 mai 1934. En qualité de fils d’amputé de guerre, il est adopté par la Nation en 1923, ce qui allège la charge de ses parents. Il fait ses études primaires à l’école paroissiale de Machecoul, tenue par les Frères de Saint Gabriel.

    L’adolescent travaille quelque temps chez un notaire de Machecoul, mais le désir de devenir prêtre missionnaire grandit en lui. Sur la recommandation de son directeur spirituel et avec le consentement de ses parents, il passe l’année scolaire 1938-1939 au petit séminaire de Legé, mais sans avoir le statut de petit séminariste, contrairement à son frère Maurice qui y commence ses études secondaires. Il est admis à 17 ans dans la section des vocations tardives de ce petit séminaire à la rentrée de 1939 et il y étudie deux années, en compagnie d’une demi-douzaine de camarades de cours.

    Le 13 juillet 1941, le jeune homme écrit au supérieur général pour lui présenter sa candidature aux Missions Etrangères. Il est alors âgé de 19 ans et l’une de ses sœurs est déjà religieuse tandis que 3 de ses frères sont séminaristes.

    Le supérieur de Legé souligne la piété irréprochable de René, la vivacité de son intelligence et la régularité de son travail, ses progrès dans la maîtrise d’un caractère parfois emporté, et la solidité de sa vocation.

    Le 13 septembre 1941 René Brisson entre au séminaire des Missions Etrangères, à Paris car la maison de Bièvres est occupée par la Wehrmacht. Il reçoit la tonsure le 17 mars 1945. Son frère Maurice le rejoint rue du Bac en octobre 1945, Maurice sera ordonné prêtre en 1950 et envoyé à la partie thaïlandaise de la mission du Laos.

    Quant à René, il est ordonné diacre le 19 décembre 1947, puis prêtre, à Nantes, le 29 juin 1948, par Mgr Jean Joseph Villepelet (1892-1982), qui fut évêque de Nantes de 1936 à 1966. Le jour de son ordination, le supérieur général, Mgr Charles Lemaire (1900-1995) destine le jeune prêtre de 26 ans à la mission de Bangkok et il l’agrégera à la Société le 4 novembre 1948.

    Le 15 décembre 1948 le P. René Brisson part pour la Thaïlande, il s’y rend par bateau sur le « Champollion ». Il commence l’apprentissage de la langue thaïe tout en résidant à la cathédrale de l’Assomption à Bangkok de février à novembre 1949 où, dira-t-il plus tard avec humour, il fut essentiellement chantre (en latin) des messes des morts.

    De novembre 1949 à juin 1950, il poursuit cet apprentissage dans les paroisses St Jean- Baptiste de Chaochet et Ste Thérèse de Ban Na Khok. Le 16 juin 1950, Mgr Louis Chorin (1888-1965), vicaire apostolique, le nomme vicaire à la paroisse St François-Xavier de Bangkok, à Samsen. Il n’y reste que 6 mois, puis devient, selon ses termes, le « vicaire-constructeur » du P. Louis Nicolas (1917-2006), à Non Keo, dans le district de Khorat.

    De juillet à octobre 1954 il est brièvement curé par intérim de la paroisse de l’Immaculée Conception à Khorat. Son ministère suivant sera de courte durée également, il est vicaire du P. Antoine Deschamps–Berger (1913-1996) la paroisse de St Pierre-aux-liens à Nakhonxaisri.

    Le 5 juillet 1955, le P. Brisson, âgé de 33 ans, devient curé de la paroisse Notre-Dame du Mont Carmel à Song Phi Nong, dans le district de Suphanburi. Pendant 10 ans il assume cette charge pastorale, puis, de janvier 1965 à janvier 1969, il est curé de la paroisse Ste Anne de Paknamphô, dans le district de Nakhonsawan.

    De février 1969 à janvier 1971, il assiste comme vicaire le P. Jean-Paul Lenfant (1928-2010) à la paroisse St Roch à Chachoengsao, à l’est de Bangkok, puis il assiste le curé, très âgé, de la paroisse St Joseph d’Ayuthia, de janvier à avril 1972.

    Le 15 avril 1972, quelques jours avant son 50ème anniversaire, le P. René Brisson est nommé par l’archevêque de Bangkok, à titre provisoire, vicaire dans la paroisse St François-Xavier à Samsen, là même où il avait véritablement commencé son apostolat 22 ans auparavant. Le provisoire de cette nomination se révélera très durable, puisque le P. Brisson n’en recevra pas d’autre et demeurera 42 ans dans cette paroisse, jusqu’à la fin de ses jours.

    Les dernières années de sa vie furent marquées par le délabrement de sa santé, qui lui valut des séjours de plus en plus longs et fréquents à l’hôpital Saint-Louis.

    Le 12 août 2014, dans la 93ème année de sa vie et la 66ème année de son sacerdoce, le P. René Brisson décède à Bangkok. Le 16 août, après une messe de requiem célébrée en l’église San Petro, son corps est inhumé dans le nouveau cimetière catholique de Bangkok, près du séminaire de Samphran, dans cette terre thaïlandaise où il vécut 65 années.

    • Numéro : 3835
    • Pays : Thailande
    • Année : 1948