Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Baptiste BRINGAUD (1837-1904)

[834]. BRINGAUD, Jean (Baptiste), né à Ussel (Corrèze), le 1er juillet 1837, fit ses études au petit séminaire de Servières et passa quelques semaines au grand séminaire de Tulle. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 17 novembre 1860, reçut l'ordination sacerdotale le 30 mai 1863, et partit le 16 août suivant pour la mission de Birmanie.
Add this

    BRINGAUD, Jean (Baptiste), né à Ussel (Corrèze), le 1er juillet 1837, fit ses études au petit séminaire de Servières et passa quelques semaines au grand séminaire de Tulle. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 17 novembre 1860, reçut l’ordination sacerdotale le 30 mai 1863, et partit le 16 août suivant pour la mission de Birmanie.

    Il fut envoyé d’abord (1864) à Thinganaing, puis on lui confia, en 1867, le district de Mittagon-Zaungdan. Il s’y fixa le 6 novembre, dans une cabane construite par trois frères néophytes­ : Pan-u, Pan-o et Motha. Il devait passer dans ce poste toute sa carrière apostolique, après comme avant la division de la mission en 1870. Le gouvernement anglais lui ayant accordé un terrain d’environ 3 hectares, dès l’année suivante le missionnaire construisit église, résidence et écoles [Eglise, grav. M.C., xxviii, 1896, p. 511]. Il fonda plusieurs stations parmi les Carians, se mit en relations avec les Chins du versant oriental de l’Arracan, et implanta parmi eux le catholicisme. Son district prit un tel développement, qu’il fallut le diviser deux fois, et qu’après ces démembrements il gardait encore 3 000 chrétiens.

    Il publia sur les Khiens (Chins) et les Karins (Carians), plusieurs études ethnologiques qui le firent remarquer et nommer, en 1883, délégué correspondant, et en 1891, membre de la Société académique indo-chinoise. Il mourut le 7 mai 1904, à Zaungdan, district civil de Henzada, dans la Birmanie méridionale.

    Notes bio-bibliographiques

    C.-R., 1876, p. 37­ ; 1881, p. 88­ ; 1882, p. 87­ ; 1884, p. 129­ ; 1885, p. 113­ ; 1886, p. 117­ ; 1887, p. 164­ ; 1889, p. 192­ ; 1890, p. 155­ ; 1891, p. 196­ ; 1893, p. 225­ ; 1894, p. 249­ ; 1896, p. 266­ ; 1899, p. 248­ ; 1900, pp. 192, 195­ ; 1901, p. 204­ ; 1902, p. 231­ ; 1903, p. 232­ ; 1904, p. 226.

    A. P. F., lxxiv, 1902, Débuts de l’évangélisation chez les Khiens, p. 444.

    A. S.-E., xxxiv, 1883, Guérison obtenue par l’intercession de N.-D. de Lourdes, p. 366.

    M. C., xv, 1883, Evangélisation des Khiens, p. 313­ ; xx, 1888, Etude ethnologique sur les Karins, pp. 283, 296, 306, 316­ ; xxviii, 1896, Un chapitre de l’ethnographie des Birmans Karins, pp. 510, 521, 537, 551.

    — Katol. Miss., xxviii, 1896, Tod, Begrabnis und Jenseits worstellungen bei den Kerenen, pp. 123 et suiv.­ ; Ib., 174 et suiv.

    B. O. P., 1892, p. 453.

    A. M.-E., 1899, p. 230­ ; 1910, Traditions antiques chez les Carians, pp. 147, 193.

    — Sem. rel. Tulle, 1900, p. 680.

    La miss. de Birman., p. 135.

    • Numéro : 834
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1863