Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph BRETON (1875-1957)

BRETON Joseph (1875-1957)
Add this

    [2437]  BRETON Joseph, Jean-Baptiste, est né le 27 décembre 1875 à Retz, dans le diocèse de Tours (Indre-et-Loire). Il fit ses études primaires à Cussay, mais, désirant être prêtre, il s'en alla auprès de son oncle, curé de Billy, qui lui donna ses premières leçons de latin, durant deux années. En 1890, il devint élève de cinquième au Petit Séminaire de Tours. Deux ans plus tard, en vue de se préparer à la vie missionnaire, il entra chez les Petits Clercs de Saint Sulpice à Issy-les-Moulineaux. Le 5 septembre 1895, il est admis, laïque, au Séminaire des Missions Étrangères à Bièvres, et il y reçut la tonsure. En 1896, il passait à la rue du Bac. Minoré le 26 septembre 1897, sous-diacre le 24 septembre 1898, diacre le 25 février 1899, il fut ordonné prêtre le 25 juin. Il reçut sa destination pour la mission de Nagasaki. Il partit le 26 juillet.

     

    Dès son arrivée, en septembre, Mgr. Cousin l'envoya à Kagoshima, auprès du Père Raguet, en vue d'étudier la langue et de se former à la vie apostolique. Au mois de juillet 1900, il est nommé à Kuroshima, vicaire du Père Marmaud : il devait y rester un peu plus de huit ans. En 1909, il est nommé curé de la paroisse de Madarajima. Le Père Breton y fonda un couvent d'Amantes de la Croix et, pour subvenir à leur subsistance, il acheta quelques hectares de terrain et des rizières.

     

    Durant la guerre 1914-18, il ne fut pas mobilisé, mais il dut, tout en gardant sa paroisse, assurer le service religieux de l'île de Kuroshima, privée de son pasteur. En 1919, Mgr. Combaz le nomma curé de Shitsu. En1927, la division du diocèse en deux diocèses -Nagasaki et Fukuoka- fut cause de son rappel dans le nouveau diocèse. Le département de Saga étant confié aux Missions Étrangères, le Père Breton fut nommé, de nouveau, à Madarajima. Église, résidence et couvent des Amantes de la Croix étant devenus vétustes, il les rebâtit et ajouta un "jardin d'enfants" qu'il confia aux Soeurs. Pendant la guerre du Pacifique, la police lui donna l'ordre de quitter l'île. Nommé à Amakusa en 1942, puis à Sakitsu, enfin, en 1945, il devint curé de la paroisse de Yokubo: il y resta dix ans. En 1955, il se retira à la maison des Missions Étrangères à Yahata, et, tant qu'il put marcher, il rendit encore quelques services aux confrères des environs. Il s'endormit dans la paix du Seigneur le 25 juillet 1957.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1899 p. 231. 1926-27 p. 325. 1933 p. 11sq. 1936 p. 86.

    CR 1899 p. 294. 1902 p. 26. 1905 p. 16. 1910 p. 21. 22. 1912 p. 26. 492. 496. 1915 p. 13. 1916 p. 15. 1919 p. 8. 1922 p. 6. 1924 p. 6. 1925 p. 12. 1926 p. 8. 1927 p. 7. 1929 p. 16. 1930 p. 10. 1931 p. 18. 1932 p. 17. 1933 p. 11. 1934 p. 15. 1937 p. 13. 1938 p. 14. 1940 p. 3. 1949 p. 18. 1950 p. 12. 1951 p. 16. 1953 p. 15. 1957 p. 21. 95. 1974-76 p. 31.

    BME 1924 p. 725. 1928 photo p. 160. 1929 p. 424. 1930 p. 562. 1932 p. 267. 268. 1933 p. 767. 1934 p. 852. 1936 p. 38. 1938 p. 674. 1939 photo p. 77. 1941 p. 319. 1948 p. 162. 1949 photo p. 504. 1950 p. 52. 495. 1951 p. 235. 356. 690. 1954 p. 501. 884. 1955 p. 337. 450. 542. 1956 p. 7. 352. 695. 1066. 1957 p. 453. 849. 888. 1958 p. 185.

    EC1 N°  625. NS. 66P243.

     

    • Numéro : 2437
    • Pays : Japon
    • Année : 1899