Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Gabriel BOUCHARD (1636-1682)

[25]. BOUCHARD, Gabriel, naquit vers 1636, dans l'un des anciens diocèses d'Evreux ou de Lisieux, plus probablement dans celui de Lisieux, où, selon Vachet, son père était magistrat. Il vint à Paris faire ses études qu'il termina par l'obtention du grade de licencié en théologie. Il connu les M.-E. par un de ses amis, F. Savary, qui devait également se consacrer à cette œuvre. Il partit pour l'Extrême-Orient le 8 novembre 1665, et, arrivé au Siam, fut chargé de s'occuper du groupe des chrétiens Japonais.
Add this

    [25]. BOUCHARD, Gabriel, naquit vers 1636, dans l’un des anciens diocèses d’Evreux ou de Lisieux, plus probablement dans celui de Lisieux, où, selon Vachet, son père était magistrat. Il vint à Paris faire ses études qu’il termina par l’obtention du grade de licencié en théologie. Il connu les M.-E. par un de ses amis, F. Savary, qui devait également se consacrer à cette œuvre. Il partit pour l’Extrême-Orient le 8 novembre 1665, et, arrivé au Siam, fut chargé de s’occuper du groupe des chrétiens Japonais. Sa présence et son activité soulevèrent les colères des Portugais.

    Vers 1670, il fut envoyé à Manille porteur d’un projet de Mgr Lambert pour l’union des religieux espagnols et des missionnaires français. Il ne réussit pas, ce qui ne doit exciter ni étonnement, ni regrets.

    En 1674, il se rendit en Cochinchine, et travailla dans le Quang-nam et dans le Phu-yen. Il convertit un assez grand nombre de païens­ ; Vachet, qui exagère facilement, porte ce nombre à quinze ou dix-huit cents par an. Des voleurs l’ayant attaqué et frappé vers 1681, le mandarin le fit arrêter ainsi que les chrétiens qui avaient dénoncé les brigands­ ; mais s’étant exactement renseigné, il relâcha le missionnaire et les fidèles, et punit les coupables dont trois eurent, dit-on, la tête tranchée. Environ un mois après, Bouchard, saisi d’une fièvre violente, mourut le 14 février 1682 à Faï-fo, dans le Quang-nam.

     

    Notes bio-bibliographiques

    — Relat. des miss. des evesq., pp. 21, 288 et suiv. — Relat. des miss. et des voy. 1672-1675, pp. 67, 247, 251, 264 et suiv., 285 et suiv., 334 et suiv. — Relat. des miss. et des voy. 1676-1677, pp. 26 et suiv., 187. — Ann. Cong. M.-E., p. 154.

    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., pp. 399 et suiv. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — La Coch. rel., i, p. 298. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 56, 63, 71, 75. — Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 143, 157. — Lett. de Mgr Pallu, Tab. alph. — Hist. de l’ét. du Christ., ii, pp. 39, 49 et suiv., 125, 188 et suiv., 203, 220 et suiv., 250, 284, 290.

     

    • Numéro : 25
    • Pays : Thaïlande Vietnam Philippines
    • Année : 1665