Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine BONNET (1869-1927)

[ 1998 ] BONNET Antoine Missionnaire Birmanie Méridionale --------- Antoine BONNET naquit le 1er juin 1869, à Le Brignon, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire. Un de ses grands oncles fut chanoine de la cathédrale du Puy. Son arrière grand-père cacha des prêtres pendant la révolution. L'Abbé Matthieu, vicaire à Le Brignon, remarqua les qualités de cœur d' Antoine qui fit ses études secondaires au petit séminaire de la Chartreuse.
Add this

    Antoine BONNET naquit le 1er juin 1869, à Le Brignon, diocèse du Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire. Un de ses grands oncles fut chanoine de la cathédrale du Puy. Son arrière grand-père cacha des prêtres pendant la révolution. L'Abbé Matthieu, vicaire à Le Brignon, remarqua les qualités de cœur d' Antoine qui fit ses études secondaires au petit séminaire de la Chartreuse.

     

    Le 27 septembre 1887, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Alors que sa famille se trouvait à l'église, il prépara son baluchon, prit la route du Puy, non sans avoir écrit "Adieu" sur un carreau couvert de givre. Tonsuré le 3 mars 1889, minoré le 1 mars 1890, sous-diacre le 5 juillet 1891, diacre le 27 septembre 1891, ordonné prêtre le 12 mars 1892, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Birmanie Méridionale, (Rangoon) qu'il partit rejoindre le 28 avril 1892.

     

    En 1893, M. Antoine Bonnet fut envoyé à Yandoon, auprès de M. Kromer dont le district long de 80 milles, large de 40, se situait à environ 60 milles au nord-ouest de Rangoon, et comptait 750 âmes, en 1894. C'est là que le jeune missionnaire fit sa formation apostolique. En 1894, il choisit Nyan-gon (Nyaunggon) tout proche de Shaboa, pour en faire le centre de la mission dans ces parages. Il commença les constructions indispensables. L'année suivante, il fut chargé d'une partie de la chrétienté de Letpan. Sa communauté chrétienne comptait 610 âmes en 1903. En 1911, il acheva la construction d'une belle école de filles, et projeta celle d'une église dont il avait déjà rassemblé à peu près tous les matériaux..

     

    Vers 1912, en raison de son état de santé, il fut contraint de rentrer en France où un traitement approprié de son diabète lui procura une amélioration passagère. Il regagna alors sa mission.  Mais les symptômes du mal réapparurent assez vite.

     

    De 1914 à 1924, en raison de sa maladie, M.Antoine Bonnet fit preuve d'une endurance peu commune. Des complications survinrent, une opération chirurgicale s'imposa; vers 1924, il rentra de nouveau en France.

     

    Le 29 novembre 1924, il s'embarqua à Marseille , et dès son arrivée, il regagna son poste de Nyan-gon (Nyaunggon) et reprit la construction de son église. Mais au début de l'année 1926, un retour en France s'imposa. Il se retira à Le Brignon où il décéda le 29 novembre 1927. C'est là que se déroulèrent ses obsèques.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1892 p. 579. 1912 p. 209. 1928 p. 44.

    CR 1892 p. 273. 1893 p. 223. 1894 p. 244. 1895 p. 269. 270. 1896 p. 269. 1898 p. 214. 1903 p. 231. 232. 1911 p. 216. 1913 p. 261. 1927 p. 260. 1928 p. 185.

    BME 1924 p. 125. 1925 p. 56. 175. 374. 1926 p. 122. 322. 1928 p. 192.

    EC1 N° 38. 39. 66. 73. 74. 100. 143

    • Numéro : 1998
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1892