Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alfred BONNET (1859-1919)

BONNET Alfred (1859-1919) [1688] BONNET Alfred, Léger, est né à Saint Éloy-les-Mines, dans le diocèse de Clermont Ferrand (Puy de Dôme), le 7 août 1859. Il entra au Grand Séminaire de son diocèse, puis, déjà diacre, au Séminaire des Missions Étrangères, le 8 septembre 1884. Ordonné prêtre le 27 septembre 1885, il partit le 2 décembre suivant pour la mission du Tonkin méridional (Vinh).
Add this

    [1688]  BONNET Alfred, Léger, est né à Saint Éloy-les-Mines, dans le diocèse de Clermont Ferrand (Puy de Dôme), le 7 août 1859. Il entra au Grand Séminaire de son diocèse, puis, déjà diacre, au Séminaire des Missions Étrangères, le 8 septembre 1884. Ordonné prêtre le 27 septembre 1885, il partit le 2 décembre suivant pour la mission du Tonkin méridional (Vinh).

     

    Il y arriva vers la fin de l'insurrection dite des "lettrés" qui avait mis la mission à feu et à sang : les chrétiens avaient été massacrés par milliers, les chrétientés pillées et livrées aux flammes. Mais plusieurs années encore, les missionnaires durent organiser et opposer la résistance aux bandes armées qui, avec la complicité cachée des mandarins, continuaient leurs attaques contre les chrétiens. C'est ainsi qu'à peine arrivé, le Père Bonnet fut envoyé à Xadoai, chef-lieu de la mission, pour prêter son aide au Père Klinger qui y avait la tâche de protéger les chrétiens qui s'y étaient réfugiés au nombre de vingt mille.

     

    L'année suivante, 1887, il fut chargé du district de Dong Thanh où il eut à rassembler les chrétiens dispersés par la tourmente. Et il y détermina un important mouvement de conversions, ce qui lui valut l'hostilité et les manoeuvres des ennemis de la religion. Physiquement et moralement épuisé, il dut aller se reposer à Hong Kong pendant plus d'un an et prolonger ce repos un an encore à Xadoai.

     

    Ce n'est qu'au début de 1894 qu'il put reprendre la vie active dans le district de Ngan Sau où sa bonté et son action suscitèrent de nombreuses demandes de conversion. Mais là, comme dans le district de Dong Thanh, ces demandes furent contrecarrées par l'hostilité des mandarins.

     

    En 1904, il fut chargé du district de Nghia Yen et de la Ste Enfance qui y avait son centre. C'est là que s'écoulèrent quinze années d'un ministère fécond. La maladie l'obligea à se rendre à l'hôpital de Hanoï où il mourut le 29 juillet 1919.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1919 p. 240.

    CR 1885 p. 144. 1887 p. 139. 1888 p. 124. 1889 p. 134. 137. 1890 p. 108. 109. 1891 p. 293. 294. 1893 p. 360. 1895 p. 199. 200. 1897 p. 148. 1903 p. 150. 1906 p. 148. 1913 p. 195. 1916 p. 110. 1917 p. 163. 1918 p. 65. 1919 p. 68. 231.

    • Numéro : 1688
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1885