Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri BONHOMME (1880-1966)

[2807]. BONHOMME Henri (1880-1966) né le 19 août 1880 à Herbignac (Loire-Atl.), fut admis au Séminaire des M.-E. en 1902. Prêtre le 26 juin 1904, il partit pour la mission de Quinhon le 9 novembre suivant. Après avoir étudié la lan-gue à Xoai, il fut professeur au petit séminaire de Lang-son, de 1908 à 1912, puis fut nommé curé de Quinhon, et, en 1914, curé de Tourane. En août
Add this

    Henri, Marius, Joseph BONHOMME naquit le 19 août 1880, à Herbignac, diocèse de Nantes, département de la Loire-Atlantique. Il fit ses  études primaires à Herbignac, puis parcourut le cycle des études secondaires au petit séminaire des Couëts. Il se dirigea ensuite vers le grand séminaire de Nantes où, de 1899 à 1901, il fit ses études de philosophie, et reçut la tonsure le 27 mai 1901.

     

    Le 4 octobre 1902, M. Henri Bonhomme entra au séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 27 septembre 1903, sous-diacre le 27 février 1904, diacre le 28 mai 1904, ordonné prêtre le 26 juin 1904, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de la Cochinchine Orientale (Quinhon), qu'il partit rejoindre le 9 novembre 1904.

     

    De 1904 à 1906, M. Henri Bonhomme fit à Xoai l'apprentissage de la langue viêtnamienne et sa formation missionnaire. De 1906 à 1908, il travailla à Ky Buong-Dong-Pho, puis de 1908 à 1912, il fut professeur au petit séminaire de la mission à Lang-son.

     

    En 1912, M. Henri Bonhomme fut nommé curé de Quinhon. La communauté chrétienne viêtnamienne de cette ville sanctifiait le dimanche, mais il ne pouvait pas en dire autant des européens dont certains étaient loin de donner le bon exemple. "Les trois quart de ces derniers, écrivait il en 1914, au moment où il allait quitter Quinhon, ne trouvent le chemin de l'église que pour les enterrements."

     

    En décembre 1914, M. Henri Bonhomme reçut la charge de la paroisse de Tourane, succédant à M.Jules Saulot, nommé à Quinhon. Dans la nuit du 27 au 28 octobre 1915, la ville de Tourane et le district voisin, Phu-thuong, souffrirent gravement du passage d'un typhon violent qui obligea M. Bonhomme à dépenser en réparations urgentes une partie des fonds qu'il réservait pour la construction d'une église. En mai 1916, le jeune roi Duy-Tân ayant pris la tête d'un mouvement politique nationaliste, des troubles éclatèrent dans les provinces du Quang-Nam et du Quang-Ngai. En 1917, satisfait de la régularité des chrétiens viêtnamiens à suivre les offices du dimanche, M.Bonhomme était aussi heureux de noter les progrès des chrétiens européens. En 1921, il quitta Tourane, prit un congé en France, et repartit dans sa mission dans le courant de 1922.

     

    En août 1923, M. Henri Bonhomme fut rappelé en France pour être affecté à la Procure de Marseille, comme auxiliaire de M. Masseron. Le 4 novembre 1925, à Marseille, il assista M. Jean Leculier, en ses derniers moments, ainsi que M.Lucien Ackermann, le 29 novembre 1925. Le 27 novembre 1936, il présida à Marseille les funérailles de son grand ami M.Jules Saulot.

     

    Vers Août 1952, M. Henri Bonhomme quitta la Procure de Marseille, cédant sa charge à M.Jules Leroux de Kangting, et il prit sa retraite à la maison d'accueil de Voreppe où il séjourna jusqu'en 1954. Il accepta alors le poste d'aumônier de l'hospice de Roanne (Loire) qu'il résigna en 1964. Il rentra alors au sanatorium St. Raphaël à Montbeton où il décéda le 15 décembre 1966.

     


    Références biographiques

    AME 1905 p. 62. -

    CR 1904 p. 293. 1914 p. 87. 1915 p. 124. 1917 p. 93. 1925 p. 196. 1926 p. 202,  1935 p. 296, 1936 p. 257, 1937 p. 248, 1952 p. 92, 1964 p. 78, 1965 p. 148.

    BME 1923 p. 746, 1929 p. 192, 1949 p. 262, 1952 p. 647, PH 1928 p.384,  1929 p. 464.

    EC1 n°27-45-46-48-98-166-168-192-257-409-444-523-678-740.

    EC2 1, p.6+.

    Septembre 1999

    • Numéro : 2807
    • Pays : Vietnam France
    • Année : 1904