Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Hubert BOMBLED (1924-1988)

[3921]. BOMBLED Hubert (1924-1988) né le 29 juin 1924 à Caudry (Nord), ordonné prêtre le 11 juillet 1948 à Cambrai, admis au Séminaire des M.-E. en 1950, partit pour le diocèse de Yokohama le 25 septembre 1951. Il commença létude du japonais à Shizuoka, puis en 1953, fut nommé vicaire à Shimizu ; en 1955, curé de Yo-shiwara ; en 1961, curé de Kusanagi ; en 1964, curé de Numazu ; en 1981, curé dIsogo, paroisse de la ville de Yokohama. Il commença alors à perdre la mémoire. En mars 1983, il fit un essai à Shimizu, un autre en mai 1984 à la léproserie de Gotemba.
Add this

    [3921]  BOMBLED Hubert, Jean-Paul, naquit le 29 juin 1926 à Caudry (diocèse de Cambrai, Nord), dans une famille d'industriels. Son père ayant fondé une fabrique de bonneterie à Bavay, la famille Bombled s'y installa. Hubert fit ses études secondaires à l'Institution Notre Dame à Valenciennes : il en sortit bachelier. En 1942, il entra au Grand Séminaire de Cambrai et il fut ordonné prêtre le 11 juillet 1948. Nommé vicaire dans la paroisse de Fourmies, il y resta jusqu'en 1950. Il connaissait bien Mgr. Lemaire qui était originaire de la même région. Ses rencontres avec cet ancien missionnaire, devenu Supérieur Général, furent sans doute à la source de sa vocation au service des Missions. Quoiqu'il en soit, le 10 octobre 1950, il se présenta au Grand Séminaire de la rue du Bac et il y fit une année de probation. Celle-ci terminée, il reçut sa destination pour le diocèse de Yokohama. Il s'embarqua le 25 septembre 1951 sur le paquebot "La Marseillaise" et arriva le 27 octobre au port de Yokohama.

     

    La province de Shizuoka, tout en appartenant au diocèse de Yokohama, ayant été par contrat entre l'évêque et la Société des Missions Étrangères attribuée aux MEP; c'est donc à la Maison commune de Shizuoka que le Père Bombled se mit à l'étude de la langue japonaise. En octobre 1953, il est nommé vicaire du Père Jachet à Shimizu. Puis en 1955, il est chargé de la paroisse de Yoshiwara : il y construisit une petite église. En 1961, il est nommé à Kusanagi, nouvelle paroisse détachée de la paroisse de Shimizu. Tout est donc à construire. En 1962, chapelle et résidence sont achevées et bénites. En 1969, il est nommé curé de la paroisse de Numazu : il y restera douze années; sans doute les meilleures années de son apostolat au Japon. Amoureux du chant, il forme une bonne chorale; pour l'éducation des jeunes il forme une troupe de scouts.

     

    En avril 1981, il est nommé à Isogo, paroisse de la ville de Yokohama. C'est alors qu'il commence à perdre la mémoire. Après un congé en France, en mars 1983, il fait un essai à Shimizu, un autre en mai 1984 à la léproserie de Gotemba. Il faut se rendre à l'évidence : sa vitalité a disparu. À Noël 1984, il dut retourner au pays natal, et après quelques essais, il se retira finalement à Lauris. En février 1988, il accepta d'aller rendre service à la paroisse de la Cathédrale d'Alès. C'est là qu'il décéda brusquement d'une rupture d'anévrisme. Il sera inhumé à Lauris, le 19 février 1988.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    CR 1951 p. 126. 1956 p. 13. 1957 p. 15. 1960 p. 28. 1961 p. 27. 28. 1962 p. 34. 35. 1963 p. 46. 1964 p. 19. 1965 p. 30. 1966 p. 29. 30. 1967 p. 27. 28. 1968 p. 120. 126. 1969 p. 18. 1974-76 p. 23. AG80-81 p. 35. 80-82 p. 31. 85. 64.

    BME 1950 p. 699. 1951 p. 445. 513. 709. 750. 1952 p. 403. 558. 1953 p. 10. 827. 985. 1954 p. 160. 464. 1114. 1955 p. 444. 1956 p. 766. 767. 1958 p. 59. 1959 p. 850. 998. 1002. 1005. 1960 p. 641. 710. 1961 p. 698.

    EPI 1962 p. 685. 1963 p. 581.

    R. MEP 1963 n° 128 p. 50. 52.

    Enc. PdM. 12P4.

    Hir. 126. 211.

    EC1 N° 485. 500. 501. 505. 679. 699. NS. 4P107. 9P257. 267. 16/C2. 37P19. 42P163. 43P192. 45/C2. 46/C2 p. 304. 62P113. 75/C2. 77P243. 88P245. 98/C2. 100/C2. 127P83. 131/C2. 136/C2. 173/C2. 174P530. 190/325.

     

     

    • Numéro : 3921
    • Pays : Japon France
    • Année : 1951