Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Michel BLIVET (1909-1982)

[3633]. BLIVET Michel (1909-1982) né le 18 juilet 1909 à St-Aignan-sur-Cher (L.-et-C.), admis au Séminaire des M.-E. en 1935, fut ordonné prêtre le 29 juin 1939, mais dut attendre la fin de la guerre pour partir dans la mission de Manda-lay, où il était affecté. Après létude de la langue à Nabet de 1946 à 1948, il fut chargé du poste de Niaunbintha, puis, en 1964, fut nommé responsable de la léproserie de Mandalay. Il revint malade en France, en 1977, et fut envoyé au sanatorium de Montbeton où il mourut le 28 mars 1982. An.ME.39p238
Add this

    Michel, Paul Marie Blivet, né le 18 juilet 1909, à Saint Aignan sur Cher (Loir et Cher), diocèse de Blois, suivit son père médecin qui s'installa à Ravières (Yonne), où il fit ses études primaires ; en 1921, il poursuivit ses études secondaires au collège des Jésuites de Mont Rolland (Dôle), en 1928, il dut redoubler sa philosophie au collège Saint Etienne de Lyon où il passa le baccalauréat.

     

    Il entreprit des études de médecine de 1929 à 1932, changea en entrant chez les Montfortains pour queques mois et choisit les Carmes ; il fit son noviciat à Agen et sa profession temporaire pour un an. Appelé à faire son service militaire, il fut versé comme infirmier à l'hôpital militaire de Mulhouse ; c'est là que le 14 août 1935, il fit sa demande d'entrée aux Missions Etrangères car il n'était pas satisfait de sa vie chez les Carmes.

     

    Entré au Séminaire de Bièvres le 16 octobre 1935, après avoir été libéré de ses voeux chez les Carmes, ordonné prêtre, rue du Bac, le 29 juiin 1939, il reçut sa destination pour Mandalay où séjournait son frère Pierre. La déclaration de la guerre vint bouleverser ce projet, mobilisé comme infirmier à Remiremont, fait prisonnier et envoyé dans un camp en Prusse orientale, il souffrit beaucoup du froid et des privations alimentaires, libéré dans les premiers mois de 1941, il put enfin quitter la France pour la Birmanie le 23 septembre 1946, en s'embarquant à Glascow le 4 octobre.

     

    À son arrivée, l'évêque l'envoya à la léproserie Saint Jean près de Mandalay pour étudier la langue birmane ; il continua cette étude dans le poste de Nabet. En 1948, maîtrisant le Birman, le poste de Niaunbintha, paroisse de Chins, lui fut confié ; il dut voyager pour visiter les chrétiens dispersés, mais en dehors de ses voyages, il aimait vivre en anachorète dans la forêt pour y prier et méditer, se sentant mieux préparer pour catéchiser enfants et  adultes.

     

    En 1964, Mgr J.U.Win, archevêque de Mandalay, le nomma responsable de la léproserie Saint Jean et du village proche ; secondé par les Soeurs Franciscaines missionnaires de Marie, il s'adapta parfaitement à sa nouvelle fonction mais la maladie l'obligea à rentrer en France où il arriva le 4 juin 1977 dans un état de grande dépression. Arrivé à Montbeton le 29 août 1977, il fut hospitalisé à la clinique de Fronton où il reprit quelques forces, mais ses mauvaises habitudes de ne pas prendre ses médicaments eurent raison de son état de santé, l'on diagnostiqua une cirrhose du foie par carence  vitaminée. Hospitalisé à Montauban, il expira le 28 mars 1982 à l'âge de 72 ans.

     

     

    Références bibliographiques

    AME. 39p238

     

    C.R. 47p123/48p124/50p111/60p77/61p80/62p93/63p98/64p65/65p125/66p170/67p115/74-76p177/82p190

     

    BME.39p666/40p836/41p130/48p253/50p696/53p55/54p548-554/55p917/57p663/59p363-648/60p374/61p317-945

    Epiph. 64p548/65p403+69p425

     

    Ec.RBac. 405.410.426.429.431.449.621.634.

    2P58.4P120.20P182.28P91.35P280.37P24.45P273.54P210.107P150.109P216.110C2.

    P249.250.253.
    111P266.128P110.133C3/A82/32ss+181/50

    • Numéro : 3633
    • Pays : Birmanie France
    • Année : 1946