Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Gustave BLANC (1844-1890)

[928]. BLANC, Marie-Jean-Gustave, né à Reugney (Doubs) le 6 mai 1844, élève du lycée du Puy, du petit séminaire de Saint-Jodard, du séminaire d'Alix, et du grand séminaire de Lyon, fut incorporé à ce diocèse, et entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 octobre 1864. Il fut ordonné prêtre le 22 décembre 1866, et partit pour la Corée le 15 février 1867. La persécution l'empêchant de pénétrer dans ce pays, il demeura à Tcha-keou (Notre-Dame des Neiges) en Mandchourie.
Add this

    [928]. BLANC, Marie-Jean-Gustave, né à Reugney (Doubs) le 6 mai 1844, élève du lycée du Puy, du petit séminaire de Saint-Jodard, du séminaire d’Alix, et du grand séminaire de Lyon, fut incorporé à ce diocèse, et entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 octobre 1864. Il fut ordonné prêtre le 22 décembre 1866, et partit pour la Corée le 15 février 1867. La persécution l’empêchant de pénétrer dans ce pays, il demeura à Tcha-keou (Notre-Dame des Neiges) en Mandchourie. Après plusieurs tentatives infructueuses pour se rendre en Corée, il y réussit en 1876, en compagnie de M. Deguette­ ; il se multiplia pour réconforter les chrétiens. Voici les postes dans lesquels il travailla­ : Séoul, Sai-moun-oi, 1876­ ; I-tchyen, Ko-mei-kol, décembre 1876-janvier 1877­ ; Ke-tchyang, Kai-hoa-tong, 1878­ ; Ryong-tam, Yang-myeng-i, 1879­ ; Ham-yel, Ryong-sang-tong, 1880­ ; Ko-san, Oum-hpang-kol, 1881.

    À partir de 1882, il habita dans plusieurs résidences, toutes situées dans le district civil ou dans la ville même de Séoul­ : Hpil-tong, 1882­ ; Tchil-kan-an, 1883­ ; Nam-san-tong, 1885­ ; Tjyong-hyen, 1889. Nommé provicaire en 1878, il avait eu à s’occuper seul de l’administration générale de la mission, pendant la captivité et l’exil de Mgr Ridel, arrêté le 28 janvier 1877.

    En vertu d’un bref du 17 avril 1877, il fut, le 26 juillet 1882, nommé évêque d’Antigone, coadjuteur de Mgr Ridel, et alla recevoir à Nagasaki (Japon) la consécration épiscopale le 8 juillet 1883. Un an après, le 20 juin 1884, il devint vicaire apostolique, et dès que les catholiques purent jouir d’une certaine liberté, il fonda à Séoul une petite institution sino-coréenne, un orphelinat, et un hospice pour les vieillards­ ; il confia ces deux derniers établissements aux religieuses de Saint-Paul de Chartres. Il acquit un terrain pour construire la cathédrale et l’évêché. Il composa ou revisa plusieurs ouvrages de doctrine chrétienne et rédigea le Coutumier de la mission. Il mourut à Séoul le 21 février 1890.

     

    Armes. — De gueules à la gerbe d’or accostée de deux fleurs de lys d’argent­ ; au chef cousu d’azur chargé du monogramme des M.-E. d’or entre 2 étoiles à 6 rais du même.

    Devises. — Albæ ad messem. — Filioli diligite alterutrum.

    Bibliographie

    — Tous les ouvrages ci-dessous indiqués ont été imprimés à l’imprimerie de la mission, Séoul.

    Tjin kyo tjyel yo (Abrégé de la doctrine chrétienne) [À l’usage des vieillards]. — 1882, in-16, ff. 12. Plus de 10 éditions subséquentes.

    Syeng kyo kam ryak (Histoire de l’Ancien et du Nouveau Testament). Traduit du chinois. — 1883, 2 vol. in-12, ff. 248. Six éditions subséquentes.

    Syeng kyo paik moun tap (Cent demandes et réponses sur la doctrine chrétienne). — 1884, in-16, ff. 30.

    Syen yo seip syeng ouel (Mois de saint Joseph). Traduit du chinois. — 1887, in-8, ff. 106.

    Coutumier de la mission de Corée. — 1887, in-8, pp. 88.

    Ouvrages revus par Mgr Blanc « 1. On a parfois confondu l’imprimatur donné par Mgr Blanc avec la revision faite par lui de plusieurs ouvrages. »­ :

    Tjyou nyen tchyem ryei koang ik (Explications des fêtes de l’année. [Les 3 derniers volumes]) (Voir BERNEUX). — 1884, 4 vol. in-12. Quatre éditions subséquentes.

    Tjyou kyo yo tji (Principaux articles de la religion chrétienne à l’usage des païens) par Augustin Tyeng, martyr en 1801. — 1885, in-8, ff. 77. Cinq éditions subséquentes.

    Syeng sang kyeng (Trente méditations et prières sur la passion de N.-S. J.-C.) [auteur inconnu]. — 1886, in-16, ff. 68. Deux éditions subséquentes.

     

    Notes bio-bibliographiques

    C.-R., 1875, p. 5­ ; 1878, p. 5­ ; 1879, pp. 7, 8­ ; 1880, p. 8­ ; 1881, p. 11­ ; 1882, pp. 7 et suiv.­ ; 1883, p. 77­ ; 1884, pp. 8, 37, 166­ ; 1885, pp. 19, 33­ ; 1886, pp. 4, 9, 174­ ; 1887, p. 15­ ; 1888, pp. 10, 264­ ; 1889, pp. 14, 310­ ; 1900, p. 57.

    A. P. F., li, 1879, Arrestation de Mgr Ridel, p. 94­ ; lii, 1880, pp. 92, 267­ ; lv, 1883, p. 326­ ; lvii, 1885, p. 254­ ; lx, 1888, Le traité franco-coréen, p. 31­ ; lxi, 1889, p. 301.

    M. C., viii, 1876, Tentative de rentrée en Corée, p. 62­ ; x. 1878, Emprisonnement de Mgr Ridel, p. 326­ ; xi, 1879, Persécution, pp. 390, 402, 414­ ; Ib., p. 533­ ; xii, 1880, La persécution, p. 170­ ; xiv, 1882, Réaction politique, p. 529­ ; xv, 1883, Son sacre, p. 477­ ; xvi, 1884, p. 220­ ; xvii, 1885, pp. 29, 265­ ; xix, 1887, p. 206­ ; xx, 1888, p. 400­ ; xxi, 1889, p. 158­ ; xxii, 1890, p. 73­ ; Ib., Sa mort, pp. 107, 551.

    A. M.-E., 1911, pp. 211 et suiv.

    P. M. M., 1886-87, p. 163­ ; 1887-88, p. 103.

    Sem rel. Nantes, 1879, p. 1127. — Le Dimanche, Amiens, 1883, 1er sem. p. 87. — Sem. rel. Le Puy, 1889-90, p. 362.

    Le culte de N.-D. de Lourd., p. 105. — Hist. Egl. Corée, i, p. cxc. — Les miss. franç. en Corée, pp. 194, 221 et suiv. — La Rel. de Jésus, ii, pp. 486, 515, 529. — Les miss. cath. franç., iii, p. 407. — Arm. des Prél. franç., p. 244.

    Collect., 20 fév. 1893­ : n° 2855.

    Portrait

    A. P. F., lxii, 1890, p. 219.

    M. C., xxii, 1890, p. 546.

    — Les miss. franç. en Corée, p. 219. — Les miss. cath. au XIXe sièc., p. 245.

    • Numéro : 928
    • Pays : Corée
    • Année : 1867