Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ludovic BLAISE (1881-1964)

BLAISE Ludovic (1881- 1964) [2794] BLAISE Ludovic est né à Orange, dans le diocèse d'Avignon, le 31 juillet 1881. De 1887 à 1898, il fit ses études au lycée Saint-Charles. Grâce à l'influence d'un Père capucin, il entra aux Missions Etrangères de Paris le 9 septembre 1899 et fut ordonné prêtre le 26 juin 1904. Il quitta la France le 17 août pour l'Inde, et fut accueilli à sa descente du paquebot par son oncle, alors professeur au Collège Saint-Joseph de Bangalore.
Add this

    [2794] BLAISE Ludovic est né à Orange, dans le diocèse d'Avignon, le 31 juillet 1881. De 1887 à 1898, il fit ses études au lycée Saint-Charles. Grâce à l'influence d'un Père capucin, il entra aux Missions Etrangères de Paris le 9 septembre 1899 et fut ordonné prêtre le 26 juin 1904. Il quitta la France le 17 août pour l'Inde, et fut accueilli à sa descente du paquebot par son oncle, alors professeur au Collège Saint-Joseph de Bangalore.

     

    Destiné à la mission de Pondichéry, il fut d'abord nommé au Petit Séminaire Collège, près de la Cathédrale et travailla sous la direction du Père Escande. Il se montra bon professeur, et aussi bon "sportif". Il fut l'animateur de la société "Le Nid", attaché à l'institution et lui donna une grande impulsion.

     

    Il dut prendre un congé en France en 1910, et au cours de la grande guerre, il fut mobilisé de 1916 à 1919. Il resta ainsi attaché à l'armée anglaise comme interprète et aumônier.

     

    Il revint en Inde en 1924, et fut affecté à la paroisse de Nellitope, puis comme vicaire à Notre-Dame des Anges, à Pondichéry. Il y resta jusqu'en 1939, excepté pour un congé en France pour raison de santé de 1925 à 1926. Comme vicaire, il s'occupa beaucoup des jeunes, et ayant pu amalgamer l'équipe sportive "Le Nid" avec celle de "l'Amicale" de la paroisse, il donna une forte impulsion à cette belle équipe. Comme curé ensuite, ses qualités d'orateur et d'écrivain lui attirèrent beaucoup de sympathies. Nombreux furent ceux qui aimaient entendre ses prédications. Puis, il travailla à rajeunir le bulletin paroissial, "Le Semeur", auquel il donna un nouveau "look", plus moderne et plus attrayant. En 1930, il construisit la salle "Jeanne d'Arc" près de l'église et donna des séances de cinéma. On aimait lire dans "Le Semeur", les belles poésies, signées "Kourouvi", et écrites par le Père Gouarin, missionnaire dans la Mission de Bangalore.

     

    Mais en 1939, en revenant de Bangalore en auto, il fut victime d'un grave accident et dut être amputé du bras droit. L'état de sa santé le força, en 1940, à aller prendre une convalescence en France. De mai à novembre 1941, il passa quelque temps dans notre Procure de Marseille. Puis, en raison de la guerre, il dut rester en France, et prit la charge d'une maison de jeunes travailleurs et étudiants, à Marseille, où de nombreux Pondichériens de passage trouvèrent toujours bon accueil. Il fit ainsi beaucoup de bien à la jeunesse, à laquelle il aimait se dévouer.

     

    Avec l'âge, il dut ralentir ses activités : il fut fidèle à sa messe quotidienne à la paroisse de la Sainte Trinité et à quelques confessions. Il allait souvent rendre visite aux Pères Capucins et resta en bonne relation avec la Procure de Marseille et le clergé de la ville. Il rendit son âme à Dieu le 4 février 1964, à l'âge de 83 ans.

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1904 p. 318. 1913 p. 208. 1932 p. 17.

    CR 1904 p. 293. 1912 p. 397. 1932 p. 270.

    BME 1902 p. 381. 1925 p. 508. 1926 p. 260. 1931 p. 541. 1932 p. 559. 1933 p. 145. 545. 688. 1935 p. 680. 1936 p. 141. 1937 p. 670. 1940 p. 219. 359. 434. 1955 p. 279.

    Epi 1964 p. 432 +. 281.

    EC RBac N° 89. 104. 422. 571. 572. 739 +.

    • Numéro : 2794
    • Pays : Inde
    • Année : 1904