Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Baptistin BIRON (1882-1935)

[2915] BIRON Baptistin naquit à Paris le 30 juin 1882. Tout jeune encore, il quitta la capitale pour aller en Auvergne, le pays de ses ancêtres, et y fit ses études au petit séminaire de Saint-Flour. Le 9 septembre 1902, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Le 29 septembre 1906 il était ordonné prêtre et le 14 novembre suivant, il partit pour la Chine. Arrivé à Suifu le 16 avril 1907, il fut d'abord confié à M. Burnichon, qui lui apprit la langue et l'initia aux us et coutumes du pays.
Add this

    [2915] BIRON Baptistin naquit à Paris le 30 juin 1882. Tout jeune encore, il quitta la capitale pour aller en Auvergne, le pays de ses ancêtres, et y fit ses études au petit séminaire de Saint-Flour. Le 9 septembre 1902, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Le 29 septembre 1906 il était ordonné prêtre et le 14 novembre suivant, il partit pour la Chine. Arrivé à Suifu le 16 avril 1907, il fut d’abord confié à M. Burnichon, qui  lui apprit la langue et l’initia aux us et coutumes du pays. En 1908, il fut chargé du poste de Tchang-lin où il manifesta beaucoup de zèle, apportant un soin particulier à la formation des maîtres et maîtresses d’école. Au début de 1914, il fut nommé curé de la ville de K’ien-oui. Plusieurs fois par an, il se rendait à Mapien, où il restait quelque temps pour administrer les sacrements dans une petite chrétienté chinoise. Durant ses séjours à Mapien, les Lolo, qui habitaient la région voisine prirent l’habitude de venir le voir, puis un jour l’invitèrent à visiter leur pays. Au cours du voyage qu’il fit alors, plusieurs tribus le prièrent de s’établir chez elles, promettant d’étudier la religion, mais avant d’acquiescer à leur désir, M. Biron emmena à K’ien-oui quatre néophytes lolo pour leur apprendre les rudiments de la religion. M. Biron s’établit ensuite à Mapien pour être plus près des Lolos qui insistaient toujours pour qu’il demeurât au milieu d’eux. La tribu des “Che peu” offrant de lui vendre un terrain situé sur un plateau à flanc de montagne, à deux journées de marche de Mapien, il partit en exploration au mois de juillet 1931, accompagné de deux jeunes missionnaires. Ce terrain paraissant convenable à M. Biron, il l’acheta et lui donna le nom de mission Sainte-Marie. Mais dès 1934, la situation va se détériorer. Les Chinois se plaignant, à tort ou à raison, de quelques méfaits des Lolos, organisèrent une expédition punitive. Cette expédition ne donna pas grands résultats. Les Lolo, à l’approche des soldats chinois, se retirèrent au loin dans des endroits inaccessibles, et les Chinois durent se contenter de brûler les cabanes des fuyards. Mécontents, les uns et les autres, ils accusèrent l’européen installé à Sainte-Marie d’être cause de leurs malheurs. Les Lolo accusaient M. Biron de les trahir et d’attirer chez eux les soldats chinois qui, de leur côté, l’accusaient de protéger ces pillards. M. Biron resta cependant à son poste. Il s’était établi à Sainte-Marie avec l’approbation des autorités chinoises et la tribu des Lolo protecteurs se trouvait à la résidence de Sainte-Marie. Mais un soir, vers 9 heures, plus de cent Lolo envahirent sa maison. On lui passa une grosse corde au cou, et on le traîna en le frappant sur une distance de près d’un kilomètre jusqu’à ce que mort s’en suive. Les assassins s’enfuirent après l’avoir dépouillé de ses vêtements. Après leur départ, ses amis lolo vinrent prendre son corps et le transportèrent à Mapien, où il fut inhumé.

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1907 p. 62. 1909 p. 36. 1926-27 p. 269. 1932 p. 137. 1933 p. 262. 263. 1935 p. 36. 238. 245. 1936 p. 201. 1937 p. 159. 160. 277. 1939 p. 9.

    CR 1906 p. 271. 1908 p. 88. 1911 p. 353. 1917 p. 46. 48. 1922 p. 48. 1923 p. 62. 1924 p. 44. 1928 p. 54. 55. 1930 p. 81. 1934 p. 53sq. 1935 p. 54. 55. 242. 352. 1936 p. 55. 58. 1937 p. 61.

    BME 1924 photo p. 798. 1926 p. 47. 628. 1927 p. 345. 439. 1928 p. 47. 489. 1932 p. 204. 1935 p. 731. 777. 880. 1936 p. 107. 121. 516. photo p. 80. 1937 p. 585. 1948 p. 326. 329. 1956 p. 478.

    MC 1932 p. 282. 1935 p. 562.

    EC1 N° 319.

     

     

    • Numéro : 2915
    • Pays : Chine
    • Année : 1906