Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Auguste BEUVE (1873-1932)

BEUVE Auguste (1873-1932) JAPON
Add this

    [2301]  BEUVE Auguste, Pierre, Jules, est né le 30 septembre 1873 à Mobecq, dans le diocèse de Coutances (Manche). Il fit ses premières études à Mobecq, puis on le mit au collège de Valogne, tenu par les Eudistes. Entré au Grand Séminaire de Coutances, il y reçut les ordres mineurs, le 29 juin 1895. Le 20 septembre suivant, il était admis au Séminaire des Missions Étrangères. Il fut ordonné sous-diacre le 27 septembre 1896, diacre le 13 mars 1897 et prêtre le 27 juin suivant. Destiné à la mission de Tokyo, il y partit le 4 août.

     

    Arrivé à la mi-septembre, son évêque l'envoya d'abord à Kanazawa pour apprendre la langue et se former à la vie apostolique, sous la direction du Père Clément. En janvier 1900, on lui demanda d'aider le Père Demangelle à l'orphelinat de Sekiguchi. En fait, en plus de l'orphelinat, il dut prendre la charge de curé de cette nouvelle paroisse. Jusqu'en janvier 1907, le Père Beuve remplit cette double charge qui lui avait été confiée.

     

    Envoyé à Kofu en remplacement du Père Drouart, il administra cette paroisse jusqu'en octobre 1912. Nommé à Tsukiji, il y demeura quelques mois. Sa santé s'était affaiblie, et, bien qu'on eut pensé un moment que l'air vivifiant de Matsumoto lui ferait du bien, il ne fit que passer dans ce poste et demanda d'aller se reposer au pays natal. Parti en septembre 1913, il était prêt à revenir au Japon lorsque la mobilisation le retint en France. Attaché au Service Auxiliaire, il fit la guerre comme infirmier, surtout à Cherbourg. De retour en août1919, il fut envoyé à Nagoya. Les districts de Nagoya, Kanazawa et Toyama ayant été confiés aux Pères Du Verbe Divin, le Père Beuve revint à Kofu-Yamashiro, en octobre 1922. Mais il ne put rester longtemps : la maladie qui devait l'emporter commençait : il se sentait fatigué, il maigrissait et à Pâques 1931 il se sentit à bout de forces. Il demanda l'autorisation de retourner en France, et en novembre 1931, il se rendit à la Maison Saint Raphaël à Montbeton. Il y décéda le 9 février 1932.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1897 p. 772. 1931 p. 231. 1934 p. 100.

    CR 1897 p. 278. 1900 p. 5. 1901 p. 15. 1902 p. 13. 17. 1903 p. 8. 10. 1904 p. 12. 1905 p. 6. 10. 1908 p. 279. 1909 p. 12. 1913. 10. 1920 p. 3. 1923 p. 4. 1926 p. 2. 312. 331.

    BME 1923 p. 116. 1925 p. 556. 1926 p.40. 1927 p. photo p. 13.1928 p361. 1929 p. 358. 1931 p. 434. 505. 1936 p. 374. 481. 1932 p. 274. 312.

    EC1 N°  221. 225. 238.

     

    • Numéro : 2301
    • Pays : Japon
    • Année : 1897