Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François-Xavier BERTRAND (1866-1940)

BERTRAND François Xavier (1866-1940)
Add this

    [1916]  BERTRAND François-Xavier, naquit le 2 août 1866 à Saint Sauves, dans le diocèse de Clermont (Puy-de-Dôme). Il fit ses études primaires à Saint Sauves et ses études secondaires au Petit Séminaire de Cellule. Devenu élève de philosophie au Grand Séminaire de Clermont, il demanda son admission au Séminaire des Missions Étrangères où il entra, laïque, le 3 octobre 1887. Tonsuré le 27 septembre 1888, minoré le 3 mars 1889, il est ordonné sous-diacre le 21 septembre suivant, diacre le 1er mars 1890 et prêtre le 28 septembre. Destiné au Japon méridional, il partit le 12 novembre 1890 pour arriver dans sa mission, à Nagasaki, fin décembre.

     

    Il fut tout d'abord confié au Père Raguet afin d'apprendre la langue et de se former à la vie apostolique. En 1892, il fut nommé au poste de Miyazaki. Puis à l'automne suivant, il fut envoyé par son évêque dans les îles de Nagasaki : il y exerça son ministère pendant deux années. En 1894, il est nommé vicaire du Père Matrat et travailla sous sa direction, soit à Hirado, soit à Kuroshima. Les voyages en barque d'îles en îles eurent raison de sa santé. Son évêque, Mgr. Cousin, l'envoya se reposer à Hongkong, où les soins reçus au sanatorium de Béthanie le remirent rapidement sur pied.

     

    De retour dans sa mission, il fut chargé, en 1896, du poste de Nakatsu. En 1899, il est nommé à Kokura, centre important, qui comprenait les villes industrielles de Yawata, Tobata et Takamatsu, à proximité des mines de charbon et du port de Moji. C'est dans ce poste que le Père Bertrand donna toute sa mesure. Ses ressources ne lui permettaient de bâtir chapelles et résidences : il se contenta d'établir, d'abord, une sorte de permanence, "pied à terre", dans la demeure d'un chrétien notable de chacune de ces quatre villes. En 1910, il put acquérir un terrain à Moji : il y construisit une modeste chapelle. En 1927, c'est à Shindenbaru, où s'établissaient de nombreux chrétiens, originaires des Goto, qu'il bâtit une chapelle.

     

    En 1932, il quitta Kokura pour Moji. Pendant l'été de 1936, il fut atteint d'une forte diarrhée. D'abord en observation au lazaret de la ville, transporté ensuite à l'évêché, il fut finalement hospitalisé chez les Soeurs de Saint Paul de Chartres qui tenaient un hôpital à Yatsushiro. Atteint d'une anémie cérébrale, il perdit l'usage de la parole et dut être veillé jour et nuit. Il rendit son âme au Seigneur le 22 février 1940.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1891 p. 292. 1927 p. 305. 306. 325. 1928 p. 82.

    CR 1890 p. 220. 1893 p. 64. 1894 p. 66. 1895 p. 73. 1897 p. 58. 1898 p. 54. 1899 p. 31. 1905 p. 14. 1907 p. 22. 1908 p. 10. 1910 p. 20. 1912 p. 23. 1915 p. 15. 16. 1916 p. 19. 1917 p. 14. 1918 p. 9. 1919 p. 11. 1920 p. 4. 8. 1922 p. 8. 1924 p. 10. 1926 p. 9. 1927 p. 5. 1928 p. 8. 9. 1929 p. 11. 1930 p. 13. 1931 p. 16. 1932 p. 19. 1934 p. 12. 13. 1936 p. 10. 1939 p. 15. 1940 p. 118. 139. 1947 p. 255. 278.

    BME 1924 p. 242. 794. 1925 p. 105. 1927 p. 44. 627. 1928 p. 151. 485. photo p. 160. 1929 p. 359. 676. 1930 p. 477. 726. 1931 p. 666. 812. photo p. 868. 1932 p. 119. 1934 p. 74. 1935 p. 184. 865. 1936 p. 114. 801. 1937 p. 192. 578. 1938 p. 38. 1939 p. 11. 374. 377. 1940 p. 258. 1941 p. 396.

    MC 1928 p. 155.

    EC1 N°  15. 18. 25. 419.

     

    • Numéro : 1916
    • Pays : Japon
    • Année : 1890