Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Émile BERTIN (1915-1980)

BERTIN Émile (1915- 1980) BIRMANIE-FRANCE
Add this

    [3719] BERTIN Émile naquit à Longeaux dans la Meuse au diocèse de Verdun le 9 octobre 1915. C'était la guerre, il ne connut pas son père, tué en 1915. Après ses études primaires, il entra au Petit Séminaire de Glorieux, près de Verdun. Elève studieux, il aimait beaucoup les offices religieux et parlait volontiers avec le curé de la paroisse qui reconnut sans doute très vite ses bonnes dispositions.

     

    En 1934, il demanda son admission au Grand Séminaire de Verdun, où il passa deux ans. En 1935, il était entré en contact avec la rue du Bac, mais le Père Sy lui conseilla de terminer sa philosophie et de faire auparavant son service militaire. Ainsi, c'est pendant celui-ci, le 16 juin 1938 qu'Emile Bertin adressa sa demande d'admission aux Missions Etrangères. Le 22 juin, l'Abbé Bertin était admis. Il entra à Bièvres, en première année de théologie, le 28 octobre 1938.

     

    Dès le mois d'avril 1939, Emile Bertin est rappelé sous les drapeaux. C'est la guerre, la drôle de guerre. Il est fait prisonnier en 1940. Une deuxième tentative d'évasion réussit en 1942. Il passe alors en zone libre et cette même année, il entra au Grand Séminaire de Toulouse pour y continuer ses études. Il peut cependant rentrer à la rue du Bac pour septembre-octobre 1943. C'est le 17 mars 1945 qu'il est ordonné prêtre. A la fin de la même année, il reçoit comme destination la Mission de Rangoon en Birmanie. Et ce n'est que le 4 octobre 1946 qu'il s'embarqua à Glasgow.

     

    Son séjour en Birmanie fut de courte durée, car peu de temps après son arrivée, il fut gravement malade et obligé de rentrer en France. Il arriva à Marseille le 25 octobre 1947.

     

    Après un an de soins, il prit du ministère dans le diocèse de Verdun et fut nommé à Ancerville. Mais ce fut pour fort peu de temps. Il fut alors nommé professeur à Ménil-Flin pour 1948 et il y resta jusqu'en 1951. Il demanda ensuite à prendre du ministère actif dans le diocèse de Nancy. Il fut nommé à la paroisse de Viviers-sur-Chiers où il devait rester jusqu'à la fin de sa vie, usé par ses activités.

     

    1951..1980, pour relater ce lapse de temps, il faut s'appuyer sur les paroles du Maire de Viviers qui retraça très bien toute l'action sacerdotale du Père Bertin.

     

    Le Père Bertin fut avant tout un homme de Dieu, un homme de prière. Très occupé dans la journée, il n'hésitait pas à rester en prière à l'Eglise jusqu'à une heure du matin. Il avait constitué et animait un groupe de prière : "Notre-Dame de Bon Secours". Il l'avait fondé le 13 juin 1968. A partir de 1974, il priait dans son bureau.

     

    Il fut aussi un homme de dévouement et de contact. Il visitait, il recevait, il était toujours prêt à secourir.

     

    Il fut enfin un homme d'action. Un an après son arrivée dans la paroisse, il fit construire dans le village de Revémont la Chapelle Notre-Dame du Bon Secours. On lui doit aussi de nombreux oratoires. A cela, il faut ajouter la restauration de l'Eglise de Viviers.

     

    Au mois d'août 1979, il avait été hospitalisé une première fois. Il s'en tira de justesse. Nous voici en août 1980, le Père Bertin est au bout de ses forces. Il doit entrer à l'hôpital. Il était miné par un cancer. Malgré les souffrances, le Père Bertin resta toujours souriant. Le 15 novembre 1980, celui-ci quittait définitivement ses paroissiens et cette terre où il avait tant travaillé.

     

    Nous sommes loin de la Birmanie et de la Mission de Rangoon. Le Seigneur avait d'autres plans. Le Père Bertin a été fidèle à sa vocation de missionnaire dans le Diocèse de Nancy.

     

     

     

    Références biographique

    CR 1947 p. 126. 1951 p. 119. 1982 p. 189.

    BME 1948 p. 375. 1957 p. 189.

    EC N° 383. 410. 426. 439. 449. 458. 464. 466. 611. 35P267. - 53P172. - 66P234. - 67P270. - 70P24. - 87P218. - 126P55. 56. - 134P317. - 145P315.

     

     

    • Numéro : 3719
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1946