Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis BERTIN (1886-1967)

BERTIN Louis (1886-1967) VIETNAM
Add this

    [3045] Louis, Noël, Alphonse Bertin naquit le 16 Juillet 1886, au hameau de Eperney, paroisse Sainte-Reine, diocèse de Chambéry, département de la Savoie. Il fit ses sept années d'études secondaires au Petit Séminaire de St.Pierre d'Albigny.

     

    Le 30 Août 1905, il entra laïque au Séminaire des Missions-Etrangères. Tonsuré le 21 Septembre 1906, Minoré le 21 Septembre 1907, sous-diacre le 19 Décembre 1908, diacre le 06 Mars 1909, il fut ordonné prêtre le 26 Septembre 1909 et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de Cochinchine Septentrionale (Hué)  qu'il partit rejoindre le 12 Décembre 1909.

     

    Arrivé dans sa mission, M.Bertin fut envoyé auprès de M.Barthélémy, curé de Di-Loan, pour étudier la langue viêtnamienne.En 1911, il fut nommé professeur au Petit Séminaire d'An-Ninh, à un quart-d'heure à pied de Di-Loan. Il n'y resta qu'un an. Puis, il fut chargé de la paroisse de Su-Lô,non loin de Hué.

     

    En 1914, il devint curé de My-Dinh, dans la province de Quang-Binh. En   1920, il passa dans la province de Thua-Thiên. A Duong-Son, où avait travaillé St. François Jaccard, il fut  vicaire de M. Guillot, son compatriote, qui lui confia l'administration de sa paroisse. A la mort de ce dernier, le 22 Novembre 1921, M.Bertin fut nommé curé de Ngoc-Hô, puis en 1933, curé de Da-Hân et de Buông-Tam  où il resta onze ans. Ces villages étaient constitués de communautés d'anciens chrétiens. Situés au bord du fleuve des Parfums, c'était des villages pauvres. Da-Han, aux frontières des territoires montagnards, était considéré comme le plus fiévreux de la mission.

     

    M.Bertin entretint la foi et la ferveur de ses fidèles par les moyens classiques de son temps. Il connaissait bien la langue,lisait sans difficulté la presse viêtnamienne, causait beaucoup avec les gens, connaissait parfaitement leurs préoccupations,et savait les encourager. Cependant, une certaine timidité le gênait pour parler en public. Très patient, toujours en contact avec chacun, il savait s'adapter à toutes les situations, et menait la vie pauvre comme ses paroissiens. Il aimait aussi recevoir simplement ses confrères.

     

    En 1944,  nommé curé de Su-Lô, il était dans ce poste lorsque survint le coup de force japonais du 09 mars 1945. Il fut le seul missionnaire français à ne pas être concentré à Hué, pendant cette période.Ayant  participé aux manifestations organisées dans son village, les autorités révolutionnaires le laissèrent auprès de ses chrétiens, au moins pour un temps, car en Janvier 1947, il fut amené à Vinh par les Viêtminh avec six autres missionnaires de Hué. Cet internement prit fin le 03 Juin 1953, et après huit nuits de voyage M.Bertin et ses compagnons furent accueillis à bord d'un petit bâtiment de la marine française amarré à Thanh-Khê, sur la rivière Sông-Gianh. C'était le 11 Juin 1953.

     

    Un mois plus tard, il débarqua au Bourget, se retira à Voreppe, et en 1954, à Montbeton où il s'éteignit doucement le 22 Août 1967.


    Références biographiques

    AME 1910 p. 53.

    CR 1909 p. 255. 1916 p. 133. 1921 p. 97. 1922 p. 195.

    BME 1934 p. 877. 1937 p. 884. 1938 p. 482. 1948 p. 127. 1949 p. 246. 1951 p. 501. 1952 p. 647. 1953 p. 625. 655. 724. 1959 p. 278.

    ECM 1945 p. 254. 1946 p. 28. 1947 p. 94. 190.

    MDA 1953 p. 127.

    Enc. PdM.  4P4.

    EC1 N°  462. 541. 543. 653. 778.  NS.  1P6.

     


     

     

     

    • Numéro : 3045
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1909