Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Victor BAZIN (1905-1975)

BAZIN Victor (1905- 1975) BIRMANIE [3380]. BAZIN Victor est né le 24 janvier 1905 à Saint-Brieuc de Mauron (Morbihan).
Add this

    [3380] BAZIN Victor est né le 24 janvier 1905 à Saint-Brieuc de Mauron, diocèse de Vannes dans le Morbihan, dans une famille très chrétienne qui donna à l'Eglise deux prêtres et deux religieuses missionnaires.

     

    Victore Bazin fit ses études primaires à l'école communale de Saint-Brieuc de Mauron. Puis après son certificat d'études, il entra au Petit Séminaire de Ploëmel, situé à une vingtaine de kilomètres de chez ses parents. A partir de la seconde, Victor s'en alla à Vannes pour terminer ses études secondaires.

     

    Depuis un certain temps déjà, il songeait à devenir missionnaire. Aussi, ses études secondaires terminées, il demanda et obtint son entrée aux Missions Etrangères. Nous sommes en 1922. Dès ce moment, il pensait à la Birmanie, et surtout à son oncle, Joseph Bazin, missionnaire en ce pays de 1895 à 1922. Le neveu désirait le remplacer. Il fut ordonné prêtre le 23 février 1929, mais ce n'est que le 29 juin suivant qu'il reçut sa destination pour la Mission de Rangoon. Son désir se trouvait réaliser. Il partit de France le 8 septembre 1929. Il arriva à Rangoon quelques semaines plus tard et se trouva dès le début quasiment en famille, car sa soeur aînée, Marie, et une de ses cousines, Soeurs de Saint-Joseph de l'Apparition, étaient déjà dans le pays depuis quelques années.

     

    Après l'étude de l'anglais et du birman, le Père Bazin fut envoyé au Petit Séminaire de la mission, à Moulmein. Au début, il rencontra d'énormes difficultés. Il voulait progresser et améliorer, aussi, à plusieurs reprises, il demanda le changement de tel ou de tel de ses collaborateurs. Il resta à Moulmein jusqu'au début de la guerre. Lorsque les Japonais envahirent le pays, le Père Bazin quitta Moulmein avec le Séminaire pour venir s'établir à Dambi, près du Père Dubromel dans le district d'Henzada. Il devait rester en ce lieu trois ans.

     

    À la fin de la guerre, le Père Bazin fut invité par le Père Perrin à venir s'établir sur un terrain situé à quelques kilomètres de Bassein. Il y fonda une Ecole centrale pour être une source de vocations sacerdotales et de vocations pour les Frères de Saint-François Xavier, des chefs de villages. Pour l'aider, Mgr. Provost lui donna de bons collaborateurs, les Pères Duhart, Lahitte, Loiseau et les futurs évêques de Rangoon et de Bassein, Mgr. To-Hey et Joseph S'Rie. L'Ecole centrale continua sa tâche malgré les nombreuses difficultés rencontrées au cours des années.

     

    En 1950, le Père Bazin prend un congé en France. De retour en mission, il reprend sa place à la direction de l'école. En 1951 ou 1952, il est nommé Supérieur Régional de Birmanie, toutefois, il reste encore à la tête de son école. En 1952, Mgr. Provost meurt et au mois de mai 1953, le Père Bazin est appelé à lui succéder et devient ainsi vicaire apostolique de Rangoon. Il est sacré à Rangoon le 18 octobre 1953 par le Délégué apostolique, Mgr. Martin Lucas.

     

    Il prend sa tâche à coeur, il visite postes et villages de la Mission de Rangoon. En 1955, il est promu archevêque de Rangoon quand fut établie la Hiérarchie en Birmanie.

     

    Très peu de temps après, le diocèse de Rangoon est divisé en deux : Rangoon et Bassein avec à la tête de ce nouveau diocèse le premier évêque résidentiel originaire du pays, Mgr. U Kyaw, curé de Tonzé.

     

    En 1956, pour célébrer le centenaire de l'arrivée de Mgr. Bigandet en Birmanie, il organise un Congrès Eucharistique à Rangoon, congrès qui rassembla des chrétiens venus de toute la Birmanie.

     

    Un certain nombre de jeunes missionnaires des Missions Etrangères peuvent entrer en Birmanie, mais cela n'empêche pas que la situation est difficile sur certains points. Il construisit d'abord un Petit Séminaire dans la cour de l'archevéché. Le Père Loiseau en pris la charge.

     

    Jusqu'alors, les séminaristes allaient poursuivre leurs études à Penang, mais il devenait difficile de les envoyer. Mgr. Bazin décide de fonder un Grand Séminaire à Rangoon même, pour cela, il fait appel aux Jésuites américains. Des religieuses venues de Hollande fondent un hôpital dans la banlieu de Rangoon à Okkalapa.

     


    La paix s'établit vaille que vaille dans les districts. Mais, en 1965, une mauvaise nouvelle lui est communiquée : tous les jeunes arrivés après l'indépendance doivent quitter le pays.

     

    Après le départ des jeunes missionnaires, la vie diocésaine continue sa marche avec courage. Mais Mgr. Bazin est fatigué, et, en 1971 il donna sa démission ; ne pouvant demeurer dans le pays comme il l'aurait souhaité, Mgr. Bazin rentre en France en août 1971. Ainsi se terminait la vie missionnaire proprement dite de Mgr. Bazin. Pour terminer, il est bon de rappeler que pour la préparation du Concile, Mgr. Bazin fut membre de la commission centrale du concile, ce qui le conduisit souvent à Rome.

     

    Nous somme en 1971, Mgr. Bazin est en France. Mgr. l'évêque de Vannes lui confia un petit poste comme aumônier du Noviciat des Augustines près de Vannes, puis à Malestroit et c'est là que le Seigneur l'a rappelé à lui. Nous somme le 25 janvier 1975. Il repose dans le petit cimetière, dans le tombeau de famille à Saint-Brieuc de Mauron.

     

    Mgr. Bazin fut un homme profondément surnaturel, très soucieux de la marche de son diocèse. Il avait un grand respect des personnes, il aimait ses prêtres et cela était réciproque.

     

     

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1929 p. 173. 186. photo p.187.

    CR 1929 p. 235. 1930 p. 207. 1933 p. 214. 1936 p. 187. 1938 p. 194. 1947 p. 97. 1948 p. 121. 1949 p. 120. 123. 1950 p. 108. 1951 p. 97. 1952 p. 71. 1953 p. 64. 65. 1954 p. 69. 72. 74. 1955 p. 60. 1956 p. 62. 63. 1957 p. 70. 1958 p. 68. 69. 1960 p. 71. 72. 1961 p. 73 sq. 1962 p. 90. 108. 1963 p. 94. 1964 p. 63. 1965 p. 127. 1966 p. 165. 169. 1967 p. 111. 112. 1982 p. 188.

    BME 1929 p. 576. 1930 p. 61. photo p.48. 1933 p. 389. photo p. 85. 1934 p. 356. 1935 p. 529. 1937 p. 452. 1938 p. 488. 1939 photo p. 48. 1940 p. 215. 1941 p. 359. 424. 499. 1948 p. 120. 121. 1949 p. 316. 1950 p. 131. 346. 347. 464. 1951 p. 261. 366. 368. 1952 p. 117. 647. 693. 1953 p. 594. 626. 712 sq. 791. 905. 1954 p. 6 sq. 76 sq. 84. 172. 365. 366. 927.  photo 365. 1955 p. 64. 256. 257. 364. 495. 555. 789. 923. 999. 1091. 1092.. photo p. 988. 1956 p. 297. 370. 376. 572. 670. 671. 790. 911. photo p. 345. 1957 p. 382. 562. 765. 766. 768. photo p. 842. 1960 p. 370. 372. 846. 945. 1024. 1961 p. 164. 504. 593. 687. 763. 871. 944.

    Epi 1962 p. 207. 1963 p. 129. 1965 p. 401. 1970 p. 55.

    Miss. d'Asie 1955 p. 58. JA56P105A.

    R. MEP N° 114P35 - 38 - 41- 45. N° 125P17. 47. - 138P76. - 144P51.

    EC RBac N° 179. 182. 484. 494. 524. 539. 545. 548. 615. 619. 682. 684. 690. 708. 722. 759. N° 2P56. - 4P121. - 5P148. 149. - 8P246. - 20P183. - 28P90. 91. - 35P280. - 37P24. - 41P137. - 44/C3. - 45P257. 270. 274 sq. - 54P211. 83/C2 +.

    • Numéro : 3380
    • Pays : Birmanie France
    • Année : 1929