Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean BAREILLE (1825-1887)

BareiLLE Jean (1825-1887) INDE
Add this

    [599]. BAREILLE, Jean, vint au monde à Serres-Castet (Basses-Pyrénées), le 29 juillet 1825. Il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 8 novembre 1847, reçut l’onction sacerdotale le 16 mars 1850, et partit le 10 avril suivant à destination de Pondichéry. Il fut d’abord professeur au collège colonial de cette ville, puis il passa comme vicaire dans le district de Dharmapouri. Il y contracta une grave maladie à la suite de laquelle on l’envoya à Bangalore. Le climat lui étant plus favorable, il resta au Maïssour, 1855 ou 1856, et dirigea le district de Mattigheri.

    Il fut ensuite chargé de l’imprimerie. La formation de Frères instituteurs dont la mission avait le plus grand besoin, lui incomba­ ; il se dévoua à cette tâche, et grâce à son esprit pratique, à ses connaissances et à ses qualités didactiques, on pouvait espérer qu’il la mènerait à bien. De quelques anciens soldats peu instruits, il sut faire de bons professeurs­ ; mais par suite des circonstances, l’œuvre ne fut pas poursuivie­ ; elle a depuis lors été reprise.

    Nommé en 1866 procureur de la mission, il devint en 1876 supérieur du collège Saint-Joseph à Bangalore. En 1878, on lui confia de nouveau l’imprimerie qu’il développa.

    Atteint de la cataracte en 1881, il vint se faire opérer en France. Il remplit les fonctions d’économe au sanatorium que la Société des M.-E. avait commencé à Hyères, et qui fut définitivement installé à Montbeton (Tarn-et-Garonne), où il mourut le 2 décembre 1887. Il possédait bien le tamoul, le canara, l’anglais, écrivait élégamment le latin, connaissait assez bien quelques autres langues­; il publia plusieurs ouvrages estimés­ ; malheureusement, une timidité excessive l’éloignait de la chaire et du confessionnal.

    Il était l’oncle de M. Bareille, provicaire au Tonkin maritime.

    Bibliographie. — Les ouvrages ci-dessous indiqués ont été imprimés à l’imprimerie de la mission, à Bangalore.

    Epitome Historiæ Sacræ par Lhomond (revision). — 1873, in-12, pp. 122.

    English Cannada Nigantou. (Vocabulaire anglais-canara.) — In-18, pp. 352.

    A Methodical Vocabulary in english and canarese for the use of schools. — In-12.

    Ouvrages du P. Beschi traduits du tamoul en canara par M. Bareille­ :

    Paramartagourou. (Le prêtre Paramartra.) — 1877, in-8, pp. 68.

    Paramartagourou (cannada mattou english). (Le prêtre Paramartra (canara-anglais).) — 1877, in-8, pp. 120.

    Paramartagourou (cannada mattou latin). (Le prêtre Paramartra (canara-latin).) — 1877, in-8, pp. 116.

     

    Notes bio-bibliographiques.

    A. S.E., xxii, 1870, p. 302.

    M. C., vii, 1875, p. 265.

    — Hist. miss. Inde, Tab. alph.

     

     

    • Numéro : 599
    • Pays : Inde
    • Année : 1850