Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alfred BARBIER (1862-1851)

[ 1989 ] BARBIER Alfred, Eugène Missionnaire Tonkin Occidental - Tonkin Maritime - Thanh-Hoa ------ Alfred, Eugène BARBIER naquit le 23 octobre 1862, à Paris, paroisse Saint Paul - Saint Louis, diocèse de Paris, alors département de la Seine.
Add this

    Alfred, Eugène BARBIER naquit le 23 octobre 1862, à Paris, paroisse Saint Paul - Saint Louis, diocèse de Paris, alors département de la Seine.

     

    Le 14 septembre 1887, il entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 22 septembre 1888, minoré le 21 septembre 1889, sous-diacre le 28 septembre 1890, diacre le 21 février 1891, ordonné prêtre le 27 septembre 1891, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï), qu'il partit rejoindre le 9 décembre 1891.

     

    Le 12 décembre 1894, M.Barbier assista aux funérailles de M.Henri Bon, décédé à Ké-Ben dans le district de Thanh-hoa. Le 15 avril 1901, fut érigé le nouveau vicariat apostolique du Tonkin maritime, comprenant les provinces du Thanh-hoa et de Ninh-Binh avec les régions Chau-laotiennes adjacentes. Il fut confié à Mgr. Jean-Pierre Marcou,qui en prit officiellement possession le 8 février 1902. M. Barbier fit partie du personnel de ce nouveau vicariat. A cette date, il était à Phong-Y, curé de la paroisse limitrophe du district Chau-lao, "debout, le visage tourné vers ces immenses régions muong.."

     

    En 1904, année où le choléra fit de grands ravages, il signalait tout le bien accompli par le petit hôpital de Phong-Y, tenu par des religieuses autochtones. Cette même année il remit son poste entre les mains de M. Jean-Baptiste Degeorge, pour aller travailler à Phat-Diêm où il resta une quinzaine d'années.

     

    En 1919, nommé titulaire du poste de Huu-Le, il se donna à l'évangélisation des "Muong". Il dota l'hospice de l'endroit, d'un magnifique pavillon, puis construisit un bâtiment "marqué au coin du bon goût et du sens pratique" pour y installer la nouvelle école de catéchistes laotiens dont la direction fut confiée à M. Jean-Pierre Rey, au commencement de l'année 1923. M. Barbier revint alors à Phat-Diêm reprendre ses anciennes fonctions de directeur des Ecoles et secrétaire de l'Evêché.

     

    En 1927, MM. Lury et. Alfred Barbier bien connu pour ses talents cartographiques, reçurent du Saint Père le brevet et la médaille "Bene Merenti" en raison de leur contribution à l'Exposition Vaticane, à Rome, lors de l'année sainte 1925. En janvier 1928, par décision du Gouverneur Général de l'Indochine, avec l'agrément de Mgr Marcou, et après un stage passé à l'Obervatoire Central de Phu-Liên, M. Barbier fut nommé directeur de la station climatologique installée à Phat-Diêm. Cette dernière succédait à la station pluviométrique dont s'occupait gracieusement la mission de Phat-Diem, depuis sept ans. Le 31 janvier 1930, il s'embarqua à Tourane pour refaire en France sa santé ébranlée.

     

    Par décret du Saint Siège signé à Rome le 21 juin 1932, Mgr. Louis de Cooman fut nommé vicaire apostolique de Thanh-Hoa, nouvelle mission crée par la division du vicariat de Phat-Diem décidée le 26 avril 1932. Le 20 septembre 1932, M.Barbier quitta la mission de Phat-Diem pour celle de Thanh-Hoa, où il exerça les fonctions de secrétaire de Mgr. Louis de Cooman, tout en assurant l'aumônerie de diverses communautés religieuses.

     

    Le 15 novembre 1932, lors de la visite à Thanh-hoa de S.M Bao-Dai, il eût l'honneur de lui être présenté spécialement, en raison de sa double qualité de chef de la station météorologique de Thanh-Hoa, et de plus ancien européen de la province. Le 11 novembre 1939, lui fut remise par son Excellence le Mandarin chef de la province de Thanh-hoa, la haute distinction du "Kim-Khanh". Le 27 septembre 1941, il célébra ses noces d'or sacerdotales et fêta en même temps, ses quatre vingts ans d'âge.

     

    Le 23 septembre 1945, eut lieu au stade de Thanh-hoa, une grande manifestation patriotique des catholiques . Elle fut suivie, après la messe, d'un défilé dans les rues de la ville et devant l'Evêché. La jeunesse se mit à vociférer ses revendications d'indépendance religieuse exigeant la démission du vicaire apostolique, de son procureur, et du directeur de l'école des catéchistes. Mgr.de Cooman blama cette attitude indigne et rappela avec fermeté que son autorité venant directement du Pape, il ne pouvait la remettre qu'au Saint Père. À partir de ce moment là, les missionnaires furent tous confinés à l'évêché.

     

    Lors des accords de Fontainebleau du 10 octobre 1946, une détente apparente se manifesta dans les relations avec le Viêtminh. Mgr. de Cooman fit des démarches auprès du responsable provincial viêtminh chargé des étrangers. Ce dernier rappelant le récent assassinat de M. Augustin Canilhac, refusa d'accorder aux missionnaires l'autorisation de rentrer chez eux. Ils restèrent donc en résidence surveillée, à l'évêché.

     

    Le 26 décembre 1946, les autorités "viêtminh" amenèrent en captivité à Vinh, treize des quinze missionnaires de Thanh-hoa, qui se trouvaient confinés à l'évêché. Seuls, Mgr. de Cooman de nationalité belge, et M. Alfred Barbier, âgé de 86 ans et totalement aveugle furent gardés à l'évêché de Thanh-hoa.

     

    Dans la soirée du 18 janvier 1951, Mgr. de Cooman donna les derniers sacrements à M. Alfred Barbier qui décéda le lendemain. Il fut enterré avec beaucoup de solennité à Thanh-hoa, le dimanche 21 janvier 1951.

     

    Notes bio-bibliographiques

     

    AME 92P437

    C.R. 91P240/93P183.356/94P411/02.178.183/03P163.164/04P174.175/06P353/47P65/50P72+/51P183

    B.ME. 23P56/26P498A/27P320/28P180/29P695/30P185.378.499/32P60.786.864/33P65.458/34P579/35P133.280/36P374/37P363.733.87/39P280.872/41P488.692.765/48P101.245/49P380/50P129/51P182.203

    Ec.RBac. 452.492+     NS.6P190

    Ec.Miss. 48P58

    APF 26p243A

    Miss.Cath. 23P125

    • Numéro : 1989
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1891