Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Léon BÉCHU (1880-1956)

BÉCHU Léon (1880- 1966) INDE
Add this

    [2799] BECHU Léon, Auguste, Louis, Jean-Marie est né le 11 février 1880 à la ferme de la Relillardière, dans la commune de Saint-Pierre des Landes, dans le diocèse de Laval (Mayenne). Après ses études primaires à l'école Saint-Pierre, il entre en octobre 1895 en quatrième au Petit Séminaire de Mayenne, où il fut un excellent élève. En 1899, il est admis au Grand Séminaire de Laval, où il va mûrir sa vocation missionnaire. En septembre 1900, il entre au Séminaire des Missions Etrangères. C'était l'année de la béatification du premier groupe des martyrs des Missions Etrangères. Il reçut la tonsure le 21 septembre 1901, et dut partir pour son service militaire au 130ème régiment d'infanterie à Mayenne.

     

    Le 1er mai 1903, il reçut les ordres mineurs, le 27 septembre, le sous-diaconat, le 27 février 1904, le diaconat et la prêtrise le 26 juin 1904. Envoyé à Coïmbatore, il y arriva le 12 septembre 1904.

     

    À Coïmbatore, il commença aussitôt l'étude de l'anglais. Nommé vicaire du Père Vieillard à Coonoor (Nilgiris), il continua l'anglais et commença le tamoul, tout en s'initiant au travail paroissial. Après s'être remis d'une forte fièvre des bois, il fut transféré, en 1906, à Coïmbatore, comme directeur du Pensionnat Saint-Michel, où il bâtit une chapelle, et dirigea, dans l'ordre et la discipline, cette institution pendant 5 ans. Nommé à Dharapuram, le 19 juin 1911, il doit s'occuper de 800 chrétiens, et de 300 autres à Madathakulam, à 28 kms de là. Il y construisit un presbytère grâce aux dons de bienfaiteurs. L'inauguration eut lieu le 15 septembre 1912. Le 31 octobre 1912, il est nommé curé de Coonoor, où il baptisa de nombreux adultes. La grande guerre éclate le 15 août 1914. Beaucoup de Pères sont mobilisés. Lui, il est réformé et continue son ministère. Il agrandit l'école Saint-Antoine et l'église paroissiale. Il créé une association de jeunes et publie un bulletin tamoul. L'évêque lui donne aussi l'administration de la paroisse voisine de Kotagiri, dont le curé avait été mobilisé.

     

    Dans cette paroisse, il acheta la propriété l'Ermitage et y installa les Franciscaines Missionnaires de Marie.

     

    En 1918, la peste pulmonaire fait 105 morts à Coonoor. Le Père Béchu lui-même est atteint. Des soins énergiques le guerissent, et, en reconnaissance, il dota son église d'une nouvelle cloche, la "Cloche de la Victoire".

     

    Le 29 mars 1919, Mgr. Roy le nomme vicaire général et il le charge de 6.000 chrétiens qu'il doit administrer dans une période difficile d'agitation nationaliste de l'Inde aux Indiens, slogan du Congrès de Gandhi. Il publie un bulletin diocésain en anglais : "The Messenger of Truth", bâtit l'école primaire du Bon Pasteur, ouvre le "Nazareth Home" aux jeunes gens hindous attirés vers le christianisme, et en 1926, il fera les réparations nécessaires à la Cathédrale pour le jubilé d'or de cette belle église.

     

    En juillet 1929, l'évêque nomme, sur sa proposition, le premier prêtre indien curé de la Cathédrale. Puis, du 15 juillet au 4 août 1930, il participe aux travaux de l'Assemblée générale des MEP à Paris. Revenu à Coïmbatore le 12 septembre, il apprend que Mgr. Roy a donné sa démission pour raison de santé. Le nouvel évêque, Mgr. Tournier, nomme le Père Béchu curé de la paroisse du Saint Coeur d'Ootacamund, puis curé de Coonoor en 1933.

     

    En mai 1938, Mgr. Tournier souffrant d'un cancer à la gorge, doit démissionner, et c'est le Père Béchu qui est nommé vicaire capitulaire. Il revient donc à Coïmbatore le 14 mars 1938, et administre le diocèse jusqu'à la nomination de Mgr. Oubagarasamy, prêtre de Pondichéry, comme nouvel évêque de Coïmbatore, en 1940.

     

    Les confrères français du diocèse durent quitter Coïmbatore pour aller oeuvrer dans les Nilgiris, territoire désormais confié au nouveau diocèse de Mysore. Le Père Béchu est nommé administrateur de ce territoire, jusqu'à la nomination de Mgr. René Feuga, MEP, premier évêque du nouveau diocèse de Mysore. En avril 1941, il devient aumônier du Collège dirigé à Coonoor par les Pères Irlandais de Saint-Patrick. Il le restera pendant 21 ans, jusqu'en avril 1964 , quand il se retire au Sanatorium Saint-Théodore à Wellington, où il rend son âme à Dieu le 3 février 1966. Il s'éteint dans la paix du Seigneur, après 62 années de Mission.

     

     

     

     

     

    Références biographiques

    AME 1904 p. 318. 1907 p. 311A. 1930 p. 201. photo p. 202. 1936 p. 138. 1938 p. 223. 1939 p. 93.

    CR 1904 p. 293. 1905 p. 269. 1906 p. 251. 1910 p. 278. 1911 p. 253. 1915 p. 147. 1917 p. 141. 1918 p. 118. 1919 p. 111. 1920 p. 77. 1921 p. 130. 131. 1922 p. 153. 1923 p. 167. 168.  6P218. 1928 p. 160. 218. 1930 p. 244. 262. 1938 p. 216. 257. 261. 314. 1939 p. 200. 1940 p. 107. 1957 p. 91. 1960 p. 89. 1961 p. 91. 1962 p. 105. 1963 p. 109. 1964 p. 72.

    BME 1925 p. 247. 1926 p. 260. 1927 p. 770. 1928 p. 185. 1929 p. 638. 1930 p. 383. 1931 p. 163. 234. 848. 1932 p. 388. 1935 p. 451. 1936 p. 145. 221. 607. 608. 1938 p. 352. 353. 414. 632. 851. 1940 p. 219. 1939 p. 443. 1940 p. 435. 826. 1949 p. 189. 724. 1950 p. 640. 1953 p. 527. 1955 p. 419. 659. 1956 p. 114. 120. 1958 p. 656. 1959 p. 884 sq. Epi  1966 p. 150. 463 +. notice p. 389.

    EC RBac 195. 202. 209. 678. 740. 762 +.

    • Numéro : 2799
    • Pays : Inde
    • Année : 1904