Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Édouard BŒHRER (1856-1919)

BOEHRER Joseph (1856-1919)
Add this

    [1484]  BŒHRER Joseph, Édouard, vit le jour le 4 septembre 1856 à Schlestadt, dans le diocèse de Strasbourg (Bas-Rhin). Après la guerre 1870-71, sa famille se rendit à Paris. Après avoir fait sa philosophie à Issy, où il fut tonsuré le 9 juin 1876, il demanda son admission aux Missions Étrangères : il y entra le 3 septembre 1877. Il reçut les ordres mineurs le 8 mars 1879. Sous-diacre le 21 décembre suivant, diacre le 21 février 1880, il fut ordonné prêtre le 26 septembre. Destiné à la mission du Japon méridional, il partit le 24 novembre et arriva le 15 janvier 1881 à Nagasaki.

     

    Tout en étudiant la langue, il assura des cours au Petit Séminaire installé à Kobé. Mgr. Petitjean lui confia, en 1882, le district de Iwojima, à l'entrée du port de Nagasaki : aidé de catéchistes intelligents et dévoués, il ramena à la foi de leurs pères deux villages de descendants d'anciens chrétiens. Il y construisit deux églises, en répara une troisième. Une épidémie de choléra s'étant déclarée, il se fit remarquer par son dévouement. Après cinq années passées parmi les "vieux chrétiens", il fut nommé, en 1887, à Oita, l'ancienne "Funai" de St François Xavier : débordant d'activité, il fonda des postes secondaires dans cet immense district, Nakatsu, Takeda, Usuki et Takada. Il formait des projets pour l'avenir quand la maladie l'arrêta. En 1890, il dut faire un séjour à Hongkong, au sanatorium de Béthanie. Son état ne s'améliorant pas, il revint en France où les soins de sa famille et le bon air natal lui rendirent la santé. Le Père Boehrer repartit aussitôt pour sa mission où il arriva vers la fin de 1892. Son évêque l'envoya à Fukuoka : il y construisit une église dédiée à Notre Dame des Victoires et un presbytère. Pendant 26 ans, il travailla dans ce champ apostolique.

     

    En 1919, des douleurs aux jambes l'obligèrent à s'aliter. Pensant que le climat natal le rétablirait encore une fois, il s'embarqua pour la France en août 1919. À son arrivée à la rue du Bac, on dut l'hospitaliser à l'hôpital St Joseph. Le 27 novembre 1919, il s'endormait dans la paix du Seigneur. Il est inhumé dans le cimetière des Missions Étrangères, au cimetière Montparnasse.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1917-18 p. 266.

    CR 1880 p. 97. 1883 p. 88. 89. 1884 p. 34. 1885 p. 39. 1886 p. 25. 1887 p. 35. 43. 1888 p. 21. 28. 1889 p. 58. 1893 p. 59. 67. 1894 p. 71. 1895 p. 78. 1897 p. 57. 1903 p. 18. 1907 p. 22. 1912 p. 23. 1913 p. 27. 1915 p. 15. 1916 p. 18. 19. 1917 p. 14. 1919 p. 11. 253. 1920 p. 4. 134. 1922 p. 172. 1929 p. 309. 1933 p. 9.

    BME 1924 p. 795. 1930 p. 476. 1941 p. 395. 396.

     

    • Numéro : 1484
    • Pays : Japon
    • Année : 1880