Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean AZÉMAR (1834-1895)

AZÉMAR Henri-Jean (1834-1895) VIETNAM
Add this

    [793]. AZÉMAR, Jean-Antoine-Henri, originaire de Luc (Aveyron), où il naquit le 25 janvier 1834, commença ses études au collège de Saint-Affrique et au petit séminaire de Belmont, 1851-1856­ ; il les continua au grand séminaire de Rodez. Il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 15 septembre 1858, fut ordonné prêtre le 25 mai 1861, et partit le 9 août suivant pour la Cochinchine occidentale. Il débuta dans le poste de Brolam, chez les Stiengs, où il déploya une ténacité et une endurance remarquables. Chassé en 1866 par l’insurrection de Pu-Kambo (Poucombo), il alla à Saïgon demander des secours qui arrivèrent trop tard. La chrétienté détruite n’a jamais été relevée, et les tentatives faites par le missionnaire pour l’éducation de jeunes Stiengs, qui l’auraient aidé à rétablir Bro-lam, n’eurent pas de succès. Pendant son séjour chez les Stiengs, M. Azémar avait composé un dictionnaire de leur dialecte, qu’il revisa plus tard et publia. Il avait rédigé dans le même dialecte des ouvrages de piété restés manuscrits.

    Chargé en 1866 de la paroisse de Lai-thieu, il s’occupa avec sollicitude de l’éducation des sourds-muets, fonda pour eux une école, et à ses frais envoya l’un d’eux étudier en France, afin d’en faire un habile sous-maître. Il avait composé pour eux un dictionnaire et demanda au Conseil colonial une allocation, afin de le faire imprimer­ ; il ne l’obtint pas et son travail est demeuré dans ses cartons.

    Ayant eu l’occasion d’aller à Hong-kong, il en rapporta des plants de l’Herbe de Guinée, qu’il acclimata dans sa paroisse. Il s’éteignit à Lai-thieu le 9 juin 1895, après une carrière apostolique bien remplie. Il avait un grand amour pour le Souverain Pontife. Il obtint que, dans sa paroisse, chaque famille réservât un arbre que l’on appelait l’Arbre du Pape, et dont tous les fruits étaient vendus au profit du denier de Saint-Pierre.

    Bibliographie

    — < AUT > Vie de la sainte Vierge d’après Marie d’Agréda. — Tonkin, Ke-so, 1883, in-12, pp. 716.

    Dictionnaire Stieng. Recueil de 2 500 mots, fait à Bro-lâm en 1865. — Imprimerie Coloniale, Saïgon, 1886, in-8, pp. iii-133. [Extr. des Excurs. et Rec. xii, 1886, pp. 99-146, 251-341].

    Comp.-rend.­ : M. C., xxi, 1889, p. 204. — Journ. as., 8e sér. xvi, 1890, p. 69. — Le Réveil [Saïgon], 1898 nos des 24 et 31 août.

    Notes bio-bibliographiques

    — C.-R., 1890, p. 130­ ; 1892, p. 184­ ; 1899, p. 212. — M. C., xxvii, 1895, p. 519. — Excurs. et Rec., xii, 1886. Les Stiengs de Bro-lâm, pp. 147, 215. — Rev. rel. Rodez et Mende, 1881, Notice par A. Maury, pp. 431, 461, 476, 524­ ; 1885, p. 648­ ; 1886, p. 152­ ; 1889, p. 342­ ; 1895, p. 726. — Le Réveil [Saigon], 1899, L’institution des Sourds-muets à Laithieu, nos des 17 août et 10 septembre.

    La Coch. rel., ii, pp. 387 et suiv. — Le Culte de N.-D. de Lourd., p. 197.

     

    • Numéro : 793
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1861