Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis AUSSOLEIL (1822-1906)

AUSSOLEIL Louis (1822-1906) CAMBODGE
Add this

    [552]. AUSSOLEIL, Louis, naquit le 23 avril 1822 à Marcillac-la-Croisille (Corrèze). Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 21 juin 1846, il devint professeur au petit séminaire de Brive. Le 13 août 1847, il entra au Séminaire des M.-E., et partit pour la mission de Cochinchine occidentale le 29 mars 1848. En 1850, le 27 août, le Cambodge ayant été séparé de cette mission et érigé en vicariat apostolique, le jeune missionnaire appartint à ce nouveau vicariat. Dès 1852, il fut nommé provicaire, et conserva cette charge jusqu’en 1865.En 1856, il s’efforça d’aider le plénipotentiaire français, M. de Montigny, dans ses négociations avec le roi du Cambodge. En 1857, il fit une expédition sur le Haut-Mékong, à travers les tribus laotiennes, et avec M. Silvestre se fixa à Stungtreng d’où il revint mourant. De 1860 à 1862, il fut chargé du poste de Ponhéalu (Pinhalu)­ ; de 1862 à 1867, de la paroisse de Notre-Dame-Auxiliatrice (Rosey-keo) à Phnom-penh­ ; de 1868 à 1869, de la paroisse de Dau-nuoc à Cu-lao Gieng. Nommé supérieur de la mission du Cambodge en 1869, il remplit cette charge jusqu’en 1874, tout en dirigeant, 1871-1874, le séminaire établi à Cu-lao Gieng. Sous son administration, avec le concours de Mgr Miche, ancien vicaire apostolique du Cambodge, et alors chef de la Cochinchine occidentale, furent déterminées par le bref Ecclesiæ universæ (Jus Pont. de Prop. Fid., vi, 2e part., p. 95), du 22 juillet 1870, les limites méridionale et septentrionale de la mission du Cambodge, à laquelle furent adjointes les provinces cochinchinoises de Chau-doc et de Ha-tien, et cinq autres provinces à la frontière du nord­ : Battambang, Luc-cho, Angkor, Suran, Cuey. Le Laos fut cédé à la mission du Siam. Dans ces limites, la mission du Cambodge compta environ 8 000 catholiques.

    En 1874, Aussoleil quitta la mission et la Société des M.-E., revint en France, habita pendant quelque temps dans les environs de Marseille, et mourut le 19 mars 1906, à Gimel (Corrèze). Il a laissé au Cambodge le souvenir d’un bon missionnaire et d’un théologien sévère.

    Notes bio-bibliographique

    C.R., 1872, p. 14­ ; 1874, p. 24­ ; 1896, p. 236­ ; 1899, p. 236.

    A. M.E., 1913, pp. 250 et suiv., 300.

    La Coch. rel., ii, p. 360. — Le sec. Emp. en Indo-Ch., pp. 420, 437.

    • Numéro : 552
    • Pays : Vietnam Cambodge
    • Année : 1848