Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paul AUDREN (1890-1966)

AUDREN Paul (1890 -1966) CHINE
Add this

    [3208]  AUDREN Paul, Louis, Marie, est né le 1er octobre 1890 à Évran, au diocèse de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor). Il fait ses études secondaires à Dinan (1902-1908). Il entre au Grand Séminaire de Saint Brieuc, dont la section de philosophie était installée au Légué, près du port. Il entre au Séminaire des Missions Étrangères le 6 septembre 1909. Son service militaire à peine terminé, il est de nouveau mobilisé pour la Grande Guerre : il restera sous l'uniforme jusqu'en 1919. Blessé, plusieurs fois cité, chevalier de la Légion d'Honneur, il terminera la guerre comme capitaine. Ordonné prêtre le 20 mars 1920, il part le 27 juin suivant pour le Kientchang.

     

    Il fait son stage de langue près de l'évêque à Ning Yuen Fu et puis sur la frontière du Yunnan, dans le Houi Li Shien. Il est chargé tout d'abord du district de Kieng Tcheou, à l'est de Houili (1921-1923). En 1923, il est à la tête du district de Moulot Chai Keou, au sud de Houili. Il y reste quatre ans et y bâtit l'église Notre Dame de l'Assomption. En 1927, on lui confie la tâche de développer le secteur de Houili, de l'organiser et d'y préparer l'installation des Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Il bâtit une nouvelle église : Notre Dame du Bon Conseil et y adjoint une résidence pour le missionnaire. École et couvent sortent aussi de terre.

     

    En 1928, Mgr. Baudry le choisit comme pro-vicaire. En 1932, il est nommé évêque de Pomara et coadjuteur, avec future succession, du vicaire apostolique du Yunnan. Il prévoit bien des difficultés et décide de s'en ouvrir à qui de droit à Rome même. Il obtient une audience du pape Pie XI qui lui permet de présenter sa démission qui est acceptée et publiée le 13 septembre 1932. Sa santé exigeait des soins et du repos, mais il accepte d'être recruteur dans l'ouest de la France de 1932 à 1935.

     

    Il repart alors pour le Kientchang et dès janvier 1936, il est de nouveau à Houili. Il y travaille jusqu'en 1945. Sa santé est alors très ébranlée : estomac délabré, grave maladie de coeur. Il doit opter pour un poste à moindre altitude. Le Père Audren passe donc à la mission de Chengtu. Dès août 1945, il est nommé recteur de Y Tong Kiao : il y reconstruit l'église qui sera bénite le 29 juin 1948 sous le vocable du Coeur Immaculé de Marie. Le Père Audren devient directeur de la Légion de Marie, fondée là en juillet 1949 par le Père Mc Grath de la congrégation de Saint-Colomban. Mais les crises cardiaques se font plus nombreuses et plus douloureuses, forçant le Père Audren à un régime sévère.

     

    Le Père Audren sera emprisonné par les communistes le 9 novembre 1951, jugé le 2 février 1952 et expulsé le 6 février.

     

    Après quelque temps d'information missionnaire dans l'ouest, il devient aumônier de l'hôpital de Noyon (Oise) et puis aumônier de l'ancien carmel de Toulouse, transféré à Muret. C'est là qu'il passera les dernières années de sa vie, de septembre 1962 au 20 février 1966, où il est emporté par une crise cardiaque. La cérémonie des funérailles eut lieu le mardi 22 février. Elles furent présidées par Mgr. Garonne, archevêque de Toulouse, entouré de plusieurs de ses prêtres. Le corps du Père Audren fut emporté à Montbeton le jour même : il y repose auprès de ses confrères des Missions Étrangères.

     

     

     

    Références biographiques

     

    AME 1915-16 p. 93. 194. 1917-18 p. 262. 292. 392. 1919-20 p. 480. 1922 p. 96. 1929 p. 150. 1932 p. 135. 137. 184. 241. 290. 294. 1934 p. 3sq. 1937 p. 230.

    CR 1916 p. XI D. 1920 p. 31. 85. 1922 p. 57. 1924 p. 50. 1925 p. 61. 1926 p. 62. 1927 p. 57-59. 1928 p. 65. 66. 1929 p. 85. 1931 p. 92-93. 1932 p. 98. 99. 1933 p. 80. 1934 p. 280. 281. 1936 p. 72. 1938 p. 73. 74. 1939 p. 66. 1940 p. 39. 1948 p. 25. 1949 p. 35. 1950 p. 22sq. 1951 p. 23.

    BME 1924 p. 178. photo p. 199. 248. 1925 p. 108. 430. 1926 p. 768. 769. 1927 p. 567. 1928 p. 433. 1929 p. 107. 237. 1930 p. 400. 572. 1931 p. 369. 595. 746. 1932 p. 240. 290. 291. 456. 561. 615. 616. 705. 969. 1933 p. 83. 122. 319. 370. 395. 929. 1934 p. 512. 1936 p. 193. 517. 1937 p. 195. 425. 863. 864. 1938 p. 178. 1940 p. 45. 1941 p. 755. 1948 p. 86. 87. 1949 p. 218-220. photo p. 745. 1950 p. 58. 59. 387. 497. 558. 624. 684. 685. 1951 p. 249. 642. 778. 1952 p. 50. 194. 198. 276. 351. 1954 p. 380.

    EPI 1966 p. 453. avril 1968 p. 345-351 (notice nécro.).

    EC1 N°  509. 514. 517. 552. 733. 762.

    • Numéro : 3208
    • Pays : Chine
    • Année : 1920