Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Trémeur AUDRAIN (1898-1940)

AUDRAIN Trémeur (1898-1940) BIRMANIE
Add this

    [3275] AUDRAIN Trémeur, Marie, est né le 11 mai 1898 à Saint-Aignan dans le diocèse de Vannes. Il fit ses études secondaires au Petit Séminaire de Pontivy puis entra en 1915 au Grand Séminaire de Vannes. En 1916, il fut mobilisé, blessé en 1917, et affecté ensuite à Marseille où il resta jusqu'en 1919. Démobilisé, il fut admis à la rue du Bac le 3 septembre 1921. Ordonné prêtre en 1925, il reçut sa destination pour Mandalay.

     

    Dès son arrivée en Mission, il se mit à l'étude de l'anglais et du tamoul. Au bout de quelques mois, il put commencer à faire du ministère. En 1926, il fut nommé à Meiktila. Le voilà donc à l'oeuvre, comme vicaire du Père Falière, dont il prend un coin de son immense district.

     

    En 1930, le Père Falière devient évêque et le Père Audrain le remplace à Yenangyaug. Il y restera trois ans.

     

    En 1933, Mgr. Falière voulant reprendre l'évangélisation des Chins, fait appel au Père Audrain. Et le 15 décembre 1933, Mgr. Falière, le Père Audrain, trois catéchistes ainsi qu'un prêtre birman se mettent en route vers les montagnes Chins. Parvenus à Kanpetlet, il leur est conseillé de se diriger vers Mindat. La route est longue et dure et le Père Audrain, peu habitué à ces marches, est bien fatigué. Mais le courage et la bonne humeur sont là. Entre temps, Mgr. Falière est retourné à Mandalay. Mais une question se pose : comment se faire accepter par ces populations ? Le Père laisse à Mindat le prêtre birman et continue plus loin sa route. On lui suggère d'aller à Luk She ; il y va. Et après bien des difficultés, le chef du village accorde au Père une hutte neuve et propre. C'est ainsi que fut fondé le Poste de Luk She. L'année suivante, le Père continue sa route, mais il doit revenir sur ses pas. Le Père Audrain confia alors Luk She à un jeune vicaire et rentra à Mindat pour y préparer la venue des Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie.

     

    En 1937, le Père malade rentre en France pour se rétablir. En 1938, il est de retour mais il n'est plus le même. Toujours actif et zélé, mais il devient triste. Déception ou fatigue ???

     

    Au début de 1940, il eut une crise d'appendicite. Transporté à Pakoku d'abord, il fut dirigé ensuite sur Mandalay. On tente l'opération, mais il est trop tard. Le Père Audrain décéde le 8 mai 1940 à l'hôpital.

     

    Qui pourra jamais dire au prix de quels sacrifices le Père Audrain fonda cette mission des Chins. Le Père demeura toujours serein et apôtre.

     

    Dans les années 50, de jeunes missionnaires viendront prendre la relève et suivront la route tracée par leur aîné. Aujourd'hui, grâce à ces pionniers, la Mission des Chins est devenue florissante et pleine d'espoir. Les efforts des Pères Laurent, Jarre, Accarion et Audrain ont porté leurs fruits.

     

     

    Références biographiques

    AME 1925 p. 196. 1934 p. 278. 279. 1936 p. 187. 1937 p. 140. photo p. 141. 1939 p. 139.

    CR 1928 p. 148. 1929 p. 189. 1931 p. 228. 1934 p. 193. 1935 p. 201. 1936 p. 192. 1938 p. 199. 1939 p. 182. 1940 p. 118. 149. 1947 p. 153.

    BME 1925 p. 574. 712. 714. 1925 p. 574. 1926 p. 60. 323. 1929 p. 60. 1931 p. 847. 1932 p. 634. 799. 800. 1933 photos p. 100. 1934 p. 216. 356. 440. 456. (photos 462.) 533. 538. 653. 1935 p. 372. 526. 1936 p. 915. 1937 p. 147. 538. 812. 1938 p. 198. 1939 p. 148. 440. 584. 1940 p. 144. 218. 432. 632. 752. 1941 p. 118. 457. 508. 1948 p. 249. 1951p. 131. 1955 p. 1093. 1959 p. 1017.

    Epi 1969 p. 425. 444. 591. 600.

    EC RBac N° 88. 92. 365. 387. 424. 196. 177.

    • Numéro : 3275
    • Pays : Birmanie
    • Année : 1925