Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis ASSERAY (1872-1944)

[2262]. ASSERAY Louis (1872-1944) né le 21 juin 1872, à Chemillé (Maine-et-Loire), admis au Séminaire des M.-E. le 14 septembre 1895, ordonné prêtre le 27 septembre 1896, partit pour la Cochinchine orientale le 18 novembre 1896. Il étudia la langue vietnamienne à Go-thi, puis le bahnar à Rohai puis à Kon Money, où il fut nommé curé en 1898. En 1915, un incendie détruisit son église et son presbytère, mais ils furent bientôt reconstruits grâce à laide de bienfaiteurs.
Add this

    [2262] Louis, Auguste ASSERAY naquit 21 Juin 1872,  à CHEMILLE, paroisse  St.Pierre, diocèse d'ANGERS, département du MAINE-ET-LOIRE. Il fit ses études primaires à CHEMILLE, débuta l'étude du latin chez son curé, et, en Octobre 1887, fut admis en cinquième au Petit Séminaire de BEAUPREAU. Elève studieux,obéissant, on lui confia la charge de sacristain. En octobre 1892, il passa au Grand Séminaire  d'ANGERS, où il resta trois ans. Tonsuré le 23 Décembre  1893, minoré le 29 Juin 1894, il fut sous-diacre le 29 Juin 1895.

     

    Le 14 Septembre 1895, il  entra au Séminaire des Missions Etrangères  où il ne passa qu'une année.  Diacre le 28 Juin 1896, ordonné prêtre le 27 Septembre 1896, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Orientale, (Quinhon) qu'il partit rejoindre  le 18 Novembre 1896.

     

    Arrivé à QUINHON en décembre  1896,  il fut placé à l'orphelinat de GOTHI, pour commencer l'étude de la langue viêtnamienne.  Deux mois après, sur la demande de M.VIALLETON, Provicaire et Supérieur à KONTUM, Mgr. VAN CAMELBEKE l'envoya chez les Bahnars.  ROHAI fut son premier poste où il pût parfaire ses connaissances  en langue viêtnamienne, puis il partit à KON MONEY, chez M. JANNIN, pour apprendre le bahnar.

     

    En Juin 1898,  M. ASSERAY devint curé de KON-MONEY, en remplacement de M JANNIN, transféré à KON-KOTU pour s'occuper des villages Bahnars-Jolongs qui venaient de se convertir. Bien que de santé délicate, M.ASSERAY  instruisit  avec grand soin ses catéchumènes. Mais, trois ans après, vers  juillet  1901, malade, il fut obligé d'aller se reposer au Sanatorium de Hong-Kong pendant quelques mois. puis il  revint à KON-MONEY.

     

    En 1903, Mgr. GRANGEON, nouvellement consacré, vint visiter la mission bahnar, qui dépendait alors du vicariat apostolique de QUINHON. Il crut bon de nommer M. ASSERAY directeur au Grand Séminaire,  en raison de son état de santé. Celui-ci  supplia M.VIALLETON d'intervenir auprès de Mgr. pour rester chez les Bahnars. Il obtint gain de cause.

     

    En 1908, Un Délégué Administratif, fonctionnaire franchement hostile à l'oeuvre missionnaire, fut envoyé à KONTUM. Il employa tous les moyens  pour essayer de faire apostasier  de nombreux chrétiens.  M. ASSERAY eût la douleur de voir son village central retourner, en grande partie, aux croyances et pratiques anciennes. Il aura la consolation, quelques années avant sa mort, de voir le retour au bercail de ces brebis égarées .

     

    En 1915, M. ASSERAY fut  appelé à se présenter devant  le Conseil de Réforme. Alors qu'il s'acheminait vers  QUINHON, un incendie, causé par l'imprudence d'une famille de KON MONEY, détruisit 40 maisons  de ce village, avec la belle église et le presbytère que M. JANNIN y avait construits. Avec résignation il accepta cette épreuve, et, à son retour, il fit une maison provisoire servant de résidence et d'église.en  attendant  de reconstruire du définitif.

     

    Des dons vinrent de France et  d'Amérique, M. JANNIN, architecte de talent, établit les plans d'une nouvelle église et  d'un presbytère, et le 11 Novembre 1918, tout était débout.

     

    Au début de 1920, M. ASSERAY, dont la santé était ébranlée, alla se reposer à QUINHON. Les remèdes s'étant montrés peu efficaces,le médecin conseilla un retour au pays natal. Mgr. GRANGEON accepta la proposition,  et M. ASSERAY s'embarqua pour MARSEILLE, en avril 1920.  Au bout de dix-huit mois de séjour en France,  un mieux sensible fut constaté. Il demanda alors à repartir dans sa mission.

     

    Fin 1922, il débarquait à QUINHON, et quelques jours après il arrivait à KONTUM.  Il rejoignit son district  de KON-MONEY, reprit son travail de pasteur toujours fidèle à visiter ses chrétientés. Il put ainsi tenir jusqu'en 1936. Le trouvant très fatigué, le médecin de KONTUM lui conseilla de faire quelques cures thermales en France où il séjourna du 08 Avril 1936 au 07 Janvier 1938. Mais les divers traitements qu'il suivit, ne donnèrent pas les résultats espérés.Il prit alors le parti de rejoindre sa mission.

     

    Marchant difficilement,  et ne pouvant reprendre la direction de son district, Mgr. JANNIN le nomma directeur spirituel à l'École Apostolique.à KONTUM. C'est là qu'il vécut les six dernière années de sa vie.

     

    Début mars 1944, se sentant faible, il demanda  à recevoir les derniers sacrements, et le 21 mars 1944 , après une paisible agonie, il s'endormit dans le Seigneur. Mgr. SION, entouré des prêtres de la mission, en présence de nombreux chrétiens, présida les funérailles. Il repose au cimetière des missionnaires de KONTUM.

     

    Références biographiques

    AME 1897 p. 628. 797. 1898 p. 77 (art.). 1919 p. 283. 1921 p. 144 (art.). 1922 p. 26 (art.). 78. 118. 1926 p. 83.

    CR 1896 p. 332. 1898 p. 339. 1906 p. 165. 166. 1914 p. 90. 1915 p. 104. 105. 1924 p. 90. 1925 p. 101. 1928 p. 113. 1933 p. 185. 1935 p. 312. 1947 p. 83. 239.

    BME 1922 p. 93. 166. 242. 312. 1932 p. 214. 1933 p. 554. 1934 p. 282. 585. 726. photo p. 225. 1935 p. 371. 672. 674. 817. 1936 p. 305. 507. 1937 p. 143. 367. 1938 p. 129. 1940 photo p. 258. 1941 p. 355.

    EC1 N°  7. 334. 372. 436.

     

    • Numéro : 2262
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1896