Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jacques ANDRIEUX (...?-1766)

ANDRIEUX Jacques (1711?-1766) THAILANDE
Add this

    [191]. — ANDRIEUX ou ANDRIEU, Jacques, était originaire de la paroisse Saint-Hippolyte, alors du diocèse de Clermont, aujourd’hui commune et paroisse d’Apchon (Cantal). Il fit une partie de ses études au séminaire Saint-Louis à Paris. Il entra au Séminaire des M.-E. dans le courant de 1748, et fut ordonné prêtre le 21 décembre de cette même année. Il partit en décembre 1749 pour le Siam, faisant à pied, par esprit de mortification, la route de Paris à Lorient.

    En 1751, il arriva à Mergui où il étudia la langue­ ; en 1753, il était à Juthia­ ; en 1756, il fut nommé provicaire pour le Ténassérim, et retourna à Mergui. Il y eut des difficultés avec le vice-roi­ ; mais son bon droit était si évident et les procédés du vice-roi si haineux, que ce dernier fut destitué en 1759.

    En 1765, lors de l’invasion du Siam par les Birmans, il fut arrêté à Mergui, dépouillé de ses vêtements, soumis à des traitements ignominieux, rudement frappé, et emmené en esclavage à Rangoon. Racheté par un Anglais de Masulipatam qui le connaissait, il se rendit à Malacca, puis gagna le Collège général fixé provisoirement à Hon-dat, non loin de Ha-tien (Cochinchine). Les fatigues du voyage l’épuisèrent­ ; un mois après son arrivée il mourut à Hon-dat, le 10 décembre 1766. « Il répéta jusqu’à son dernier soupir ces paroles de Notre-Seigneur­ : Verumtamen non mea voluntas, sed tua fiat. »

    Notes bio-bibliographiques.

    — N.L.E., v, pp. 368, 377, 397 et suiv., 427, 437 et suiv., 465, 497, 505. — Rev. Indoch., 1913, p. 171.

    Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 479. — Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. — Lett. à l’év. de Langres, pp. 283 et suiv. — Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 208, 215 et suiv., 228 et suiv., 256. — Hist. civ. et nat. du roy. de Siam, ii, pp. 240, 267, 271, 287 et suiv.

    • Numéro : 191
    • Pays : Thailande Birmanie
    • Année : 1749