Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre ALEXANDRE (1901-1961)

ALEXANDRE Pierre (1901-1961) VIETNAM-FRANCE
Add this

    Pierre, François, Joseph (Jean), Choisy ALEXANDRE naquit le 15 mai 1901, à Périgueux, paroisse de St.Martin, département de la Dordogne, diocèse de Périgueux, mais il fut incardiné au diocèse d'Orléans..Son père était employé des Chemins de Fer. Pierre fit ses études à l'école Montesquieu de Libourne (Gironde), puis aux petits séminaires de Bordeaux et de Montmorillon (Vienne). Après son service militaire, il passa deux ans au Grand Séminaire d'Issy-les-Moulineaux où il fut tonsuré le 6 juin 1925.

     

    Le 14 septembre 1925, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Le 29 mai 1926, Il reçut les premiers ordres mineurs et le 18 décembre 1926, les seconds ordres mineurs. Sous-diacre le 29 juin 1927, diacre le 17 décembre  1927, il fut ordonné prêtre le 29 juin 1928, et reçut sa destination pour le vicariat apostolique de Qui-Nhon, qu'il partit rejoindre le 9 septembre 1928.

     

    Après une année consacrée à l'étude de la langue viêtnamienne, (1928-29), il passa quelques mois à l'imprimerie de la mission. Le 23 septembre 1930, M. Maheu, directeur de la léproserie de Qui-Hoa laquelle comptait 140 malades, rentra en France pour refaire sa santé; M. Alexandre assura l'intérim. Il eût ensuite la charge de la procure de la mission, de 1931 à 1934. En octobre 1934, il fut nommé professeur et économe au petit séminaire.de Làng-Sông. En janvier 1936, il redevint procureur de la Mission, mais pour des raisons de santé, le 11 septembre 1936, il quitta ce poste où il fut remplacé par M.Clauze, et rentra en France

     

    En 1937-38, M. Alexandre fut aumônier d'un sanatorium en Haute Savoie; en 1938, il fut nommé supérieur du noviciat des Frères des Missions Etrangères, à Dormans. et succéda à M.Lacroix comme chapelain de la chapelle de la reconaissance de la Marne, en ce bourg. Mobilisé en septembre 1939, comme lieutenant d'infanterie coloniale, et à ce titre, l'autorité militaire le renvoya en Indochine. M. Depierre lui succéda à Dormans.

     

    Arrivé à Quinhon la veille de la Toussaint 1939, M. Alexandre fut d'abord adjoint à M. Piquet, à Phan-Rang, mais vers la fin janvier 1940, en tant que lieutenant, il dût rejoindre Saigon, puis vers la fin mars 1940, il fut affecté dans la région de Nhatrang.-Camranh. Il assista, du 5 au 10 février 1941, à la retraite annuelle des confrères de la Mission de Quinhon. Démobilisé, vers la fin de juin 1941, il fut nommé à la cure de Tourane où il succéda à M. Sanctuaire.

     

    À Tourane (Da-Nang), M.Alexandre eût une activité débordante. Plein d'enthousiasme, Il lança l'Action Catholique, la JOC, s'interessa à la liturgie, aux nouvelles méthodes de catéchèse et à l'enseignement biblique. Au printemps 1944, devenu curé de l'importante paroisse de Hô-Diêm, près de Phan-Rang, il s'adapta très vite à son nouveau ministère, tout en y mettant son cachet original. En janvier 1945, un avion américain ayant pris comme cible la gare de Tour-Cham, pour gêner les japonais, lâcha deux bombes dont l'une pulvérisa le presbytère de Hô-Diêm. M.Alexandre fut enterré sous les décombres. On l'en retira vivant mais grièvement blessé et choqué.

     

    Lors des évènements du 9 mars 1945, il fut interné et subit privations et vexations. En novembre 1945, M. Alexandre partit à Saigon; pour un temps; prêtre auxiliaire à la cathédrale de Saigon , il fut aumônier de la prison. Il reprit ensuite sa paroisse de Hô-Diêm  où il resta jusqu' en juillet 1948; ayant cédé cette charge à M. Pierre Jean Gauthier, il revint à Tourane pour remplacer M. Jeanningros sur le point de rentrer en congé en France.

     

    À Tourane (Da-Nang), M. Alexandre entreprit la construction d'une maison d'accueil pour les jeunes et pour les soldats; mais vers novembre 1948, pour raison de santé, il se vit obligé de rentrer en France, où, en octobre 1949, il accepta provisoirement la charge d'assistant du supérieur de Montbeton. En 1951, il travailla dans le diocèse de Blois. En 1953, il devint chapelain dans un sanatorium en Saône et Loire.

     

    Le 19 novembre 1953, il s'embarqua à bord du "Félix Roussel" pour rejoindre sa mission où il arriva le jour de Noël 1953. Il fut alors nommé supérieur, professeur et aumônier des Petits Frères de St. Joseph; vers avril 1955, il installa sa communauté dans un nouveau site, à six kms de Nhatrang. Vers décembre 1956, après un assez long séjour en clinique à Saïgon, il devint aumônier des Soeurs Amantes de la Croix de Gothi, installées dans l'ancien Grand Séminaire de Quinhon, à 3 kms de cette ville, au bord de la mer. Après un temps de convalescence à la maison régionale de Saïgon, il rejoignit son poste vers la mi-janvier 1957.

     

    En février 1958, malade, il rentra à la clinqiue St. Paul, à Saïgon, et par avion, fut rapatrié en France où il arriva le 3 mars 1958. Après un temps de repos à Beaugrand, il accepta, en 1960, un poste d'aumônier de communauté religieuse à Lourdes, y ajoutant la charge de confesseur à la paroisse et au sanctuaire marial.

     

    C'est là qu'il décéda le 2 avril 1961, à l'aube du jour de Pâques.

     

     

     

    Références bibliographiques

     

    AME 1928 p. 169. 1935 p. 285.

    CR 1928 p. 171. 1930 p. 175. 1933 p. 358. 1937 p. 144. 1938 p. 145. 233. 1939 p. 133. 217. 1940 p. 85. 1948 p. 90. 1961 p. 53.

    BME 1925 p. 444. 1928 p. 575. 750. 1930 p. 817. 1933 p. 459. 704. 1934 p. 353. 426. 720. 803. 1935 p. 748. 1936 p. 136. 455. 671. 831. 1937 p. 61. 77. 366. 1939 p. 63. 74. 822. 1940 p. 136. 212. 283. 355. 818. 1941 p. 270. 564. 729. 1948 p. 103. 248. 1949 p. 52. 117. 727. 788. 1950 p. 275. 568. 1951 p. 62. 71. 73. 1953 p. 29. 473. 1954 p. 85. 269. 1020. 1955 p. 347. 1956 p. 269. 890. 891. 1079. 1080. 1957 p. 164. 865. 1958 p. 454. 455. 473. 1961 p. 406. 778.

    ECM 46P28.

    EC1 N° 84. 157. 160. 344. 347. 391. 409. 410. 468. 472. 473. 478. 487. 488. 548. 637. 695.

    • Numéro : 3358
    • Pays : Vetnam France
    • Année : 1928