Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph ALAZARD (1887-1914)

ALAZARD Joseph, Louis (1887-1914) CHINE
Add this

    ALAZARD  Joseph, Louis, Benjamin naquit le 27 novembre 1887, au hameau de Naudan, paroisse et commune de Lassouts, diocèse de Rodez, département de l'Aveyron. Il fit ses études secondaires au petit séminaire de St. Geniez d'Olt, et termina sa réthorique au Collège de l'Immaculée Conception à Espalion.

     

    Le 15 septembre 1907, il entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères où il reçut la tonsure, le 27 septembre 1908. La caserne interrompit ses études  d'octobre 1908 à octobre 1910. Il reprit alors sa place au séminaire. Minoré le 23 septembre 1911, sous-diacre le 21 décembre 1912, diacre le 8 mars 1913, prêtre le 28 septembre 1913, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Yun-Nan qu'il partit rejoindre le 10 décembre 1913.

     

    Le 27 janvier 1914, il arriva à Yunnanfu, par le chemin de fer du Tonkin. Accueilli par Mgr. Charles de Gorostarzu, il fit connaissance de presque tous les confrères de la mission réunis pour la retraite sacerdotale préchée cette année là, par M. François Ligneul de la maison de Nazareth, à Hong-Kong. Celle-ci terminée, son vicaire apostolique l'envoya vers le nord-est de la mission, à Ko-Koui (I leang), chez le P. Antoine Ly, prêtre chinois, afin d'apprendre la langue et de se former au ministère pastoral. M. Alazard voyagea en compagnie de MM. Auguste Fortin et Adolphe Michel, vers cette région évangélisée par.M.Pierre Chicard.

     

    Arrivé dans son poste vers la fin février 1914, Mr. Alazard, avec l'aide du P.Antoine Ly,  son curé, commença avec ardeur l'étude de la langue. A la fin du mois de juin, il était capable d'entendre les confessions et de prêcher. Eclata alors la première guerre mondiale; atteint par l'ordre de mobilisation, bien que fièvreux et grippé, il partit pour Yunnanfu (Kunming), le 8 août 1914, avec M. Adolphe Michel, son voisin.

     

    Le 13 août 1914, M. Adolphe Michel envoya un courrier à M. Edouard  Maire, chef du district de Tong-Tchouan, demandant un palanquin.pour M.Alazard très fatigué. Le 14 au soir, les deux voyageurs arrivèrent à Tong-Tchouan. Tous les remèdes furent inutiles. M. Joseph Alazard vomissait, délirait, poussait des cris déchirants. Le 21 août, durant un moment de lucidité, il reçut les derniers sacrements. Le 22 août 1914, vers 4 heures et demie du matin, il rendit son âme à Dieu, assisté par MM. Edouard Maire, Henri Bois et Tchang, jeune prêtre chinois.

     

    Il fut inhumé dans le cimetière chrétien de Tong-Tchouan. M.Edouard Maire, qui comptait alors plus de quarante ans de mission, conduisit le benjamin à sa dernière demeure, le 24 août 1914, sept mois après son arrivée..

     

    Références biographiques

     

    AME 1914 p. 45. 46.

    CR 1913 p. 311. 1914 p. 60. 211.

    Enc. PdM. 12P4.

    Hir n° 133 p. 3.

     

    • Numéro : 3170
    • Pays : Chine
    • Année : 1913