Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°72

SOCIÉTÉ DES MISSIONS - ÉTRANGÈRES Compte rendu des travaux de lannée 1931 SÉMINAIREParis, le 31 décembre 1931 DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE Nº 72 A Nosseigneurs les Évêques et à MM. les Missionnaires de la Société des Missions-Étrangères MESSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SOCIÉTÉ

    DES


    MISSIONS - ÉTRANGÈRES
    ___

    Compte rendu des travaux de lannée 1931




    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1931
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ____

    LETTRE COMMUNE
    Nº 72



    A Nosseigneurs les Évêques
    et à MM. les Missionnaires
    de la Société des Missions-Étrangères



    MESSEIGNEURS ET MESSIEURS,


    Notre compte rendu est le résumé fidèle des joies et des consolations, des échecs et des souffrances du missionnaire dans lexercice de son Apostolat. Le missionnaire a rempli tout son devoir quand, à lexemple de son divin Maître, il a prêché la vérité par sa parole, par son dévouement, par lexemple de toute sa vie. Et sil na pas pu « transformer les pierres en fils dAbraham », cest que son rôle est de défricher, de planter, darroser, « mais Dieu seul donne la croissance » cest-à-dire la grâce qui illumine les âmes et les plie à lobservance de ses commandements.
    La lecture des pages qui suivent nous montrera au milieu de quelles tribulations luvre de lEvangélisation sest accomplie dans un certain nombre de nos Missions, les oppositions quelle a rencontrées, les difficultés quelle a eu à vaincre et les persécutions quelle a endurées. Elle montrera aussi les victoires remportées, les moissons recueillies, les espérances réjouissantes que lon peut entrevoir dès que la paix et la liberté règneront de nouveau dans les pays doù elles ont été plus particulièrement bannies pendant lexercice 1930-1931.
    Les Indes, la Birmaznie, lIndo-Chine et la Chine ont eu des heures pleines danxiété, et la sagesse des Gouvernements a été parfois indigente dans le choix des moyens les plus propres à assurer la sécurité et à empêcher les soulèvements et les révoltes. A cette heure encore la République Chinoise, agitée dès sa naissance par les passions des différents partis qui se disputent le pouvoir, cherche encore dans ses nouvelles institutions des bases solides de paix et de tranquillité.
    Parmi les agitations sociales, le missionnaire, héritier de la parole divine, se présente aux peuples païens pour leur redire la parole du Maître. Le Christ a dit à ses Apôtres et par eux à leurs successeurs : « Allez par le monde entier prêcher lEvangile à toute créature, enseignant à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et voici que je suis avec vous jusquà la consommation des siècles. Cet Evangile sera prêché dans le monde entier pour être en témoignage à toutes les nations. Il se résume dans le commandement daimer Dieu de tout son cur, de toute son âme, de tout son esprit, de toutes ses forces, et son prochain comme soi-même. Vous serez haï de tous à cause de mon nom, mais ayez confiance, jai vaincu le monde. »
    La vérité ne trahit que celui qui manque de confiance en elle. La parole de Dieu est éternellement vraie et jamais notre confiance ne sera plus grande que dans les épreuves et les tribulations, parce que les unes et les autres nous unissent plus intimement à la passion rédemptrice du Christ. La Société des Missions-Etrangères dépose, la gerbe de ses travaux au pied de la Croix : 28.338 baptêmes dadultes, 60.801 baptêmes denfants de chrétiens, 96.274 baptêmes denfants dinfidèles in articulo mortis, tel est le résultat du travail apostolique de nos confrères Veritatem facientes in Caritate.



    ~~~~~~~
    None
    Aucune image