Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°66

SOCIÉTÉ DES MISSIONS - ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE N0 66 SÉMINAIREParis, le 15 Janvier 1926. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE Nº 66 A Nosseigneurs les Évêques et à MM. les Missionnaires de la Société des MissionsÉtrangères MESSEIGNEURS ET VÉNÉRÉS COLLÈGUES, MESSIEURS ET CHERS CONFRÈRES,
Add this
    SOCIÉTÉ

    DES


    MISSIONS - ÉTRANGÈRES
    ____


    LETTRE COMMUNE N0 66





    SÉMINAIRE Paris, le 15 Janvier 1926.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ____

    LETTRE COMMUNE
    Nº 66



    A Nosseigneurs les Évêques
    et à MM. les Missionnaires
    de la Société des MissionsÉtrangères



    MESSEIGNEURS ET VÉNÉRÉS COLLÈGUES,
    MESSIEURS ET CHERS CONFRÈRES,


    Cest une tradition déjà établie aux Missions-Étrangères quà chaque nouvelle Béatification de Martyrs, il soit adressé aux membres de la Société une Lettre Commune portant à leur connaissance les principaux documents relatifs à un événement si glorieux, si encourageant, si plein de leçons pour tous.
    Ces leçons, telles quelles se dégagent de la Cause de nos soixante-dix-neuf martyrs de Corée béatifiés en juillet dernier, je cherchais, récemment encore, de les mettre en relief dans ma Lettre-circulaire de nouvelle année.
    Abnégation héroïque de notre famille religieuse fournissant malgré tout des missionnaires au Pape soucieux den trouver pour un pays inaccessible. Emulation de dévouement parmi nos confrères, évêques ou missionnaires. Discipline allant jusquau martyre affronté par obéissance. Sang-froid dans la poursuite clairvoyante, au plus fort des persécutions, du but spécialement assigné à notre Société, la formation du clergé indigène. Chacune des pages qui suivent nous remet sous les yeux ces modèles.
    Puissions-nous ne jamais les perdre de vue, afin que, jusquau bout, la Société des Missions-Étrangères joue son rôle dans luvre que les appels de plus en plus pressants du Saint-Siège propose à notre effort.
    Veuillez agréer les sentiments profondément respectueux avec lesquels je suis,
    Messeigneurs,
    Messieurs et chers Confrères,
    Votre serviteur en Notre-Seigneur Jésus-Christ.


    J. de GUÉBRIANT,
    Archevêque de Marcianopolis,
    Supérieur du Séminaire et de la Société.


    A. CHAMBON,
    Secrétaire




    ~~~~~~~
    None
    Aucune image