Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°62

SOCIÉTÉ DES MISSIONS - ÉTRANGÈRES Compte rendu des travaux de lannée 1922 SÉMINAIREParis, le 31 décembre 1922. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE Nº 62 A Nosseigneurs les Évêques et à MM. les Missionnaires de la Société des MissionsÉtrangères NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SOCIÉTÉ

    DES


    MISSIONS - ÉTRANGÈRES
    ____


    Compte rendu des travaux de lannée 1922





    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1922.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ____

    LETTRE COMMUNE
    Nº 62



    A Nosseigneurs les Évêques
    et à MM. les Missionnaires
    de la Société des MissionsÉtrangères


    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,


    Ce compte-rendu, résumé de ceux que vous avez bien voulu nous adresser en conformité avec notre Règlement, vous donnera, sans doute, limpression dun léger fléchissement dans les résultats obtenus au cours de lexercice 1921-1922.
    Quil y ait fléchissement, nous ne saurions trop le déplorer tant est grande notre responsabilité vis-à-vis de lEglise qui confie à notre seule Société lévangélisation dun quart au moins des païens existant à la surface du globe.
    Mais que ce fléchissement soit léger et à peine sensible, il faut en bénir Dieu et y trouver un sujet dencouragement, car lintensité de la présente crise en se prolongeant pendant tant dannées consécutives justifiait de bien autres craintes.
    Dieu sait où il conduit la sainte entreprise, dont il nous a fait les ouvriers. Tandis que dun côté les difficultés saccumulent, de lautre les occasions de propager la foi paraissent se multiplier, et malgré lanxiété des temps que nous vivons, le mot dordre dans lEglise est, plus nettement que jamais : Conquête Apostolique.
    Que ce mot dordre soit le nôtre ? Nos devanciers ont travaillé dans des circonstances plus difficiles encore, à des époques où les voyages comportaient les risques les plus graves, où les missionnaires nétaient quune poignée, où les correspondances étaient extraordinairement rares, où les uvres qui soutiennent la Propagation de la Foi nétaient pas organisées.
    Dieu semble nous demander de faire plus avec moins : Et comme Il ne demande rien quIl ne rende possible par sa grâce, nhésitons pas à lui répondre par un redoublement de générosité. V mihi si non evangelizavero.



    ~~~~~~~
    None
    Aucune image