Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°31

SÉMINAIREParis, le 31 décembre 1897 DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE Nº 31 A NOSSEIGNEURS LES ÉVÊQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1897
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ____

    LETTRE COMMUNE
    Nº 31



    A NOSSEIGNEURS LES ÉVÊQUES

    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES

    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES




    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,


    En 1896, les baptêmes de païens adultes, administrés dans nos vingt-huit Missions, sélevaient à 38.882. Nous étions heureux de vous présenter un tel chiffre de conversions dinfidèles, et nous bénissions Dieu qui avait accordé aux travaux de nos missionnaires un résultat notablement supérieur à la moyenne de nos meilleures années.
    Cette fois-ci, nous devons redoubler nos actions de grâces au Seigneur, car nous avons à vous annoncer des succès qui dépassent sensiblement ceux de 1896. Le nombre des baptêmes dadultes, daprès les documents qui nous sont parvenus, monte, pour 1897, à 46.826. Cest donc une augmentation de 7.944 baptêmes de païens sur le précédent exercice ; et il nous manque le compte rendu des deux Missions du Yun-nan et de Siam.
    Il nous sera permis de signaler ici, comme ayant le plus contribué à ce magnifique résultat : la Cochinchine orientale avec ses 5.837 baptêmes, et surtout la Cochinchine septentrionale qui en compte 9.020. Mentionnons encore la Mandchourie et le Kouang-tong qui navaient jamais présenté un chiffre aussi élevé que celui de 1897, et qui voient le mouvement vers notre sainte religion saccentuer de plus en plus. Dans chacune de ces Missions, il y avait à la fin de lexercice plus de 30.000 catéchumènes.

    Ces conversions si nombreuses, obtenues le plus souvent malgré des obstacles de tout genre suscités par lennemi des âmes, représentent une somme considérable defforts et de labeurs persévérant. Toutefois, elles ne constituent pas à elles seules les progrès réalisés, et elles sont loin de donner la mesure exacte du travail accompli par les ouvriers apostoliques. La vie dune mission saffirme encore de bien dautres manières : par les soins que réclament les écoles, par la direction des séminaires, la construction doratoires ou de chapelles dans les nouveaux postes, linstruction plus assidue des néophytes et leur formation aux pratiques de la vie chrétienne, enfin par ladministration régulière des fidèles souvent disséminés sur dimmenses territoires.
    Nous avons fait un relevé général de ladministration des sacrements, dans nos Missions, pendant le dernier exercice. Ce tableau est forcément incomplet, puisque deux Missions ne nous ont envoyé aucun rapport, et que dautres donnent seulement le chiffre des confessions annuelles et des communions pascales, sans indiquer celles de simple dévotion. Mais tel quil est, il montre dune manière sensible comment, sous laction de la grâce divine et par les soins constants des missionnaires, lesprit de foi se développe de plus en plus parmi nos chrétiens. Aussi nous nhésitons pas à mettre sous vos yeux ce tableau, persuadés quil sera pour vous tous, Nosseigneurs et Messieurs, comme il la été pour nous, une cause de joie et de consolation :

    Confirmations 30.246
    Confessions 1.292.770
    Communions 1.536.497
    Saints viatiques 10.367
    Extrêmes-onctions 16.942
    Mariages 10.056


    Avant de passer en revue les différents groupes de nos Missions, nous voulons encore rappeler en quelques mots les principaux événements de lannée. Cest dabord lodieux attentat de Lo-ly, dans le Kouang-si, qui eut lieu le 1er avril 1897, et dont M. Mazel fut victime. Ce jeune confrère ─ il avait quitté le Séminaire de Paris le 19 juillet 1896 ─ est tombé sous les coups des brigands, au moment où le Kouang-si commençait à profiter des avantages que lui avait assurés lhabile intervention de lancien Ministre de France, à Pékin, M. Gérard.
    Deux nouveaux Prélats ont reçu la consécration épiscopale : Mgr Pierre-Philippe Giraudeau nommé, par Brefs du 15 février 1897, évêque titulaire de Tiniade, coadjuteur de Mgr Biet, et administrateur du Thibet en labsence du vicaire apostolique ; et Mgr Picrre-Marie Lalouyer que le Saint-Père a nommé, le 24 juillet, évêque titulaire de Raphanée et coadjuteur de Mgr Guillon, vicaire apostolique de la Mandchourie.
    Enfin, nous ne voulons pas passer sous silence la fête de famille que le Seigneur nous a donné la joie de célébrer le 3 octobre, en la solennité de Notre-Dame du Très Saint-Rosaire. Nous voulons parler des noces dor sacerdotales du cher et vénéré M. Pernot, missionnaire pendant neuf ans en Cochinchine, et depuis 1861 directeur au Séminaire de Paris.


    ~~~~~~~
    None
    Aucune image