Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°27

SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1894. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE No 27 A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1894.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ______

    LETTRE COMMUNE
    No 27




    A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES
    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES
    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES

    ~~~~~~~~



    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,

    Cest avec un sentiment de profonde gratitude envers lAuteur de tout bien que nous venons porter à votre connaissance le résultat des travaux de lannée 1893-94. La bénédiction divine a fécondé tes sueurs des ouvriers apostoliques de nos 27 missions, et nous sommes heureux de pouvoir enregistrer pour le dernier exercice,

    29.132 baptêmes dadultes ;
    253 conversions dhérétiques ;
    171.163 baptêmes denfants de païens.

    Dieu soit béni!
    La mort a fait de nombreux vides dans nos rangs, cette année : elle nous a ravi 2 vicaires apostoliques et 19 missionnaires.
    La Birmanie Méridionale regrette et regrettera longtemps Mgr Bigandet, ce grand et bon vieillard (the grand and good old man) que tous, catholiques, protestants et païens, entouraient dune vénération si particulière. De son côté, la Cochinchine Occidentale est inconsolable de la perte de Mgr Colombert, cet évêque si zélé, si habile et si ferme, qui a su lorganiser et en faire une mission très florissante.
    Des 19 confrères qui flous ont quittés, 4 avaient plus de 40 ans dapostolat, mais la plupart sont morts avant le temps, dans un âge où ils pouvaient travailler avec le plus grand fruit à luvre de Dieu.

    La guerre, qui a éclaté si inopinément entre la Chine et le Japon, nous a causé de vives inquiétudes. Deux de nos missions, la Corée et la Mandchourie, ont été successivement le théâtre des hostilités ; elles en ont beaucoup souffert. Notre cher confrère, M. Jozeau, missionnaire de la Corée, a trouvé la mort dans laccomplissement de son devoir ; comme vous le savez, il a été lâchement assassiné, le 29 juillet, à Kong-tjyou, par les soldats chinois. Sa mort ajoute un nouveau fleuron à la couronne de lEglise de Corée et une nouvelle page à ses annales déjà si glorieuses.

    Permettez-nous, Nosseigneurs et Messieurs, de rappeler encore une fois, ici, quil est de toute nécessité, pour la raison que nous vous exposions, en 1893, dindiquer fidèlement, chaque année, le nombre des adultes baptisés in articulo mortis. Sur nos 27 missions, 19 seulement ont donné ce chiffre ; nous aimons à espérer que toutes le donneront lan prochain.

    Comme vous pouvez le constater vous-mêmes, le compte-rendu prend des proportions de plus en plus considérables. Nous nous étions demandé sil ny aurait pas lieu dabréger un peu les rapports qui nous étaient envoyés des diverses missions ; mais nous avons renoncé à cette idée pour ne rien diminuer de lintérêt que présentent toujours ces précieux documents.






    ~~~~~~~

    None
    Aucune image