Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°25

Paris, le 31 décembre 1892 (1) SÉMINAIRE DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE Nº 25 A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS ,
Add this
    Paris, le 31 décembre 1892 (1)
    SÉMINAIRE
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ~~~~~~~~~~
    LETTRE COMMUNE
    Nº 25
    ~~~~~~



    A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES
    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES
    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES

    ~~~~~~~~


    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS ,

    Les travaux de notre chère Société, fécondés par la bénédiction divine, ont donné, pendant le dernier exercice, des résultats un tant soit peu inférieurs, il est vrai, à ceux de 1891, mais néanmoins très consolants. En voici les chiffres :

    37.495 baptêmes dadultes;
    464 conversions dhérétiques;
    181.757 baptêmes denfants de païens.

    Lannée 1892 a donc été bonne, très bonne même : il suffit de jeter un coup-dil sur le tableau général des résultats obtenus et den comparer les chiffres avec ceux du tableau de 1891 pour constater que la plupart de nos Missions sont en progrès, et que la diminution du nombre des baptêmes nest guère sensible que dans deux ou trois vicariats apostoliques.
    Nous préférons ne pas insister, ici, sur la nature des obstacles qui ont paralysé, çà et là, le zèle de nos confrères : la simple lecture des comptes-rendus qui suivent prouvera surabondamment que, si un égal succès na point couronné partout les efforts des ouvriers apostoliques, ce nest certainement pas aux missionnaires quil faut sen prendre. Ils ont travaillé avec ardeur ; ils ont lutté avec courage; ils se sont dépensés, sans compter, pour Dieu et pour les âmes: tous ont fait leur devoir; pas un ny a failli .
    Ne loublions pas, ces résultats, que nous sommes si heureux denregistrer, nous les devons en grande partie à la Propagation de la Foi ; et cest chose merveilleuse que le développement pris par nos Missions, depuis lorigine de cette uvre vraiment providentielle, c'est-à-dire depuis 1822 . A ce propos, laissez-nous mettre sous vos yeux le tableau que, pour la satisfaction des directeurs de luvre, comme pour la nôtre, nous avons adressé dernièrement, avec notre rapport annuel, aux Conseils centraux de Lyon et de Paris.



    (1) Limpression du compte-rendu commence toujours à cette date .



    TABLEAU COMPARATIF DU PERSONNEL ET DES TRAVAUX DE LA SOCIÉTÉ
    DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES DE 1822 A 1862 ET DE 1862 A 1892 .



    Nombre des Missions 1822 1862 1892
    5 22 27
    Population païenne 100.000.000 200.000.000 236.224.700
    Population chrétienne 360.000 568.925 1.030.701
    Évêques. 5 10 28
    Missionnaires 31 287 899
    Prêtres indigènes.. 120 487
    Aspirants au Sémi-
    naire des Mis-Étr
    7 250
    60
    260
    Séminaires dans les Missions 5 32 35
    Élèves dans ces Sémi-naires.
    250 1.000 1.760
    Écoles et collèges. 50 350 2.320
    Élèves ds.ces écoles. 1000 10.000 67.716
    Imprimeries 2 7 15
    Églises et chapelles.. 10 450 3.575
    Conversions dhérét. 3 19 464
    Baptêmes dadultes.. 800 8.500 37.495
    Baptêmes denfants de païens. 45.000 ? 181.757



    En présence de pareils chiffres, vous éprouverez, nous nen doutons pas, le double sentiment que nous avons éprouvé nous-mêmes: sentiment de profonde gratitude envers Dieu et les associés de la Propagation de la Foi, et de sincère humilité qui vous fera dire avec nous : « Servi inutiles sumus: quod debuimus facere, fecimus. »
    Cette année, la mort nous a un peu épargnés ; mais si ses coups ont été moins répétés, ils ont été , hélas! plus sensibles : deux de nos Missions, le Tonkin Occidental et Pondichéry, ont perdu leur évêque. Mgr Puginier, « le plus ancien colon du Tonkin », comme on lappelait à Hanoi, et Mgr Laouënan, « lhomme de Pondichéry », comme lappelaient tous les Français de lInde, sont allés recevoir au Ciel la récompense de leurs labeurs apostoliques. Ils ont emporté avec eux, lun et lautre, ladmiration de leurs compatriotes, la vénération de leurs chrétiens , lamour de leurs missionnaires et les regrets de notre Société tout entière.Ces deux vénérés défunts se sont présentés devant Dieu les mains pleines, car Mgr Puginier pouvait offrir, pour cette année, au Père de famille, 6.453 baptêmes dadultes, et Mgr Laouënan, 5.905 baptêmes dadultes et 247 conversions dhérétiques. De tels serviteurs sont toujours bien accueillis par le Divin Maître: nul doute, par conséquent, que Mgr de Mauricastre et Mgr de Pondichéry naient eu la joie dentendre tour à tour de la bouche de Notre-Seigneur Jésus-Christ ce mot si consolant de la parabole : « Euge, serve boneintra in gaudium Domini tui. »
    Veuillez nous permettre, Nosseigneurs et Messieurs, dajouter une courte observation à ce préambule déjà trop long :
    Il importe dindiquer fidèlement , chaque année, le nombre des adultes baptisés in articulo mortis, qui, pour la plupart , meurent immédiatement après le baptême et ne peuvent pas figurer dans le recensement de lannée suivante. A défaut de cette indication, lexactitude du chiffre des chrétiens existants dans telle ou telle Mission pourrait être contestée, un jour ou lautre, car, au bout de quelques années , nous aurions beaucoup moins de chrétiens , dans cette Mission, que nous nen devrions avoir daprès les chiffres officiels antécédents, et la difficulté serait inexplicable pour toute personne étrangère à la Société.
    Nous joignons à ce compte-rendu, sur une feuille détachée, une note relative aux commissions : nous prions nos chers confrères de vouloir bien la lire attentivement, pour en tenir compte à loccasion .

    None
    Aucune image