Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°23

SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1890. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE No 23 A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1890.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ______

    LETTRE COMMUNE
    No 23
    _____



    A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES
    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES
    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES

    ~~~~~~~~



    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,


    « Lannée dernière nous constations le progrès toujours croissant de la foi dans nos chères mission, et nous étions heureux dinscrire au préambule de notre lettre commune le chiffre de 31,761 baptêmes dadultes. Dieu nous réservait pour cette année une nouvelle et bien agréable consolation. Le chiffre de lannée dernière est dépassé et la gerbe que, tous les ans, nous déposons aux pieds du Père de famille, compte de plus nombreux épis que ses devancières. Remercions le bon Dieu de ce succès, il est dû à votre zèle, sans doute, mais avant tout, il est luvre de la grâce. Car, personne ne lignore, si vous plantez, si vous arrosez, cest Dieu qui donne laccroissement.
    Le total des résultats obtenus dans nos 26 missions donne pour lannée courante :

    37.333 baptêmea dadultes ;
    386 conversions dhérétiques ;
    177.052 baptêmes denfants de païens.

    Dans la plupart des missions le chiffre des baptêmes dadultes a été un peu plus élevé que lannée précédente, mais les résultats sont dus surtout, comme en 1889, au mouvement toujours croissant des conversions en Annam et au Tonkin. Les deux missions du Tonkin ont eu 9,561 baptêmes dadultes et celles de lAnnam 9,900. Ce mouvement se continue et donne lespoir pour lavenir de moissons plus abondantes encore. Malheureusement létat de troubles dans lequel se trouve ce pays nous fait appréhender de nouvelles calamités.
    En Chine, la situation devient de plus critique : de toutes les mission on se plaint de lhostilité des autorités lacales ; les chrétiens sont abandonnés et parfois même livrés à la haine et aux fureurs de la populace ; les missionnaires sont lobjet dune surveillance continuelle ; les traités sont méconnus ; bref, presque partout cest la persécution qui, pour nêtre pas brutale et sanglante comme au Su-tchuen oriental, ne laisse pas dêtre dautant plus dangereuse quelle est plus hypocrite et plus astucieuse.
    Autant que les limites de cette lettre nous le permettent, nous reproduisons à peu près intégralement les comptes-rendus qui nous ont été adressés des missions.

    ~~~~~
    None
    Aucune image