Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°21

SÉMINAIREParis, le 31 décembre 1889. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE No 21 A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1889.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    _____

    LETTRE COMMUNE
    No 21
    ______


    A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES
    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES
    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES

    ___________


    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,

    Cette année encore, nous devons de particulières actions de grâces à la divine Providence, «pour les bénédictions répandues sur les travaux de notre Société. Pour la seconde fois, en «effet, nous avons la consolation de constater une augmentation de 5000 baptêmes dadultes «sur lexercice précédent, soit 10000 de plus quen 1887.
    Le total des résultats obtenus dans nos 26 missions donne pour lannée courante :

    31.761 baptêmes dadultes ;
    843 conversions dhérétiques ;
    180.259 baptêmes denfants de païens.

    Cest au mouvement de conversions que le précédent compte rendu signalait en Annam et «au Tonkin, que ces beaux résultats sont dus en grande partie. Les deux missions du Tonkin «apportent une gerbe de 10000 baptêmes dadultes, celles de lAnnam dépassent le chiffre de «5000. Grâce à Dieu, ce mouvement se continue ; il semble même saccentuer davantage «encore dans la mission de Cochinchine Orientale, qui a été, en 1885, la plus éprouvée de «toutes.
    A un autre point de vue, un fait qui permet de concevoir les meilleures espérances pour «lavenir du catholicisme au Japon, est la proclamation solennelle de la liberté religieuse, faite «par le Mikado le II février dernier. Larticle XXVIII de la nouvelle Constitution porte que «les sujets japonais jouiront de la liberté de croyance religieuse en tout ce qui nest ni «préjudiciable à la paix et au bon ordre, ni contraire à leurs devoirs de sujets. »
    Dans les autres missions, létat général na subi aucune modification notable. On en jugera «dailleurs par la suite de cette lettre, qui nest, pour plusieurs missions, que la reproduction «intégrale des comptes rendus envoyés par les Supérieurs.









    None
    Aucune image