Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°2

COCHINCHINE OCCIDENTALE. La mort a fait de grands vides en Cochinchine occidentale. Sans avoir égard à leur âge, aux services quils rendaient à leur Mission, elle a multiplié le nombre de ses victimes et enlevé à ce Vicariat quatre de ses meilleurs ouvriers.
Add this
    COCHINCHINE OCCIDENTALE.

    La mort a fait de grands vides en Cochinchine occidentale. Sans avoir égard à leur âge, aux services quils rendaient à leur Mission, elle a multiplié le nombre de ses victimes et enlevé à ce Vicariat quatre de ses meilleurs ouvriers.
    La Mission na pas été seule à lépreuve ; le choléra a fait cette année , de nombreuses victimes dans la colonie : le chiffre officiel nen est pas encore établi, mais il dépassera certainement 15,000. Nos pauvres compatriotes de larmée et de ladministration ont largement payé leur tribut à la contagion.

    Bien que létat de santé des Missionnaires nait pas été de nature à leur faciliter le travail, faisant appel à un courage trop souvent au-dessus de leurs forces, ils ont continué à glaner dans ce champ du Père de famille où Dieu les a envoyés. A Saïgon, le séminaire , lécole des catéchistes et les nombreux établissements religieux dont cette ville est dotée ne cessent de prospérer. A Cai-nhum, le petit séminaire , encore en projet, lannée dernière , est définitivement établi et compte déjà bon nombre délèves .
    Mgr Colombert a eu la consolation de poser la première pierre dune magnifique église que le gouvernement de la colonie élève à Saïgon et dont la construction répond aux nécessités et aux convenances de la situation. Confiés à un architecte venu de France, les travaux, nous lespérons, ne subiront aucun retard, et lédifice sera conforme au désir et à lattente de tous, aussi bien quà la générosité de ladministration .

    Après plus de deux ans dun travail continu, la Mission a pu terminer limpression à trois mille exemplaires dun dictionnaire annamite-français , et déjà le dictionnaire français-annamite est commencé.

    Dans une lettre adressée à M. Pernot, à la date du 20 septembre, M. Gernot fait le récit des consolations que lui donnent et des services que lui rendent les religieuses indigènes confiées à ses soins. La communauté comprend 72 religieuses, dont 42 professes, 20 novices et 10 postulantes. Établies dans 12 paroisses de son district, elles sont la providence du pays. Au soin des écoles elles ajoutent linstruction des catéchumènes , la préparation des néophytes aux sacrements, la prédication de la foi aux païens , le baptême des petits enfants in articulo mortis et même le soin des malades. Grâce à leur zèle et à lestime publique dont elles jouissent, elles ont renouvelé des paroisses entières, ramené à la pratique beaucoup de pécheurs même endurcis et gagné à Jésus-Christ un bon nombre de païens .


    None
    Aucune image