Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°11

SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1880. DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES LETTRE COMMUNE No 11 A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES (1) NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE Paris, le 31 décembre 1880.
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGÈRES
    ______

    LETTRE COMMUNE
    No 11
    _____



    A NOSSEIGNEURS LES VICAIRES APOSTOLIQUES
    ET A MESSIEURS LES MISSIONNAIRES
    DE LA SOCIÉTÉ DES MISSIONS-ÉTRANGÈRES (1)
    ____________



    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,

    En terminant lannée 1880, nous devons rendre grâces à Dieu de la protection quIl a continuée à notre chère Société et des bénédictions quIl a encore accordées à vos travaux.
    Nous navons pas, comme les deux années précédentes, à mettre sous vos yeux des résultats extraordinaires. Les circonstances qui, dans plusieurs de nos Missions, avaient providentiellement favorisé les conversions et en avaient multiplié le nombre, ces circonstances ont cessé dexister presque partout. Mais, ce qui na pas cessé, cest votre zèle à poursuivre persévérance, au milieu de mille difficultés, le but de notre sainte vocation, à savoir : la gloire de Dieu et le salut des infidèles. Aussi, bien que travaillant dans des conditions ordinaires, vous avez encore, cette année, obtenu des succès très consolants, et le chiffre des conversions dépasse de beaucoup la moyenne habituelle.
    Le nombre total des baptêmes, conférés dans les 23 Missions qui nous ont envoyé leur compte-rendu, sélève à 275,602 ; ce chiffre se décompose de la manière suivante : 246 conversions dhérétiques baptisés sous condition, 18,969 baptêmes dadultes, et 256,387 baptêmes denfants de païens.
    Cette année, pour la première fois, les vénérables Supérieurs des Missions de la Chine et de lIndo-Chine, divisées pour cet objet en plusieurs groupes, se sont réunis par ordre du Saint-Siège et ont tenu des assemblées synodales. Au Tong-King seulement, Nosseigneurs les Vicaires apostoliques ont été privés de lavantage de se voir, par la crainte, malheureusement trop fondée, dexciter les succeptibilités du gouvernement annamite, déjà éveillées par les bruits, alors en circulation, de loccupation par France de cette partie de lempire dAnnam.
    Ces assemblées contribueront, nous en avons lespoir, au progrès de la foi dans ces pays infidèles, et à la prospérité des uvres de lapostolat. Elles auront pour effet déclairer le Saint-Siège sur létat des Missions, sur leurs besoins, et de procurer ladoption de règles uniformes et pratiques, pour la direction à donner aux Missionnaires et à leurs auxiliaires dans luvre de lévangélisation de ces immenses contrées.
    En les instituant, le Souverain-Pontife nous a donné une nouvelle preuve de sa constante et paternelle sollicitude pour les Églises naissantes de lExtrême-Orient.

    (1) Avis important. ─ Notre compte-rendu, général devant être envoyé aux conseils de lOEuvre de la Propagation de la Foi avant le 31 décembre, il est nécessaire que les comptes-rendus de chaque Mission nous parviennent le 30 novembre au plus tard.

    None
    Aucune image