Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

lettre n°1

SÉMINAIRE DES MISSIONS-ÉTRANGĒRES LETTRE COMMUNE No 1. A Nosseigneurs les Vicaires apostoliques et à Messieurs les Missionnaires de la Société des Missions-Étrangères. Paris, le 14 juillet 1874 NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,
Add this
    SÉMINAIRE
    DES
    MISSIONS-ÉTRANGĒRES
    ____

    LETTRE COMMUNE
    No 1.
    ____


    A Nosseigneurs les Vicaires apostoliques
    et à Messieurs les Missionnaires
    de la Société des Missions-Étrangères.



    Paris, le 14 juillet 1874


    NOSSEIGNEURS ET MESSIEURS,

    Par notre lettre commune du mois de septembre de lannée dernière, nous vous faisions connaître la décision prise par la S. Congrégation de nous donner elle-même notre règlement en temps opportun. Aujourdhui, nous avons la joie de vous annoncer que cette promesse a eu son effet. Nous venons de recevoir les premiers exemplaires de notre Constitution imprimée à Rome, par ordre, et sous les yeux de la S.Congrégation de la Propagande.
    Après la séance du 25 août de lannée dernière, tous les documents relatifs à la révision de nos règles furent remis immédiatement à un consulteur, avec ordre de les examiner attentivement, et de faire un rapport sur le résultat de cet examen . Ce rapport éait prêt dans le courant de janvier 1874. Il venait dêtre imprimé, lorsque arriva la mort de S.E. le Cardinal Barnabò. Mais cet événement narrêta pas le cours de laffaire. Le rapport fut distribué aux EE. Cardinaux de la Propagande, et ceux-ci rendirent leur jugement le lundi saint, 30 mars. On peut dire que ce jour date lapprobation du règlement.
    Néanmoins, la rédaction dun certain nombre damendements, et lexamen de quelques articles demeurés en suspens, retardèrent encore de quelques mois la conclusion définitive. Ce ne fut que le 28 juin au soir, la veille de la fête de Saint Pierre, que Notre Saint Père le Pape, sur la relation qui lui faite, confirma le décret dapprobation.
    Comme vous le verrez, Nosseigneurs et Messieurs, cette approbation est donnée pour dix ans, lusage invariable du Saint-Siège étant de ne jamais approuver, dune manière définitive, une constitution qui lui est soumise pour la première fois. Dans dix ans, la Société pourra faire à la S. Congrégation les observations quelle jugera utiles, et obtenir ensuite une approbation solennelle.
    En nous envoyant lexemplaire authentique du règlement, S.E. le Cardinal Préfet a bien voulu nous écrire la lettre suivante que nous sommes heureux, Nosseigneurs et Messieurs , de mettre sous vos yeux . Elle est pour nous, comme elle sera certainement pour vous, un encouragement à resserrer les liens qui nous réunissent en Société, et qui nous permettent de travailler dune manière plus efficace à la conversion des infidèles.


    Rmo Domino Delpech Supr Semi Missionum ad Exteros.

    « Rme Domine,

    « Hodie Româ Lutetiam Parisiorum proficiscitur R. D. Rousseille procurator istius seminarii Missionum ad Exteros. Is secum defert authenticum exemplar regularum, quas sacra hæc Congregatio ab ista societate observari jussit ad decennium per modum experimenti. Quæ cùm ita sint, tuum erit ea communicare Episcopis, vicariis aplicis, et per eos omnibus et singulis tui Instituti sacerdotibus. Non dubito quin hoc ad incrementum societatis tantopere de Ecclesia meritæ, et catholicæ religionis bonum cessurum sit.
    « Precor vero Deum ut tibi fausta cuncta largiatur.
    « Romæ ex ædibus S. C. de Propda Fide, 3 julii 1874,
    « Dom Tuæ,
    « addictissimus
    « Alexander, Card. FRANCHI, Præf.
    « Joannes SIMEONI, secretarius. »

    Aujourdhui, nous ne pouvons encore envoyer quun exemplaire du règlement à chacun des vénérés Supérieurs de nos Missions ; mais nous serons bientôt en mesure de leur faire parvenir un nombre dexemplaires en rapport avec le nombre des membres de la Société qui travaillent sous leur direction.
    Nous profitons, Nosseigneurs et Messieurs, de la circonstance présente pour vous informer que, dans les séances de notre Conseil tenues les 9 et 12 juillet dernier, nous avons procédé, suivant les prescriptions du nouveau règlement, aux élections du supérieur et des autres officiers du Séminaire. Ces élections faites pour une durée de trois ans, ont donné les résultats suivants :

    M. Delpech, supérieur du Séminaire.
    M. Maury, assistant, pour aider et suppléer le supérieur dans les affaires et les relations extérieures.
    M. Péan, assistant, pour aider et suppléer le supérieur dans la direction intérieure du Séminaire et des aspirants.
    M. Pernot, procureur de la recette.
    M. Cazenave, procureur de la dépense.
    M. Lesserteur, procureur des commissions et expéditions.
    M. Rousseille, procureur à Rome.

    Notre nombre étant actuellement insuffisant pour pourvoir à toutes les charges du Séminaire, comme aussi à tous les cours, nous avons réservé la nomination du secrétaire du Conseil.
    Dans la même circonstance, en conformité avec des prescriptions du nouveau règlement, la distribution des cours sest faite entre nous, de la manière suivante, sur la proposition du Supérieur :

    Cours de droit canon°M. Delpech.
    Grand cours et cours décriture sainte : M. Maury.
    Cours de liturgie et maîtrise des cérémonies : M. Cazenave.
    Cours de morale de 2è et 3è année : M. Péan.
    Cours de dogme de 2è et 3è année : M. Armbruster.
    Cours de morale de 1re année : M. Chirou.
    Cours de dogme de 1re année : M. Guerrin.

    Larrivée au milieu de nous de M. Armbruster, et sa réception comme procureur du groupe du Nord, comprenant les trois missions de Mandchourie, de Corée et du Japon, ayant eu lieu tout récemment, le 2 juin 1874, nous navons pu encore, Nosseigneurs et Messieurs, vous en faire part. Nous nous empressons aujourdhui de porter cette bonne nouvelle à notre connaissance.
    Sans attendre une prochaine occasion, nous croyons utile, Nosseigneurs et Messieurs, dattirer dès aujourdhui votre attention sur la nomination du procureur des commissions et expéditions. Voici textuellement larticle du nouveau règlement qui le concerne :

    « ART. 68. Le procureur des commissions et expéditions est chargé spécialement de toutes celles qui regardent les missions. En règle générale, cest à lui que toutes les missions adresseront les demandes quelles auront à faire. Cest lui qui gardera les factures et les comptes, et qui sera chargé de toute la correspondance relative aux commissions qui lui auront été confiées. Mais il nen fera aucune pour un missionnaire en particulier, à moins que celui-ci fait signer sa demande par le supérieur de sa mission, ou son représentant, ou nen ait déjà déposé la valeur. »

    En conformité avec cet article, nous vous prions, Nosseigneurs et Messieurs, dadresser ou de faire adresser désormais vos commissions au nouveau procureur désigné spécialement pour les recevoir.

    Nous avons lhonneur dêtre, avec un profond respect et un entier dévoûment.

    Nosseigneurs et Messieurs ,
    Vos très-humbles et très-obéissants serviteurs.

    Pour le Conseil,

    DELPECH, supérieur




    L. GUERRIN.
    Secrétaire par intérim.





    None
    Aucune image