Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Varia

VARIA AVE MARIA. Comme un cristal très pur et baigné de lumière Qui na point dautres feux que les rayons du jour, Les dons de lEsprit-Saint vous remplissent, ô Mère, Au point que tout votre être est noyé dans lAmour. Pour être sa demeure et lArche dalliance, Le Seigneur vous choisit de toute éternité ; De tout temps en votre âme il mit sa complaisance, Et jusquen votre sein il lui plut dhabiter. Soyez bénie avec le fruit de vos entrailles ; Mère, par vous Jésus enfin nous est donné.
Add this
    VARIA

    AVE MARIA.

    Comme un cristal très pur et baigné de lumière
    Qui na point dautres feux que les rayons du jour,
    Les dons de lEsprit-Saint vous remplissent, ô Mère,
    Au point que tout votre être est noyé dans lAmour.

    Pour être sa demeure et lArche dalliance,
    Le Seigneur vous choisit de toute éternité ;
    De tout temps en votre âme il mit sa complaisance,
    Et jusquen votre sein il lui plut dhabiter.

    Soyez bénie avec le fruit de vos entrailles ;
    Mère, par vous Jésus enfin nous est donné.
    Avant quil nait paru, son Précurseur tressaille ;
    Exultons, nous aussi : le Sauveur nous est né !

    Qui pourra mesurer les droits et la puissance
    Qui découlent pour vous en tout temps, en tout lieu,
    Du don quil vous a fait dans sa magnificence,
    Privilège inouï dêtre Mère dun Dieu !

    Pour nous, quels sont nos droits, quelle est notre puissance,
    Nous qui ne sommes rien que de pauvres pécheurs,
    Sinon ceux dimplorer tout bas votre assistance
    Pour que nos curs souillés retrouvent leur blancheur ?

    Mais quand nous relevons nos fronts, afin de lire
    Dans vos yeux maternels un signe de pitié,
    Nous les voyons, ces yeux, séclairer dun sourire
    Où votre amour pour nous se traduit tout entier :

    Pécheurs, nous disent-ils, cest pour vous que sur terre
    Dieu même en sa servante a voulu sincarner,
    Cest pour vous quil souffrit ; si moi-même au Calvaire
    Jai souffert prés de Lui, cest pour vous enfanter.

    Puisquil en est ainsi, Mère, la confiance
    Au cur de vos enfants ne défaillira pas ;
    Aidez-les en leurs jours dépreuve et de souffrance,
    Et puis soyez leur guide à lheure du trépas !

    Ainsi soit-il.

    1924/41-42
    41-42
    Anonyme
    France
    1924
    Aucune image