Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Une méditation au lieu de conclure

Une méditation au lieu de conclure (Psaumes de Matines, fer. 4. 1er noct.,) Eructavit cor meum verbum bonum dico ego opera mea Regi. Nous sommes en votre présence, Bien-Aimé, Roi d'amour. Nous sommes les serviteurs du seul grand Roi. Tu solus dominus altissimus. C'est à vous que nous avons à rendre compte ; aussi vous entretenons-nous de nos oeuvres avec des mots qui sortent du coeur. Il est des puissants sur terre que nous avons à servir ; mais c'est à vous seul que nous donnons notre coeur. Par votre Cur vous régnez sur les nôtres.
Add this
    Une méditation au lieu de conclure
    (Psaumes de Matines, fer. 4. 1er noct.,)

    Eructavit cor meum verbum bonum dico ego opera mea Regi. Nous sommes en votre présence, Bien-Aimé, Roi d'amour. Nous sommes les serviteurs du seul grand Roi. Tu solus dominus altissimus. C'est à vous que nous avons à rendre compte ; aussi vous entretenons-nous de nos oeuvres avec des mots qui sortent du coeur. Il est des puissants sur terre que nous avons à servir ; mais c'est à vous seul que nous donnons notre coeur. Par votre Cur vous régnez sur les nôtres.
    Accingere gladio tuo... et regna. Quelle est donc cette arme que l'Esprit Saint suggéra au psalmiste, par laquelle vous régnez? Ce n'est pas le glaive de fer qui sert à tuer. Nous reconnaissons l'épée du Verbe que Jean vit dans la bouche du Roi des rois, la Parole fidèle et véritable, la Parole n'exprimant que l'amour.
    Propter veritatem et mansuetudinem et justitiam. La mansuétude de l'Agneau. C'est par elle que vous régnez, vous le vrai Roi, le seul véritablement Roi. C'est bien là votre force. Vos serviteurs n'en ont pas d'autre à déployer : la force de la justice, de la pureté, de la mansuétude, la force de l'amour sans mesure.
    Sedes tua in soeculum sculi. Les trônes de la terre se renversent et se détruisent. Ce qui a été fait par l'épée, périt par l'épée. Seul, le Roi d'amour siège toujours. Ceux qui approchent de votre trône se prosternent et adorent l'Agneau qui fait tomber à la renverse les orgueilleux.
    Unxit te Deus. Le Père oignant le Fils pour les siècles des siècles. Votre royauté est sacrée ; elle émane de l'Amour du Père.
    Obliviscere populum tuum et domum patris tui. C'est à nous que s'adresse maintenant l'Esprit. Il enseigne à servir le Roi, en épouse fidèle. Nous n'avons plus qu'un peuple : celui des élus qui servent l'Agneau. Notre Père est aux cieux ; notre Patrie est la Jérusalem à la mesure de l'Église.
    Memores erunt nominis tui... propterea populi confitebuntur tibi. Par votre Nom, dont nous sommes témoins, vous régnerez sur les peuples qui emprunteront pour vous louer votre Verbe même, la parole qui vient du coeur.
    Deus noster refugium et virtus. Ce n'est point dans les armées que nous avons à nous confier ; vous seul êtes notre force. Nous sommes forts de vous ; nous n'avons pas à l'être autrement. Ceux qui ont égorgé l'Agneau n'ont pas tardé à périr. Ceux qui ont suivi l'Agneau au massacre, forts de son exemple, le suivent dans la gloire.
    Non timebimus dum turbabitur terra. Les royaumes peuvent tomber, la terre s'effondrer, les orts", tremblant eux-mêmes devant leurs moyens de destruction, confondus, victimes de leurs armes. Les serviteurs de l'Agneau n'ont rien à redouter, car l'amour est plus fort que tout, et leur Roi est déjà victorieux.
    Videte opera Domini, auferens Bella. L'histoire des rois de la terre est bien souvent celle de leurs batailles. Le triomphe de l'Agneau, c'est la réconciliation dans le sein du Père. Après le déchaînement de Satan, le dernier mot sera à l'amour, car le Verbe est alpha et omega.
    Susceptor noster Deus Jacob. Roi des patriarches, Roi des rois, vous êtes notre force, vous êtes notre victoire. Donnez-nous de mépriser tous les moyens des "puissants", de ne mettre notre espoir qu'en vous, de ne désirer que le Royaume auquel il suffit d'un peu d'amour de notre part pour s'étendre et s'embellir.
    Notre Roi, c'est l'Agneau ;
    Notre arme, sa Parole d'Amour.
    "A celui qui est assis sur le trône, à l'Agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire et la force, aux siècles des siècles. Amen". (Apoc., V, 13).
    VOX IN DESERTO."
    1951/25-27
    25-27
    Anonyme
    France
    1951
    Aucune image