Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pensées pour la retraite du mois 8

Pensées pour la retraite du mois St. Joseph Patron des Vierges et des Prêtres. Ce nest pas sans raison symbolique que la statuaire ancienne et moderne place un lis dans la main droite de St Joseph, tandis que son bras gauche soutient lEnfant Jésus. Elle entend ainsi manifester à nos yeux ladmirable pureté de corps et dâme du Saint Patriarche et le présenter aux Vierges et aux Prêtres de tous les temps, qui nont que Jésus à tenir entre leurs bras ou leurs mains, comme leur céleste Patron.
Add this
    Pensées pour la retraite du mois

    St. Joseph Patron des Vierges et des Prêtres.

    Ce nest pas sans raison symbolique que la statuaire ancienne et moderne place un lis dans la main droite de St Joseph, tandis que son bras gauche soutient lEnfant Jésus. Elle entend ainsi manifester à nos yeux ladmirable pureté de corps et dâme du Saint Patriarche et le présenter aux Vierges et aux Prêtres de tous les temps, qui nont que Jésus à tenir entre leurs bras ou leurs mains, comme leur céleste Patron.

    Il est de tradition que St Joseph a persévéré toute sa vie dans une virginité parfaite. Plusieurs célèbres et grands Docteurs, dont Gerson le purifient dès le sein de sa mère de la tache originelle. Il semble que Dieu, en destinant St Joseph à devenir lépoux de sa très Sainte Mère, nait pu sempêcher de prononcer à nouveau cette parole du début de la création des êtres : faciamus ei adjutorium simile sibi, et de le revêtir de la rare prérogative dêtre purifié de la tache originelle, comme Jérémie et St Jean-Baptiste le furent dès avant leur naissance, eux qui ne furent que les hérauts du Christ. Linfinie puissance de Dieu et sa sagesse lont choisi de toute éternité pour exercer une adoptive paternité sur son Fils ; trois fois un ange interviendra dans son histoire ; il sera lépoux de la Vierge des Vierges; il commandera dailleurs à Jésus et à Marie : voilà des titres ineffables qui lélèvent à une hauteur incomparable et lui donnent des droits supérieurs à tous ceux des enfants dAdam. Mgr Gay nhésite pas à le placer même au-dessus des Archanges. Par la volonté de Dieu, Joseph est lépoux de Marie. Cest beaucoup plus quêtre un Archange. St Michel, qui est lAnge Gardien de lEglise, garde quelque-chose de moins précieux que ce qui est confié à Joseph. Si, comme plusieurs le croient, St Gabriel est lAnge gardien de Marie, cest-à-dire le premier de ceux qui lescortent et la protègent, cependant il nest pas son époux. Joseph garde Marie, protège Marie et lassiste de mille manières ; mais cest à titre dépoux quil le fait, époux tout virginal, époux vierge comme elle et le plus pur qui fut jamais.

    Il est des Saints, en effet, dont lhistoire de lEglise nous a conservé le souvenir, qui, mariés, vécurent en vierges toute ou en partie de leur vie, tels, lEmpereur Marcien et son épouse Ste Pulchérie, tels Henri 1er , Edouard, roi dAngleterre, que lApôtre Vierge, St Jean lEvangéliste, vient chercher au moment de sa mort pour le conduire au ciel ; tels Valérien et son épouse Ste Cécile et bien dautres légions de fidèles. Mais, à nen pas douter, St Joseph les dépasse tous, parce quil a compris et pénétré, mieux que tous, les mystères de la Virginité. Ce nest pas en effet, pour lui, la simple imitation de la vie des anges, cest lunion de sa vie spirituelle à celle de Marie, à celle de Dieu même. Par sa constante virginité, Joseph participe en un certain sens au mystère de lIncarnation, mystère dun Dieu fait homme dans le sein dune Vierge, son Epouse. Parce que Vierge incomparable, Joseph est digne de garder le dépôt sacré de Marie, sa pureté. Le St-Esprit la rempli dun germe céleste de pureté, germe dont il fécondera lâme de son Epouse alors que Jésus sera le fruit de leur alliance virginale. Dieu ne pouvait, pour ainsi dire, venir ici-bas quattiré par la virginité. Il voulait une Mère Vierge, un Père Vierge, et donc une virginité nuptiale que seuls ont jamais réalisée pleinement Joseph et Marie. La virginité de Joseph attire sa paternité et le rend digne de laffection et de la tendresse de Marie.

    Bien plus, Dieu ne donne pas seulement Marie à Joseph à cause de sa pureté, il lui confie, pour la même raison, son Fils unique, Jésus-Christ. Par sa virginité, Joseph devient le Père de Dieu. Joseph vir Mari et Pater Dei est, dit Saint Ambroise. Jésus est la récompense de la pureté de Joseph et de Marie, sacr virginitatis fructus, et decus et munus. La chasteté, linnocence et la grâce ont produit ce miracle dun Fils de Dieu soumis à Joseph. Cest un véritable sacerdoce quinaugura Joseph à la naissance du Christ et sacerdoce supérieur à celui quexerceront les Apôtres de tous les temps. Le ministère de Joseph se rapproche en effet, sans toutefois légaler, de celui de la Mère du Souverain Prêtre. Joseph, saint de la sainteté de Jésus, pur de la pureté de Jésus, puissant de la puissance de Jésus, choisi de Dieu pour le représenter devant le Verbe qui lui est identique en toutes choses ne peut être dissemblable à Jésus sur ce seul point de la grâce sacerdotale. On nest vraiment Prêtre que dans la mesure où lon se rapproche de lExemplaire divin, du type unique quest Jésus-Christ. Or qui se rapprocha plus que Joseph de cette source de sainteté sacerdotale du Christ ? Qui sabreuva davantage à cette fontaine de grâce qui jaillit du Cur du divin Maître ? Qui reçut du Chef de lEglise plus de lumière et plus de science que Joseph, qui tint avec Lui, sa vie durant, une constante conversation ?

    Par la nature de son ministère même, Joseph possède une inégalable perfection de grâce sacerdotale, car, ainsi que tous les hommes, il ne demeure pas seulement dans le domaine de la grâce sanctifiante, mais il se meut dans le monde supérieur de lunion hypostatique. Ce ministère nest ni de lAncien ni du Nouveau Testament, dit Léon XIII, il a trait directement à la personne du Verbe incarné, il repose sur la pierre angulaire des deux alliances et, de là, Joseph domine tous les Saints, parus avant comme après Jésus-Christ, de toute la hauteur dune dignité unique, qui prend en Jésus même son élévation et son étendue, et ex hac parte excedere reliqua tan quam in superiore ordine existens.

    Prêtre, Joseph lest encore par les fonctions sacerdotales quune consécration virtuelle lui fait remplir auprès de Jésus et de Marie. Il garde dabord, nuit et jour, le divin dépôt que Dieu lui a confié : Jésus. Triple dépôt dailleurs, puisquil a non seulement à garder Jésus, mais encore sa Divine Mère et enfin le secret du Père concernant lIncarnation. Joseph, en effet, eut une indicible compréhension du mystère de lIncarnation et nul, plus que lui, nen a scruté les arcanes et nul na mieux compris le rôle de la Vierge, son Epouse, dans le plan de la Rédemption. Il fut vierge de corps, desprit et de cur, parce quil eut la garde de celle que Dieu seul devait connaître et dont la complète intégrité Lui était réservée.

    Il en est de même du prêtre. Les âmes, toutes les âmes sont à Dieu seul et le prêtre ne peut sans réel adultère en disposer à son profit. Dieu fait confiance au prêtre, comme à St Joseph, et lui donne la gestion des âmes pour que le prêtre les Lui garde. Il y aurait donc usurpation sacrilège de sa part sil venait à les détourner de leur Objet et Fin, de leur Epoux unique et jaloux, de Jésus-Christ. Et de quelle pureté doivent resplendir les prêtres qui touchent et palpent la chair de Jésus-Christ et la distribuent aux fidèles ! Nos mains, sans doute, ont reçu lonction sainte lors de notre ordination pour ce divin office, mais elles ne seront jamais ni assez dignes ni assez pures, tant pour consacrer que bénir. Puissions-nous dire avec vérité chaque jour : lavabo inter innocentes manus meas ! Que nos mains soient toujours prêtes à porter Celui quHérode chercha jadis à faire mourir, car, en nos temps troublés, nous aurons peut-être à fuir en Egypte avec Jésus : soyons prêts. Au premier signal de lAnge, Joseph emporte son trésor ; si la tourmente lexige, imitons-le. Notre époque a vu renaître la rage infanticide contemporaine de la naissance du Christ, soyons, à notre tour, des porte-Christ, comme Joseph. Accipe puerum et vade in Ægyptum. Les Etats xénophobes et laïcisateurs nous persécutent, passons, en emportant le Maître, vers dautres nations où les idoles sécrouleront. La simple présence de Joseph en Egypte fut une prédication. Il y vécut pauvre, humble, laborieux. Lexil pour nous, missionnaires apostoliques, peut nous être imposé par les circonstances ; partout où nous serons, soyons des résignés, des patients et des travailleurs à la gloire de Dieu. Cest Joseph qui a reçu mission dapprendre au monde et à tous les siècles le nom de lEnfant-Sauveur, du Dieu Jésus, et vocabis nomen ejus Jesum. Révélons nous-mêmes, partout et à tous, ce nom divin de Jésus-Rédempteur. Faisons aussi de nos églises des raccourcis de Nazareth. Notre église sera constamment propre et bien tenue, comme le logis du charpentier. Les linges sacrés et les ornements y seront décents et entretenus comme les langes de lEnfant-Dieu. Un silence religieux y règnera et nul ne sy rendra que modestement habillé et recueilli. Le tabernacle, comme le berceau de lEnfant, aura nos regards contemplateurs. Cest près de cette résidence que nous prolongerons nos entretiens et nos adorations, que nous apprendrons à nous unir à Joseph, à Marie et aux Anges pour louer, prier et remercier Notre-Seigneur. Depuis la naissance terrestre de lHomme-Dieu, avant sa naissance même, lorsque lAnge lui eut révélé la maternité divine de Marie, Joseph fut ladorateur constant, fidèle, perpétuel de son Fils. Les yeux ne sarrêtaient pas au corps, bien quil fut sacré, mais plongeaient jusquau cur, jusquà lâme quil adorait. Soyons, nous aussi, des Prêtres-adorateurs du Cur eucharistique de Jésus. Mêlons, unissons nos pauvres adorations à celles de Joseph : quil soit le Patron de notre vie contemplative. A lexemple du Bienheureux Eymard, saluons St Joseph comme le premier et le plus parfait adorateur de Jésus. Récitons surtout cette prière efficace, que nous connaissons tous et qui nous obtiendra la paix du cur ici-bas et la joie du ciel plus tard : Virginum custos et Pater, Sancte Joseph, cujus fideli custodi ipsa innocentia Christus Jesus et Virgo virginum Maria commissa fuit : Te per hoc utrumque carissimum pignus Jesum et Mariam obsecro et obtestor, ut me ab omni immunditia prservatum, mente incontaminata, puro corde et casto corpore, Jesu et Mari semper facias castissime famulari. Amen.

    SACERDOS.

    1928/449-453
    449-453
    Anonyme
    France
    1928
    Aucune image