Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pensées pour la retraite du mois 3

Pensées pour la retraite du mois La Nativité de la Sainte Vierge. Plusieurs villes se disputent lhonneur davoir vu naître Marie. Sepphoris, Bethleem et Nazareth ont moins de titres historiques et traditionnels que Jérusalem. Anne et Joachim habitaient, en effet, près du Temple, et toute lantiquité littéraire, chrétienne et païenne, à quelques monuments près, célèbre la Vierge hiérosolymitaine, Mère du Christ.
Add this

    Pensées pour la retraite du mois

    La Nativité de la Sainte Vierge.

    Plusieurs villes se disputent lhonneur davoir vu naître Marie. Sepphoris, Bethleem et Nazareth ont moins de titres historiques et traditionnels que Jérusalem. Anne et Joachim habitaient, en effet, près du Temple, et toute lantiquité littéraire, chrétienne et païenne, à quelques monuments près, célèbre la Vierge hiérosolymitaine, Mère du Christ.

    Marie naquit donc à Jérusalem au moment même où commençaient les gigantesques travaux de réparation du Temple. Hérode voulait alors, de concert avec le grand Sanhédrin obligatoirement consulté, restaurer et agrandir les parvis insuffisants pour le nombre croissant des adorateurs. Cétait, en somme, élargir la colline même du Temple, travail colossal, devant lequel un Romain ne reculait pas. Zacharie à qui, comme prêtre, fils dAaron, on avait soumis les plans, en avait certainement fait part à son parent Joachim. Et cest vers le début probable des travaux que Marie vint au monde. La liturgie donne le 8 septembre de lan 734 comme date de naissance de la Vierge. Mais le 20 septembre rallie les plus savants auteurs, ainsi que les plus mystiques, car cétait alors la fête du Kippour ou du Grand Pardon, seul jour où le Grand-Prêtre pénétrait dans le Saint des Saints, et jour peut-être choisi par Dieu pour lavènement de son règne ici-bas par Marie.

    Nativitas tua, Dei Genitrix Virgo, gaudium annuntiavit universo mundo. La naissance de la Vierge Immaculée donna la paix au monde, et cest cette paix que nous devons donner au nôtre. Faire naître la Sainte Vierge dans les curs de ceux que nous évangélisons sera donc notre devoir.

    Hélas ! Nos temps sont troublés et les ténèbres nous environnent Que sera demain ? Soyons sans trop grande inquiétude. Déjà Notre-Dame a pris possession de lExtrême-Orient en bien des points : cest le signe de la vie. Toute vie pleine et féconde, toute vie prélude déternité nous vient de Marie : ayons confiance. Sans aucun doute laurore se lève, religieuse et chrétienne, sur nos plages hier encore inhospitalières, et ce sera demain le plein Soleil de Justice, la vraie Lumière.

    Dès sa naissance Marie jouit de la pleine intelligence et de la parfaite raison. Neût-elle été honorée en Extrême-Orient que depuis peu, elle saurait déjà toutes nos misères et nos besoins. Il en est de matériels, sérieux et inéluctables. Allons de lavant sous le regard de notre Mère. La Nativité de la Sainte Vierge postule la naissance du Christ et Notre-Seigneur nest que le plein épanouissement des vues divines sur le monde, la source totale de grâces, de bénédictions et de vie chrétienne. Nos missions, nos districts, nos postes sont pour la plupart en formation de vie chrétienne. Ne nous en étonnons pas. Nous assistons à léveil de la Foi dans bien des pays, et nous napercevons encore que les premières manifestations de la vitalité chrétienne autour de nous : rien de surprenant. Nous sommes missionnaires, cest-à-dire pionniers de lEvangile. Là où nos efforts sont couronnés de succès, là où la sève eucharistique surabonde, où les pratiques religieuses sont observées, où le conseil a fait place au commandement, où lesprit chrétien supplante celui du monde, là aussi où le clergé indigène est fécond, là nest plus notre place. Notre vocation nous ordonne de quitter ces parterres choisis où les vertus fleurissent. Notre mission est ad paganos, vers ces millions dêtres, vers ce milliard dindividus qui ne sont ni du corps ni de lâme de lEglise catholique. Pénible sacrifice, sans doute, que de laisser à autrui la récolte arrosée par nos sueurs ! Héroïque renoncement, certes, que de sen aller, riche de toute pauvreté, fonder de nouveaux îlots de sainteté par delà les frontières civilisées ! La Sainte Vierge naissante est notre modèle. Elle sefface devant Celui qui viendra par Elle, et longtemps le monde, aux premiers siècles de lEglise, oubliera la Mère pour ne soccuper que du fils. Humble à sa naissance, qui fut commune et noccasionna nulles autres réjouissances que celles ordinaires dans le cercle restreint de la famille, Marie fut humble toute sa vie, ne coopérant que par la prière et la souffrance à lavènement de son divin Fils. Sa vocation fut de préparer les voies du Seigneur. A dautres le soin dannoncer lEvangile en plein jour et de christianiser totalement les peuples. La Nativité de la Vierge porte lannonce des fruits de conversion et de sainteté, fruits mûris plus tard par le sang du Sauveur de lhumanité.

    Hier nous avons vu nos labeurs récompensés par la naissance à la foi de païens devenus nos chrétiens. Aujourdhui nous assistons à la naissance intégrale des Eglises indigènes : gaudeamus. Réjouissons-nous avec les Anges, avec lEglise triomphante, souffrante et militante. Nos rêves dapostolat ont leur couronnement ineffable. En consacrant évêques six prêtres chinois, prémices des temps nouveaux, Sa Sainteté Pie XI a voulu couvrir de toute son autorité cet acte capital de lhistoire de lEglise. Partis du tombeau de Pierre, ces apôtres verront les événements futurs et de plus haut et en plus grand. Fait insignifiant aux yeux de ses contemporains, la naissance de lenfant de Joachim et dAnne réalise les plans divins. Lonction épiscopale donnée à quelques Chinois est létincelle damour partie du foyer romain capable dembraser lExtrême-Orient. Nous avons travaillé de toute notre âme à la faire jaillir : remercions Dieu de nous avoir choisis comme ses instruments, ainsi que nous avons à le remercier tous les jours de notre vie de nous avoir donné, en la naissance de Marie, la source de toute sainteté ici-bas et de toute gloire possible là-haut !

    SACERDOS.

    1927/129-132
    129-132
    anonyme
    France
    1927
    Aucune image